RSS

Avant de… par El-Guellil

8 décembre 2012

El-Guellil

Il est venu s’abreuver au puits où les femmes du douar avaient l’habitude de venir s’approvisionner en eau. Ce jour-là, près du puits, tout semblait désert, il y avait une seule femme qui tenait encore sa guerba dans les mains, elle le regarda venir et se diriger vers la source pour boire à même la paume un peu d’eau fraîche. 

Elle lui demanda à brûle-pourpoint: «Que fais-tu ici, étranger, ici, c’est Bir Ennssa, c’est le fief privilégié des femmes». «La soif me tenaillait et c’était la seule source devant moi, femme», et un dialogue empreint d’hostilité s’installa entre eux, tous deux inconnus l’un de l’autre.

Elle semblait ne pas lui pardonner cette arrogance: «Tu sais, je peux t’ôter la vie comme te la laisser facilement», lui dit la femme piquée dans son amour-propre. «Et pourquoi, femme, ferais-tu cela? Essaie donc», dit l’homme faisant confiance à sa force physique.

Elle porta alors à sa bouche ses deux mains en cornet et commença à hurler pour ameuter les hommes du douar qui, comme sortis de terre, se mirent en branle dans sa direction.

«Voilà les gens du douar qui arrivent, il suffit que je leur dise que tu as voulu t’en prendre à moi et tu es mort». L’inconnu sentit ses jambes se dérober sous son corps et commença à suffoquer, sentant sa mort toute proche.

«Maintenant inconnu, je vais te sauver la vie, jette-toi dans le puits !» Et il s’exécuta sans réfléchir, sachant que sa vie est entre les mains de cette femme qu’il ne connaît ni d’Eve ni d’Adam. Les gens du douar arrivèrent, portant pelles, râteaux et pioches, menaçants et prêts à tuer.

«Faites vite, un homme est tombé dans le puits», leur cria-t-elle. Et ils le sortirent tout dégoulinant du puits mais sain et sauf. On l’emmena au douar où il fut pris totalement par le Kbir Eddouar, on lui servit même un repas copieux mais, au fond de lui, il avait un sourire qui lui fait dire en secret que la sagesse des femmes est bien plus efficace que la force des hommes. Méditez messieurs avant de lever la main sur votre fille, votre épouse, votre mère.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...