RSS

Une ville, une histoire Le petit pharaon -Mostaganem

Il y a plus d’un siècle, Mostaganem était dejà une petite ville bien coquette mais une ville divisée par oued Aïn Sefra carrément en deux.

D’un côté du cours d’eau les quartiers chics habités par les colons comme l’avenue Renald ou la Pépinière, et d’un autre les quartiers populaires habités par les musulmans très pauvres naturellement.
Le même cours d’eau qui séparait les deux communautés séparait également les plages. D’un côté la Salamandre et les Sablettes pour les nantis, et de l’autre Sidi El Mejdoub pour les laissés-pour-compte.
Un musulman pourtant brisera le ghetto européen. Il était grossiste, concessionnaire, proprietaire terrien et donc immensement riche.
il bâtira, grâce à sa fortune, une luxueuse villa, presque un palais, dans le tissu urbain de la Pépinière jusque-là interdit aux indigènes.
Et il écrira sur une plaque clouée sur sa porte non pas son nom, mais cette formule qui glacera les passants.
Traduite en français elle disait à peu près ceci :
«Cette maison est la maison de l’opulence, jamais la maladie ou l’étranger n’y pénètreront».
Et comme on ne peut pas jouer aux apprentis pharaons sans retour de manivelle, cette villa est aujourd’hui une polyclinique de l’Etat.
Y pénètrent tous les jours les étrangers et du matin au soir la maladie.
Cette histoire authentique est confirmée par les anciens.
Autre détail, les arrières petits-enfants du nabab vivent aujourd’hui dans des conditions très modestes.

Abdenour Fayçal

Le journal des locales Edition du 14/3/2012

Une ville, une histoire Le petit pharaon  -Mostaganem  dans Abdenour Fayçal editarchive_php_smartbutton1

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...