RSS

La magie du courrier

11 novembre 2012

Yacine Idjer

La magie du courrier    dans Yacine Idjer lettre

Temps n Des bus roulaient à 60 km à l’heure, le courrier envoyé par la poste était dicté aux enfants qui savaient lire et écrire. C’était le temps d’avant !

Nuisance sonore, perturbation de la circulation urbaine, surpopulation, ceinture de bidonvilles autour des grandes métropoles, les générations d’Algériens des années 1940 et 1950 n’ont pas eu à vivre ce genre de désagréments liés à la vie moderne. Cependant, ils n’ont pas connu, non plus les mêmes facilités que celles des jeunes d’aujourd’hui. Malgré cela, ont-ils eu une meilleure qualité de vie que leurs contemporains des années 2000 ? 
Tous les anciens vous le diront, voyager à leur époque n’était pas une sinécure. C’était presque une aventure qu’il fallait préparer au détail près.
D’abord, le moindre déplacement coûtait extrêmement cher, car le ticket de car ou la place de taxi n’était pas à la portée de tous. Ensuite, comme le trajet était souvent long et qu’il n’y avait ni restaurant ni point de halte pour se restaurer et se dégourdir les jambes, il fallait se munir de provisions et tout prévoir jusqu’à l’eau.
Mais à l’époque le charme résidait dans le trajet lui-même. Ceux qui voyageaient par bus, qui circulaient à 60 km par heure, découvraient la nature au ralenti, à chaque petit virage. Le voyageur avait ainsi le temps d’apprécier tout ce que les reliefs lui proposaient, leur indiscutable féérie, le spectacle de leur décor et surtout l’impact de la lente main de l’homme.
Il y avait tout de même une certaine poésie dans le courrier, un peu surannée mais bien réelle. Car ce courrier, en effet, ce n’était pas seulement une enveloppe jaune standard dont le cachet de la poste faisait foi, c’était surtout cette page d’écolier écrite maladroitement par un garçon ou une fille pas plus haut que trois pommes, mais dictée par des grands qui donnaient de leurs nouvelles, les meilleures, soit pour annoncer une naissance, soit pour annoncer des fiançailles ou tout simplement un mariage.
A défaut de photos, ou d’un tout autre moyen de communication, ces lettres distillaient quelques brèves concernant le reste de la famille, les voisins et les amis.
Pour montrer leur amour au destinataire, ces lettres sont généralement accompagnées à la fin de la missive de deux ou trois traces de rouge à lèvres, les baisers des sœurs et belles-sœurs avec chacune sa propre légende.
Ces reliques, avec le temps, gagnent encore plus de valeur. C’est pourquoi, elles sont conservées religieusement dans une boîte en carton, car elles sont un instantané d’une histoire commune.
Aujourd’hui, le courrier par email met quelques secondes pour arriver à bon port, mais il manque terriblement de romantisme et n’a pas la même charge affective.

Le dossier du jour Edition du 13/9/2011

editarchive_php_smartbutton1 dans Yacine Idjer

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...