RSS

CHABANE Mohand LE POÈTE ET LA RÉVOLUTION

2 novembre 2012

1.POESIE

Voxpopuli : SPÉCIAL 1er NOVEMBRE

«Connaître le passé, c’est comprendre le présent pour construire le futur»
Chabane Mohand, poète et écrivain d’Aokas (Béjaïa), vient de composer dans la langue de Molière un ouvrage de poésie à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance.
Ce florilège de poèmes, poignante épître à la gloire des martyrs de la Révolution algérienne, est adressé à la mémoire collective pour la sauver de l’oubli. Dans ces pièces à scènes multiples, les vers choisis naissent, se meuvent, puis, dans un élan inattendu, prennent leur essor pour planer sur le passé historique d’El-Djazaïr, la bien-aimée, où chaque épisode, chaque souffrance, chaque héroïsme est scruté pour témoigner de l’immense tribut du sang payé à l’envahisseur par le vaillant peuple pour recouvrer sa liberté spoliée. Terres nourricières des paysans, incendiées par l’oppresseur ; mère cachant à son enfant la mort de son père ayant rendu l’âme sous d’atroces tortures ; rafles et arrestations arbitraires arrachant les hommes à leurs familles ; stoïcisme silencieux de l’épouse qui vient d’apprendre que son homme est tombé au champ d’honneur ; le prisonnier resté muet devant la question et devenu aveugle par les instruments de supplice ; opérations militaires où les mots : pilonnage, obus, tirs, sang, cris, mort, font écho aux bruits de la guerre sans merci… Autant de récits douloureux qui s’emparent de la mémoire pour rappeler que le passé se conjugue au présent. En sortant de cette lecture nourrie d’évocations et ornée de métaphores expressives et sensorielles, nous restons prostrés devant ce flash-back bouleversant en éprouvant la sensation d’avoir subi, comme nos aînés frères et sœurs, ces intolérables épreuves. Puis, l’hommage de respect et le témoignage de reconnaissance prennent place dans l’esprit où les visages connus ou anonymes passent à l’immortalité par la grâce de la plume insigne du poète…
Khaled Lemnouer

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/11/01/article.php?sid=140923&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...