RSS

Netgasmou par El-Guellil

10 novembre 2012

El-Guellil

Pourquoi pas ? Il arrive avec un brassard de fortune autour du bras. Une matraque. Il lorgne une parcelle de trottoir et le voilà gardien de voitures. Comme il ne peut pas travailler 24 sur 24, il fait appel aux cousins et voisins pour la relève.      C’est sa partie de l’Algérie qu’il revendique. Fi dik el houma, il devient le coq, il ne travaille plus. Après quelques mois, c’est lui qui régule le stationnement dans tout le quartier. Tu as intérêt à être en bon terme avec lui, si tu veux pouvoir stationner devant ta boutique, pour charger ou décharger une marchandise. Par la force du temps c’est lui et ses sbires qui font la loi. Pourquoi pas ?Il prend sa femme, son gosse, il grimpe l’escalier de l’immeuble ; une fois arrivé à la terrasse il s’installe dans la « buanderie », change les serrures de la terrasse et jure de faire sauter une bouteille de butane, si on venait le chasser de sa partie de l’Algérie, patrie pétrie pour tous. Pourquoi pas ? Aujourd’hui il a un compteur électrique en son nom, donc une quittance Sonelgaz, donc une carte de résidence, donc une propriété. Et pourquoi pas ? Il est appelé par le cousin du douar. Il se débrouille quelques tôles et bel mtol, il construit son gîte. Barraka devant la baraka du cousin qui fait appel aux autres cousins et c’est le bidon-ville qui s’installe au pied de la ville. Dalma fi dalma, c’est l’insécurité, il faut donc leur installer l’électricité dans leur partie de l’Algérie. Ils seront in challah relogés dans une autre partie de leur Algérie sociale. Pourquoi pas ?

Pourquoi pas, quand on sait que des villas, des châteaux ont été vendus au dinar symbolique. Pourquoi pas, quand des salariés d’une boîte qui a coulé, veulent avoir des actions dans l’entreprise qu’ils ont coulée au moment où celle-ci va être vendue à un privé. Pourquoi pas, ya khouya, on est tous actionnaires et on revendique tous notre partie de L’Algérie. Netguasmou.       Même sans justificatif, nos parents à nous, étaient aussi moudjahidines. On refuse de demeurer « mouchahidines ».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...