RSS

Tigzirt,

10 novembre 2012

une ville ,une histoire


Avantage - Tigzirt, dont le centre-ville est enchâssé entre la mer et les collines qui l’entourent, dispose d’un riche patrimoine archéologique.

Les bâtisses romaines encore debout, les vestiges endommagés, ainsi que les champs de ruines, témoignent ainsi la place privilégiée dont a bénéficié cette ville depuis la nuit des temps.
Depuis qu’il a été clôturé «pour sa sauvegarde», ce site est devenu une autre destination des vacanciers. Ceux qui ne sont pas intéressés par la plage, y trouvent leurs aises. Il y avait foule ce lundi. Une vue panoramique de toute la ville donne envie d’y rester.
Que ce soit à l’aide d’un caméscope ou d’un appareil photo, il faut absolument mémoriser ces instants de rêve quoique la chose ne soit pas facile face à des agents employés du ministère de la Culture qui interdisent «de photographier ou de filmer».
«Ce sont les instructions. Je dois les respecter à la lettre et si c’est pour nous créer des problèmes, allez voir ailleurs. Sans autorisation dûment signée par notre direction générale (du patrimoine) vous êtes priés de ranger votre appareil photo», nous lance un des agents de service.
Notons également que l’entrée à l’intérieur du site est payante. C’est dire que les autorités locales, mais aussi le département de Khalida Toumi ont bien saisi l’importance de la préservation d’une telle richesse historique. Sous un soleil de plomb, nous laissons les visiteurs contempler la beauté de la Méditerranée. Destination : une annexe du même site où un musée de l’Office des ruines et de l’archéologie de la daïra de Tigzirt, offre à son visiteur le plaisir d’un voyage dans le passé.
Un voyage millénaire. Des photos et plusieurs objets archéologiques, des pièces de monnaie qui datent de l’ère romaine, phénicienne, et d’autres objets d’une valeur historique et archéologique inestimable, sont exposés dans un hall d’une soixantaine de mètres.
Ce musée est d’une grande importance d’autant que Tigzirt est, chaque année, visitée par des centaines de milliers de personnes, lors des vacances d’été.
Ainsi pour mettre en lumière le passé de cette région, la direction et le ministère de la Culture ont décidé, dans un temps récent, de créer un petit musée ou un espace où sera exposé l’historique de la ville, en vue de faire connaître les différentes civilisations et les traces qu’elles ont laissées : phénicienne, romaine, vandale, espagnole jusqu’au l’ère coloniale française.
«L’objectif est de faire connaître le passé et l’histoire de cette charmante ville qu’est Tigzirt.

F.H.

Le dossier du jour Edition du 14/7/2012

Tigzirt, dans une ville ,une histoire editarchive_php_smartbutton1

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...