RSS

“PROMENADE À ALGER” DE NARIMÈNE MEZGHICHE Un nouveau regard sur la capitale

7 décembre 2012

LITTERATURE

Mercredi, 28 Novembre 2012 09:50

Par : Hana Menasria“PROMENADE À ALGER” DE NARIMÈNE MEZGHICHE  Un nouveau regard sur la capitale dans LITTERATURE 21_197_150

Publié en 2012, ce beau livre trilingue (arabe, français, anglais) propose un joli regard sur l’histoire de la ville, sa culture et ses monuments. Les textes écrits par une jeune Algéroise de 17 ans, qui partage sa passion pour sa ville, s’accompagnent d’aquarelles.

“Promenade à Alger” de Narimène Mezghiche est un beau livre, édité récemment aux éditions Dalimen. Jusque-là, rien de bien original, puisque les éditions Dalimen nous ont habitués à publier ce type d’ouvrages. Pourtant, “Promenade à Alger” est une belle expérience éditoriale.
Écrit en trois langues (arabe, français, anglais), l’ouvrage est signé d’une jeune fille de 17 ans qui, en plus de son aisance dans la langue de Shakespeare, manie parfaitement le pinceau. Elle a accompagné ses textes, qui traduisent toute la passion qu’elle éprouve pour sa ville, de belles aquarelles. Une véritable visite guidée dans la ville d’Alger, notamment des grands monuments, mais aussi dans les ruelles et les bâtisses, ainsi que dans les traditions des habitants de la capitale. Du haut de ses dix-sept ans donc, Narimène Mezghiche, auteure et artiste peintre, propose dans ses aquarelles des portraits de personnages ayant marqué l’histoire d’“El-Acima”, tout en offrant des reproductions de sites qui traduisent toute sa beauté architecturale.
Constitué autour de cent quatre-vingt- dix pages, “Promenade à Alger” revient dans plusieurs chapitres sur les événements, lieux et personnages marquants qui ont traversé des siècles et incarnent toute la magie et la beauté de cette ville. Dans le but de faire voyager et de faire découvrir et redécouvrir Alger, les textes dans les trois langues visent un large lectorat.
Cette initiative a été entreprise par l’auteure qui connaît une certaine “aisance à s’exprimer dans la langue de Shakespeare et parce qu’elle voulait qu’il soit accessible à la lecture hors de nos frontières”, est-il mentionné dans le mot de Dalila Nadjem, directrice des éditions Dalimen. Concernant la traduction vers la langue arabe, il est signalé dans l’ouvrage que l’idée “a germé dans la tête de la jeune fille qui le confia à sa sœur”, tout en indiquant que ce livre n’est pas une traduction mais “une adaptation assez libre de la version anglaise”.  Afin d’équilibrer entre les deux langues et de donner “une dimension plus générale”, les éditions ont entrepris une troisième traduction vers la langue française. Cette valse entre les langues a pour objectif de permettre au lecteur “de trouver du plaisir”. Dans sept chapitres, les sites de la capitale sont cités dans leur moindre détail, allant de la baie d’Alger aux constructions ottomanes, en passant par la période coloniale, pour finir avec les parcs, les cafés et restaurants les plus fréquentés par les Algérois.
Dans chaque partie de “Promenade à Alger”, les illustrations sont accompagnées de petits textes, comme cela est le cas dans l’introduction où on retrouve des illustrations d’habits traditionnels. L’auteur fait connaître le “karakou”, ces tenues “richement décorées de broderies, pour l’homme comme pour la femme”, où alors la représentation d’un portrait de Khair-Eddine Barberousse, “un amiral moitié grec, moitié turc, qui a dominé la Méditerranée des décennies durant”.
Dans le chapitre “Histoire de la ville”, l’auteure revient sur l’époque des Phéniciens jusqu’à la modernité que connaît la ville aujourd’hui, avec la création de nombreux projets et son ouverture sur le monde.
En citant les merveilles de cette ville, Narimène Mezghiche a consacré plusieurs pages à la Casbah, à travers des fresques sur la mosquée de la zaouïa de Sidi Abderrahmane, la salle de prière de la mosquée Safir, des portes en bois sculptées et une rue commerçante. Un regard jeune, vif et dynamique est perceptible dans les dessins dans “Autour du centre-ville”, avec une toile sur la rue Larbi-Ben-M’hidi.
On retrouve  dans cette partie une certaine gaieté des couleurs, des personnages d’aujourd’hui qui reflètent la capitale. En parlant de l’histoire et de la culture de la cité, l’auteure s’est penchée aussi dans son dernier chapitre sur “La banlieue d’Alger”, en évoquant les nouvelles constructions comme les immeubles, les tours, les boutiques d’artisanat, tout en revenant sur la modernité de la ville à travers ses universités, ses mairies, hôtels et bien sûr le métro et le tramway.
Le beau livre “Promenade à Alger” apporte un regard neuf sur la capitale, avec une écriture jeune à la portée des grands et petits. Cet ouvrage représente aussi une bonne initiative pour faire connaître Alger aux étrangers et aux touristes.


H M
∑ “Promenade à Alger” de Narimène Mezghiche. Beau livre, 190 pages.  Editions Dalimen. 2000DA.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...