RSS

La suite par El-Guellil

19 décembre 2012

El-Guellil

On pensait qu’ils allaient izidou fi les salaires. Zadou effectivement, fi le sale air. Ils ont tenu parole. Zadou fi les prix du sucre, du zit. C’est normal, me diriez-vous, ces deux produits dépendent d’une poignée d’individus qui peuvent faire la pluie et le beau temps fi le bled. On n’est pas contre qu’ils le fassent, ils ont raison. Ceux qui ont tort, c’est nous autres saktine. 

Nous autres qui ne savons rien faire. Même pas utiliser l’argent des banques. Parce que, détrompez-vous, cette poignée de boss n’est pas née riche. Qu’à cela ne tienne ! Zadou fel batata. Les légumes, surtout les grosses, celles qui nous adorent terre-à-terre, veulent faire de nous un engrais.

Zidou, zidou, y’a pas de raison que le pétrole izid, que nos caisses se renflouent et que vous ne nous flouez pas. Pour vous pérenniser, zidou, divisez la société en corporations économiques, politiques, culturelles, religieuses, qui « revendiquent », « qui se révoltent, réclament justice », et qui promettent la pire évolution possible pour notre pays. Zidou, alimentez la bataille. A qui saura s’imposer à autrui par la force de l’argent de la poche du voisin. D’entuber son semblable, de le réduire en bouillie, en tout cas, de ne songer qu’à soi ! L’instabilité des situations, l’agressivité ambiante, l’incertitude sur l’avenir, l’injustice faite aux plus faibles, l’arrogance des plus forts. Nos rues sont devenues un étalage de haines, de bassesses et de rancoeurs quotidiennes impossible à regarder.

Mazel, zidou el gouddem, le pire est encore devant nous, avec la raréfaction des matières premières, de l’énergie, de l’eau, des produits agricoles, de l’espace…

Comment réinjecter un minimum de convivialité dans les relations humaines ? Comment cesser de tout juger à l’aune de la domination, de la force, de la réussite individuelle ? Comment faire revenir en surface les valeurs de la solidarité, de la compassion, du partage, du bonheur de vivre ensemble ? Quelle est la différence entre régner et gouverner ?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...