RSS

L’histoire des deux ascenseurs d’Oran par Kamel Daoud

2 décembre 2012

Kamel Daoud

Dans un ensemble d’immeubles bien connus à Oran, un ex-ministre possède l’appartement le plus luxueux : sur le toit de tous, avec piscine et vue sur la mer et le beau et les nuages. Le plus intéressant dans l’histoire sont les ascenseurs : il y en a deux prévus par le constructeur de l’époque coloniale, vu le nombre des locataires. Sauf que l’ex-ministre était puissant. Du coup, il s’appropria l’un des élévateurs et laissa l’autre pour le peuple. Le sien était fermé et ne pouvait être emprunté que par lui, à partir du parking en dessous. L’histoire est connue des Oranais et l’immeuble aussi. 

Tout ceci, non pas pour dénoncer cet ex-ministre (cela ne sert à rien car il reste puissant et protégé), mais pour parler du politique. En politique algérienne, cela ressemble donc étrangement à cette histoire de faux double ascenseurs : les élections face aux désignations. Au bas du second ascenseur, dans cet immeuble oranais, il y a souvent bousculade. Comme pour être député ou élu ou maire. Des violences, des soupçons, des fraudes sur la file d’attente, des insultes. C’est le mode d’ascension politique électoral. On grimpe les étages par les urnes. Pour l’autre mode, il s’agit du premier ascenseur : du sol directement vers la villa d’hôte que l’on s’approprie ou vers le toit des immeubles. De ce second mode on sait peu de chose : qui décide ? Comment peut-on bloquer pour soi tout un ascenseur ? Les critères de sélections et qui donne les clefs ? La durée de vie ? Le nombre de villas que l’on s’est appropriées ?

Pour le second mode, celui des élections, il vaut de, moins en moins, sur l’échelle de la bonne éducation et des bonnes manières. Attire les pires et les plus affamés. Semble pousser les meilleurs à emprunter les escaliers plutôt que de se mêler à la bousculade. Il est décrédibilisé jusqu’à l’os du chien. Ce mode va finir par créer la violence, l’émeute ou même la révolution. Par les escaliers, la foule remontera pour saccager le toit et le faire tomber, juger et punir. Les deux ascenseurs seront détruits et pour longtemps avant la naissance d’un nouveau consensus et d’une nouvelle légitimité.

La solution ? Elle est tellement simple : ouvrir les deux ascenseurs pour tous. Interdire qu’un ministre puisse en voler un pour lui et laisser un seul pour trois cents familles. Faire en sorte que pour atteindre le toit, il faut être élu, le mériter et pas le prendre de force. Imposer la loi à tous. La file d’attente à chacun, ministre ou pas. Eduquer les gens à la politesse, surtout au Gouvernement. Donner à chaque algérien un ascensuer à lui seul ou faire en sorte que chacun ait droit à son tour. En réglant l’histoire des ascenseurs, on règle la question pendante de la légitimité en Algérie. C’est le début de la démocratie. « Le peuple veut la restitution de l’ascenseur ! ». Evitons d’en arriver à ce cri de mort. Rendez-le maintenant.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...