RSS

Idées ridées par El-Guellil

14 novembre 2012

El-Guellil

Je n’ai vraiment pas envie d’écrire aujourd’hui. Le vent souffle, il balaye toutes mes idées et les feuilles blanches deviennent feuilles mortes. Tout ce dont j’ai envie, c’est un petit coin de chaleur, une bonne loubia blèche et entendre la pluie tomber sur l’asphalte qui quitte son tapis pour nous laisser découvrir les nids-de-poule et la qualité des travaux qui coûtent que coûtent. Mais «remevoilà» en train de titiller la muse et déranger le train-train quotidien de nos autorités en charge des avaloirs. J’allais dire les autorités avaloirs de budgets, mais c’est indécent. Je les respecte trop pour ce faire. Car avoir le courage de se présenter pour prendre les rênes de la ville n’est pas chose aisée. En ces temps de printemps arabes au pays des quatre saisons. La pluie tombe, la colère gronde le tonnerre et les enfants vont à l’école. Les automobilistes, entassés dans leurs coques de métal étroites comme leurs idéaux, tentent d’éviter des piétons harassés par la course sans espoir à la consommation débridée. Ils bringuebalent, accrochés à leurs certitudes high-tech et aux consolations virtuelles gadgétisées. Je suis au moins sûr qu’ils ne viendront pas hanter aujourd’hui les pages désertes de mes plages d’écriture.

«Maaa hlou», ironise un enfant en direction des gestionnaires de l’entreprise des eaux de la société des zoos. Des gens, partout, crachent leur mécontentement ou marchent à pas pressés, frileux, le cou dans les épaules. Ils semblent naviguer au coeur des nécessités. Il paraît qu’il y a des élections qui pointent à l’horizon, ils s’en moquent, le gaz de schiste, l’exploiter, ne pas l’exploiter, ce n’est pas l’affaire des exploités. Car ils n’ont même pas envie de découvrir les mondes cachés, subtilement invisibles, qui nous gouvernent. Moi, si, ne serait-ce que pour remettre en question les certitudes qui se prennent pour des idées.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...