RSS

Mille-feuille par El-Guellil

3 novembre 2012

El-Guellil

Plus ça avance, moins il reconnaît les siens. «Ils zétaient pas comme ça pourtant. Il y a quelques années, ils étaient saints. Cela me pousse à croire que c’était moi le dupe. Eux, ils ont su, toutes ces années, cacher leur véritable nature». 

Le vieux Otchimine retraité, qui était présent à une rencontre sur l’histoire, connaissait tout le beau monde qui était sur la tribune. Il connaissait leur cheminement, leurs qualités et défauts. Il connaissait ceux qui ont fait et ceux qui ont faibli. Il savait qui gérait les «soufouf», qui était mort «belkhouf, et celui qui, loin derrière les frontières, «kène ichouf». Il respecte trop les Moujahidine pour permettre aux mouchahidine de parler en leur nom.

«J’ai l’impression que je venais d’une autre planète, tant ils parlaient à robinet ouvert de choses qu’ils ne connaissaient pas», commenta-t-il.

Il y avait les excitateurs au nom de la mémoire de leur nom (et de leur Oui pour tous les avantages). Des gros, grands gras. Des types qui ont pu créer autour d’eux des zones d’influences. Des gens des mille et une rencontres, mais qui n’ont jamais été au rendez-vous. Des mille-feuilles d’histoires à dormir surtout.

Il y avait aussi des sincères auxquels il reproche les fréquentations et le silence complice. Il leur reproche de laisser parler ceux qui ouvrent leur «chichma» en attendant de trouver quelque chose à dire. Leurs phrases brisées composent un discours qui zigzague à donner la nausée. Ils se prennent pour la crème, oubliant que les crèmes ont besoin d’être fouettées.

Il y a les autres qui te demandent de demeurer debout, toi qui a été floué de bout en bout.

J’ai accepté, conclut Otchimine, de monter dans leur train, mais comme j’ai le choix de descendre avant le départ, je préfère le faire, car j’ai oublié mon bagage… hypocrisie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...