RSS

La colle école par El-Guellil

23 novembre 2012

El-Guellil

Débats et réflexions n’arrêtent pas d’animer la sphère de l’enseignement. Ces mêmes discussions s’invitent à toute occasion entre familles. L’école privée est meilleure que l’école publique. A chacun ses arguments. Mais à chacun aussi sa bourse argumentaire. On est sûr de la réussite chez le privé. D’autres te diront que dans ces écoles, on gonfle les notes pour plaire aux parents qui payent. Le parent devient client, il doit donc en avoir pour son argent. Il y a donc tricherie sur la marchandise. Mais les résultats sont là ! C’est facilement contrôlable en classes d’examen. Les taux de réussite ne mentent pas. Mais pourquoi cette remise en cause de l’école privée ? Les enseignants viennent-ils de la planète Mars ? Non, ce sont les mêmes, ceux qui ont quitté l’école publique qui encadrent ces établissements. Sauf que là, ils ont les moyens de leur pédagogie. Les classes sont moins chargées, et l’environnement est plus agréable. Le rapport entre enseignant et apprenant, logiquement, devient plus agréable. Plus cool. L’environnement influe sur le comportement et c’est connu en sciences sociales. Il ne s’agit pas de tirer sur le privé, c’est plutôt à une mise à niveau du secteur public qu’il faut réfléchir. L’enseignement public dispose de fonds réduits qui peuvent parfois être un frein au développement des structures d’un établissement, problèmes qui ne se posent pas, ou peu, pour les structures privées qui bénéficient de frais de scolarité relativement élevés garantissant ainsi des investissements plus importants. Ainsi, les apprenants – ou plus particulièrement les familles – qui vont étudier dans une école privée passent d’un statut d’utilisateur du système à celui de client. Mais le débat est floué. Faire une fixation sur le privé, c’est vouloir cacher les tares du public. Laissons le privé travailler. Accueillons l’excellence, et faisons que cette même excellence déteigne sur le public. De toute façon, l’élève sortant du public et celui du privé seront confrontés au même marché du travail. Et c’est ce dernier qui fera la différence.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...