RSS

BOURREAU-CRATIE

11 octobre 2012

Contributions

Voxpopuli : CHRONIQUE DE KHERRATA

Chez nous, il est une situation qui a tendance à s’éterniser, à se normaliser et à devenir à la longue franchement exaspérante ! Il s’agit du service public tel qu’il «dysfonctionne » aujourd’hui.
En effet, il faut dire, sans généraliser bien sûr, que nombre de préposés au service public remplissent leur rôle avec un certain mépris (quelquefois avec un mépris certain) vis-à-vis des citoyens-contribuables dont ils font pourtant partie intégrante ! Que ce soit ici, là, là-bas ou là-haut, enfin bref, auprès des différentes administrations, institutions ou entreprises, le pauvre citoyen est tenu d’accomplir mille et une prouesses dignes du meilleur acrobate pour arriver à ses fins, et ce, quand il a la chance d’avoir la chance avec lui. Mais enfin, d’où provient cette propension au sadisme de la part de ces employés dont le plus clair de l’emploi du temps se résume à… l’emploi du ton ? Quelle satisfaction tirent-ils en faisant tant souffrir leurs semblables ? Mais pardi, pourquoi la seule délivrance d’une pièce administrative ou l’accès à un service public relèvent-ils presque du miracle ? Pourtant, il suffit de mettre en application cette vérité connue de tous et qui recommande : «Fais à autrui ce que tu voudrais qu’on te fît». Et en plus de l’amour du prochain, le fait d’accomplir consciencieusement le travail pour lequel on est payé, ne procure-t-il pas une autosatisfaction légitime ? Heureusement pour les citoyens désarmés que nous sommes, nous tombons de temps à autre sur des agents agréables, polis et souriants qui nous mettent du baume au cœur et nous réconcilient avec cette déontologie qui devrait être l’apanage de tout préposé à un service public. Et même si ces personnes, toujours citées en exemple, ne sont pas hélas nombreuses, leur existence nous permet souvent d’espérer d’avoir affaire à elles avant chacune de nos démarches administratives ou autre. Que la vie serait belle et facile à vivre si chaque Algérien était conscient de l’importance de sa tâche et du devoir de s’en acquitter convenablement ! Que la vie serait belle et facile à vivre si, de part et d’autre du guichet, chacun faisait montre d’une compréhension parfaite ! Que la vie serait belle et facile à vivre si tout un chacun respectait tout un chacun ! Prions donc pour que ce rêve devienne un jour réalité, même si tout porte à croire que cette réalité restera encore un rêve…
Khaled Lemnouer 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/10/10/article.php?sid=140113&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...