RSS

Sahel: rêveries sur le bouton replay par Kamel DAOUD

10 octobre 2012

Kamel Daoud

L’idée est obsédante donc la langue y revient dans la tête : pourquoi les Français ont réussi à débarquer à Sidi Fredj en 1832 ? Pour des raisons connues : le blé, un coup d’éventail, la force et les pirates ou corsaires algérois. A cela s’ajoutent un Deylicat faible, un pouvoir centralisateur ottoman fragile, une centralisation excessive à Alger, l’impôt injuste, la méconnaissance ottomane des réalités tribales algériennes, le mode de désignation des beys (par le haut et pas par les choix locaux respectés), le racisme des janissaires. Le prétexte de la France de l’époque : les corsaires algériens faisaient trop de rapts, prenaient des otages et réclamaient des rançons.

Deux siècles après, on est donc dans le remake, mais par le Sud et avec du sable dans les yeux. Cette fois, selon les analystes anticoloniaux, Sidi Fredj se situe au Nord Mali, alias Sud Algérie et la flotte frenchy est dans les airs et pas par les mers. Les raisons ? Les mêmes presque: Au sahel on prend des otages et on kidnappe et on exige des rançons (comme les corsaires algérois).

Les pouvoirs centraux d’Alger et de Bamako sont faibles, affaiblis par les vastes distances et les échecs économiques. Les deux capitales ont mal estimé les demandes d’autonomisation et le rêve du pays azawad ou les doléances d’une auto-gouvernance fédérale. Les deux pays sont restés sourds aux cultures locales et aux modes de gouvernances alternatives au centralisme jacobin, hérité de la France. Les Walis y sont désignés comme autrefois les Beys par les Deys. Les guerres pour les ressources et les gisements sont les mêmes que pour le blé d’autrefois. Le racisme (maquillé en condescendance) du nord algérien envers son sud et du sud Mali envers le nord, vu comme peu fidèle.

Le Sahel est donc devenu ce que fut l’Algérie des Ottomans : tribus, violences, émiettement, rêve Djihadiste, utopie religieuse, fantasme des ancêtres et colonisabilité affirmée. On peut donc y débarquer sur simple coup d’éventail. Le parallèle est donc troublant lorsqu’on ose le voir et mettre de côté les jugements de valeurs sur le combat des uns et des autres.

Les raisons au Sahel sont celles de Sidi Fredj, il y a deux siècles. Mauvaise gouvernance, faiblesse, myopie des régimes locaux et aveuglement face aux nécessités de réforme et de création de consensus locaux. El Qaïda intoxique aujourd’hui la question du Sahel et de son avenir mais elle ne devrait pas faire écran pour longtemps : si on en est arrivé là, piégés entre corsaires des sables et nouveaux colons, c’est qu’on n’a pas su gouverner ce vaste pays du Sahel qui n’est pas une simple wilaya sous autorité d’un wali assis, mais un pays entier qu’il faut comprendre. Ou, sinon, le perdre.     D’ailleurs, il fait si chaud au Sahara que les éventails y sont de retour.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...