RSS

Les gardiens du lit Par : Amine ZAOUI

25 octobre 2012

Amine ZAOUI

Jeudi, 25 Octobre 2012 09:50

…SOUFFLES…

Pourquoi je vous raconte tout cela ? Dans l’histoire de la musique, et je ne suis pas historien de cette chose belle et fascinante, existe des choses atroces, voire barbares ! Une cruauté aveugle exercée sur les uns donne le plaisir musico-charnel pour quelques-uns d’autres ! Depuis la nuit des temps, les traditions musicales ancestrales enregistrent des faits abominables dont les victimes ne sont que les musiciens eux-mêmes. 
La règle de ce fait barbare exige la sélection d’un ensemble de jeunes musiciens, triés selon leurs belles voix, par le roi et le chef d’orchestre royal qui seront chargés de deux fonctions délicates ! La première fonction c’est l’appartenance des sélectionnés au chœur de l’orchestre royal. Une possession à vie. La deuxième c’est d’accomplir la fonction du gardien du lit de la reine. Et pour accomplir cette double mission il faut que le distingué admet la désirable épreuve royale. Ainsi celui qui est choisi pour être membre du chœur de l’orchestre royal ou gardien du lit doit être castré ! D’après la tradition royale barbare, la castration est pratiquée sur les chanteurs du chœur, à l’âge de quatorze ans, peut-être un peu moins ou un peu plus, peu importe, avant que les cordes vocales de ces derniers ne perdent leur air musical, leur souffle féminin précoce. On castre un jeune avant l’âge de la puberté pour que sa voix ne se masculinise pas. C’est atroce ! Je ne suis pas musicologue ! Par cet us barbare de castration, on prouve combien il est magique le rapport entre la voix et la virilité. Et afin de ne pas trahir le lit royal, le gardien du lit de sa majesté la reine ne doit pas avoir des testicules pleines ! Mais pourquoi je vous raconte tout cela ? Peut-être pour vous dire qu’avant l’air de Facebook, de Twitter et l’internet, les gens qui écrivaient avaient des testicules. Les articles envoyés aux journaux étaient signés par leurs vrais noms. Et pour être vrai, sans falsification aucune, des écrivains ou journalistes n’hésitaient pas d’envoyer leurs écrits accompagnés de la photocopie de leur carte d’identité nationale légalisée chez les services concernés de la mairie du village ! Ces écrivains journalistes étaient fiers de leurs testicules, de leur vérité, de leur miroir, de leur voix. Ils ne voulaient ni la mission de chanteur de chœur ni membre de la garde royale du lit de la reine. Certes, la révolution technologique en communication a son effet positif sur la liberté d’opinion et d’expression, mais des écrivains et des journalistes de Facebook et de Twitter se découpent eux-mêmes leurs testicules ! Une autre peur est installée. Beaucoup d’entre eux se cachent derrière des noms fictifs, des faux noms, afin de critiquer leurs adversaires. Ils sont aussi derrière des propagandes pour faire de leurs noms des héros de la littérature ou du courage politique ! Sans nostalgie aucune, le temps de papier, de la photocopie de la carte nationale légalisée et le cachet rond de la mairie tout cela symbolise une sorte de la virilité intellectuelle. Sans refus de la modernité aucun, le temps de Facebook, de Twitter et d’internet et les commentaires des articles dans des journaux on-line avec des noms camouflés est un temps des gardiens du lit ! Sans colère aucune, mais attrapé par une tristesse profonde, je médite sur l’espace intellectuel algérien entaché, et j’observe les rangs des castrés, des émasculés contents de jouer le rôle des gardiens du lit de la reine, même si cette reine n’est qu’illusion !
A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...