RSS

Une ville, une histoire Biskra, ville sainte

Le journal des locales Edition du 10/4/2012

Gloire - Comme toutes les villes d’Algérie, Biskra a eu, elle aussi, son lot de martyrs tombés au champ d’honneur au cours de la Révolution.

Mais bien plus que toutes les autres cités, Biskra a ceci de particulier, elle abrite la tombe d’un des plus grands chahids de l’islam, Okba.
Okba que les imams comptent aujourd’hui parmi les «souhabas» c’est-à-dire les compagnons du Prophète même s’il n’a pas connu le Prophète.
Et ce titre, il le doit à sa conquête de l’Afrique du nord qu’il placera sous la bannière de l’islam.
En cela Biskra peut s’enorgueillir d’être une ville sainte au même titre que Kerbala au sud de l’Irak où sont enterrés l’imam Ali et son fils Houcine ou Baghdad où reposent Abdelkader el Djilali ou l’imam Chafiï.
Mais il existe ne autre particularité dans cette oasis célèbre pour la qualité de ses dattes et la fraîcheur de son printemps.
La moitié des djounouds au moins qui ont combattu les français aux côtes d’El Mokrani et qui ont été condamnés au bagne en Nouvelle Calédonie sont originaires d’ici.
Leurs petits enfants qui ont réussi à rétablir le contact avec leurs familles sont même venus il y a quelques années découvrir leur pays et ont découvert qu’ils étaient propriétaires de plusieurs palmiers.
Pour perpétuer le souvenir de leurs aïeux morts en exil, quelques-uns emporteront dans leurs bagages pour Noumea quelques poignées de terre et même de la semence de dattier.
Si l’histoire de Biskra reste solidement attachée à Sidi Okba et à la mémoire des résistants d’El Mokrani, elle sera malheureusement entachée et pour toujours par la naissance d’un homme qui fera couler beaucoup de sang en Algérie et qui appellera même à la désobéissance civile : Abassi Madani.

Abdenour Fayçal

 

Une ville, une histoire Biskra, ville sainte  dans Abdenour Fayçal envoyerimprimer Biskra dans une ville ,une histoire

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...