RSS

Alger dar khali Moh ……..suite

17 novembre 2012

Farid Talbi

Des parents bénis  les voisins du premier ! Leur neuvième rejeton Youcef , dit «Djino» ( de Ogino ,  suite à un planning familial inopérant ) n’a pas eu le bac , là , dernièrement ! Le seul échec du bahut , un miraculé du lycée, du quartier, de la daïra depuis la réforme de l‘enseignement dite : « d’en-veux-tu-en-voilà-du- papelard ». Et en prime , en mention générale :  « maintenant, va t’en  voir plus loin, si j’y suis ! »  singné : El Sinistre ..
Youyous stridents de la maman ! Ce qui veut dire que, pendant que ses copains se branlaient l’étrier ( oreille) de connaissances périmées, dans les langues mort-vivantes du programme , pédagogiquement non communicantes, avec un prof abrégé en maths sup’et des pions illettrés  déprimés es- sciences sociales , pendant ce temps notre gosse il a «bougi » . Et mignon, le boutonneux sans bac .
A vingt ans , il disposera donc  déjà d’un I’phone baveux , d’un morceau de trottoir -parking ( à côté duquel la bande de gaza c‘est de la rigolade, mon frère !) , d’un réseau de revente de clopes à la sauvette ( avec , en stage post- scolaire initiatique trois enfants fugueurs  ) , un job de bienfaisance sociale ( élevage voyoucrate de jeunes crétins supporters du foot  de dirigeants de performance , sans joueurs ni ballon ) , un doberman sans queue comme un avertissement à qui d’autre se vanterait d’en avoir encore, même par erreur, une  d’érectile dans le quartier .
Le revenu journalier informel du gosse à la rue aurait de quoi nourrir, pendant un mois le cauchemardesque  douar surpeuplé de chômedus ,liés au petit prodige . Ce qui représente en fait, tout un monde « indépendantisable »  à perpette , régulièrement en transhumance estivale vers les grandes administrations climatisées de la Aâssima-pour-tous. Comme la chorba du ramadhan, avale on verra après !   . Que des cousins du bled . Oui, mais ta recherche en généalogie tu la feras seulement dès que tu t’en éloigneras, à distance de sécurité raisonnable de ces  cousins nés « patex  » ; ou quand on t’en causera, au hasard et par inadvertance, bizarrement en bien de ces gens là .
Donc le petit sans bac Youcef, est tout -à- fait dans le discernement précoce du coup- fourré, cette voie privilégiée provenant d’un d’ailleurs génétique de misérable qui le conduira sûrement plus tard à diriger , comme d’une bergerie, ceux de ses copains qui se seront échinés à l’ avoir ce sacré diplôme en assumant les suites estudiantines sans issue et la parano conséquence de survie sociale .
Un pur produit de la nouvelle école  publique le petit Youcef, en parfaite gestation monstrueuse d‘époque, comme de ces autres célèbres pionniers qui parlaient aux avions, ou comme  les ventripotents penseurs qui pinaillaient sur la philosophie du  sexe des anges en lorgnant les baigneuses du club  nageant vertueusement  dans une robe mouillée et rien en dessous …    .
Au fait, le beauf’ de la RTA, toujours pas marié. Sa future belle- muche lui demande de verser en plus, au « tbeq » ce puits sans fond, une bouteille introuvable de « Cuir de Russie» .Une eau de Cologne de jadis pour piéger au pif, les mâles infidélités à trente kilomètres à la ronde, et plus loin encore à vol de vautour autochtone. Or , la mixture fortement persistante  ne se fabrique plus , depuis la chute du mur de Berlin ( à cause de Russie) et plus près, les révélations traîtres de quelques amantes piégées à leur tour par le effluves du parfum tenace .Et si vous ne pigez pas, allez restituer votre bac pour dépoussiérer votre cortex…..
Donc le beauf’, en pleine sinistrose , s’en va de plus en plus admirer les barques désarmées du sport nautique d’Alger et, simultanément l’horizon et ses mirages crépusculaires hallucinants..
L’ œil morne , évoquant à haute voix d’un certain moulin rouge comme d’un ventilateur .
Avec ce 40° à l’ombre , à la pêcherie, le poisson de la veille qui s’exhibe en décomposition , participe lui aussi à la libération d’odeurs d’ambiance   ….
Le beauf’ déçonne sec !
Yahia, zappe tout çà, vite …..
Farid Talbi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...