RSS

UN LECTEUR, UNE VILLE Annaba, grandeur et décadence !

11 octobre 2012

Contributions

Voxpopuli : 

Il ne reste de Coquette que le nom. Quand on sait que des trabendistes de tout bord se sont rués sur la plus petite parcelle de terre encore intacte avec la bénédiction des autorités qui sont à la tête de cette belle ville.
Je sais que vous êtes nostalgique comme moi et jaloux de votre belle ville pour vous taire et laisser faire comme ces constructions anarchiques sur le littoral de notre baie au lieu de laisser des investisseurs dans le tourisme (comme l’hôtel Sabri) construire des chefs-d’œuvre, mais avec qui parler investissement ? Je lance un appel pour la création d’une association de défense du patrimoine de la ville. Est-ce qu’il y a eu investissement à Annaba qui se clochardise au jour le jour, je peux vous donner des exemples ici : est-ce que les logements construits près de l’université d’El Bouni sont bien placés à cet endroit ? A-t-on mesuré l’impact de ce qui va se passer pour les malheureuses étudiantes plus tard ? Avez-vous empreinté la route qui mène de Sidi Amar vers Sidi Salem et les dos-d’âne qui y ont été installés par la population (environ dix maisonnettes) ? J’ai assisté à une agression en bonne et due forme d’un camionneur qui a ralenti pour «grimper » sur l’un des quatre dos-d’âne et qui n’a eu son salut qu’à son moteur qui ne s’est pas arrêté car cinq ou six énergumènes se sont rués sur son camion avec des blocs de pierre en plein jour, lui causant pas mal de dégâts pour l’obliger à s’arrêter. Essayez de vous aventurer sur la corniche pour vous balader avec votre famille et vous serez agressé en premier lieu par les gardiens de parking : des pseudo-jeunes venus de je ne sais où dragueront votre fille ou votre sœur si ce n’est votre femme, en toute impunité, au vu et au su de tout le monde.
Un Bônois 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/10/10/article.php?sid=140111&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...