RSS

LE VIEUX !

19 novembre 2012

Farid Talbi

Larbi de Bordj.B.A , le vieil émigré qui  a eu la chance de ne jamais fréquenter les écoles successives de langues  d’occupations étrangères de l’esprit et subir une quelconque éducation moutonnière d’enseignement rétrograde  publique, s’est construit une tête ,  brute,   de  bois imputrescible  . De ces essences naturelles authentiques  dont on ne fait ni les pipes,   ni les percutions « bendir » ( bendayer chez moi)   ,  et encore moins les pipeaux égayant  l’harmonie des accouplements clandestins   de cultures  stériles mais de  rapports  incestueux  prolifiques  l
Larbi çà te cause comme il en a envie, point barre.  C’est à toi  de  faire en sorte de t’accorder,  à la suite,   convenablement  à sa syntaxe :  les adverbes  orthographiés en rapport au dernier sujet supposé connu retrouvé  , ou quand deux verbes se suivraient de garer le troisième à droite, ou  de conjuguer les noms encore propres au futur antérieur gâché   et passé ultérieur  décomposé lorsque  le sens de la phrase  se veut  politique,  démocratique   et populiste .
Tiens en voilà une bonne de Larbi évoquant de habitants retors de son douar  .( traduction simultanée bien entendu  de l’auteur  , en off  ) .
-         «    Cinquante ans plus tard  on est  toujours pas sorti du doute,  comme celui de nous entendre sur  notre identité commune. A ce point ! . Trois mille habitants dans la dechra, trois mille identités nationales dissemblables et rien de social ou économique d’édifiant  rassembleur  à la  suite . Des théories   singulières,  égoïstes différentes   et belliqueuses   :  puisées de sanskrit  tunisois, patois chaoui, rifain  codé ,  karkabou malien,  verlan carthaginois, footballeurs droitiers  dribbleurs gauchers  , cairote Samiagamalien dansant   , de Oued Tchipa en crue et en petites coupures   , des plaines steppiques du congrès de  Ain Felous , du manifeste de  Rais Hamidou en rade , de la Zaouia  des Zitouchiens  guérisseurs de toutes les infertilités et impuissances  …….. Chacun des habitants du douar  a donc déclamé , post indépendance sa théorie de l’unité nationale identitaire de sa perspective  exclusive,   parmi les trois mille autres, originales  distinctes pour récolter,  tout seul  la mise  du droit  d’auteur usurier  .Et à l’épreuve, le don  oratoire et le génie du racontar, le grand sport de la contrée  !  Faut croire  qu’ils avaient du temps à  perdre ces lointains  penseurs de l’ennui générateur du mal , du loisir à consumer à l’ineptie  , pour concocter  des plans si tordus ,  si différents de la réalité cruelle , si plausibles dans l’aberration  puisque  toujours à l’esprit des   pauvres gens crédules,  ceux-là mêmes toujours dépourvus d’antenne parabolique  de leur oreille interne !…. » .
-        Faut comprendre le ras-le-bol de  Larbi. De passage à  quartier Opéra de Paris de la « la fronce »  . Or, avec l’accent parigot blédard trainard, l’hôtesse blondinette lui a confirmé en baillant  que le prix avion sur Sétif et retour, en plein  été, pas loin de 650 euros , comme d’hab’ . Tu craches au bassinet  ou bien tu subis l’anathème insultant,  débile  dit de « l’algérien du mois d’août  » ,  si cher au dirlo aux fourneaux de la bonne soupe trans-aérienne  dont , dernier  chefaillon vibrionnant, il assure le secret de la bonne distribution de la  cuisson aux petits oignons , sur  les vols constants, en gros ,vraiment avec compétence  pour l’ensemble de l’ œuvre ! Pas idée  de manquer à ce point de respect à des ainés qui ont tout donné, jusqu’à leur intégrité physique en péril et devenus  forcément, eux socialement pauvres, pour que flotte  universellement  le pavillon national sur le cockpit de l’aéronef du peuple algérien. Pas moins !  Anonymes les émigrés ( ne  pas confondre avec réfugiés fricoteurs blindés dispendieux   de la dernière heure,  ou ces  aventuriers du papelard  en maraude  torride et compromissions diverses tous terrains    ) ,  authentiques patriotes , humblement, sans rien exiger en retour    . Qu’est-ce- ce type de patron  de la provoc’ gratuite, et son éducation, quelle autorité, quelle impunité pour causer si mal  à des gens si biens, gens  souvent démunis et  en fin de vie honorable. Méprisés à ce point de leur algérianité inaltérable, du dedans de l’épaisse carapace  de notre homme de B.B.A ?
-        « Dont acte » ,  insiste Larbi !
-        Larbi  qui a tout compris  de la moralité de la morale de cette aventure, se défoulera, par diversion,  sur le souvenir de cette hôtesse d’accueil blondasse d’Opéra-la-fronce  qui, tout en  lui assenant  à la « dégage» les prix de billets de voyage  sur Sétif , causait   avec trois autres copines blondinettes pas de partout    et le guichetier ventru  et chauve de réussite sociale si précoce , des bienfaits sacrificiels du mouton  hallal du dernier aïd parisien , palaces cossus  place Vendôme « bien sûr ma chérie ! au caviar du Dniepr ma Coccotte !  »   .
-        Prémonitoire et provoc’  pour Larbi , le sacrifice du mouton  en pleine agence de voyage du chefaillon mal appris   !    
-        Donc plus que certain que Larbi, passera ses vacances avec sa copine Charlotte la bretonne ( de haut en bas et aux  entournures :  150x170x220 dans l’abondance  ),  pour moitié moins que le prix du billet AA .En demi pension (activités de loisirs comprises) , chez les cousins avenants  turcs ou sur les plages de l’ancienne côte espagnole arabisée et islamisée , et donc précipitée dans l’histoire de la modernité rayonnante , peut-être  « malgré son plein gré » çà fait rien  .
-        La catastrophe , consternation  et du retour du pendule  si l’ on faisait parler les deuxièmes, troisièmes  générations des émigrés  en vrais, concernés par le mépris du jeune vacancier algérien ,avisés de la pratique des prix de voyage dans le monde … .
-        Enfin pour la note finale joyeuse , en parlant plus haut de pipes, les vacances de Larbi ,    etc….etc…..
-         
-         Farid Talbi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...