RSS

Moutons tous ! par El-Guellil

8 octobre 2012

El-Guellil

Le verbe mouter vous connaissez ? Sûrement pas ! Il se conjugue «je moute, tu moutes, il moute, nous moutons…». Mais mouton a plusieurs significations. «Il est gentil comme un mouton», dit-on de quelqu’un de très pacifique. « Ce sont des moutons de Panurge », qualifie-t-on les suiveurs, ceux qui s’engagent sans réfléchir, derrière un de leurs semblables. 

Oui mais il se trouve que le mouton a sa fête, c’est-à-dire l’Aïd El Adha.

Depuis les cinq dernières années, le mouton et ce n’est pas de sa faute, vend très cher sa peau, sa haïdoura ou sa btana. La tête de mouton qui coûtait trois millions en 2007 revient aujourd’hui à cinq briques ! Ce n’est pas de la bricole ! Les éleveurs clament leur innocence : « Ya khouya, el khortane est très cher, il faut payer le vétérinaire et les vaccins, le transport. » Eleveur et maquignon te diront que c’est le prix normal et ils ne comprennent pas pourquoi les gens en font toute une histoire.

Les éleveurs ignorent peut-être le SMIG actuel et la cherté de la vie en ces années de grâce où le guellil est fel grisse. Ils oublient que l’été a été très chaud, que la facture de Sonelgaz est salée, because l’utilisation des climatiseurs et autres ventilateurs. Ils oublient que la rentrée des classes a été coûteuse et essoreuse. L’ardoise n’a pu retenir toutes les multiplications. Alors quelle solution ? Il faudra, tout simplement boycotter cette cérémonie qui nous coûte les yeux du bouzelouf ! Et si vous avez de la douara, dirou el galb, personne ne doit aller au souk pour se faire plumer.

Leurs moutons, qu’ils se les gardent ! Peut-être alors que le niveau du cheptel grossissant, les « moualâ » et là-bas, reviendraient à de meilleurs sentiments.

Le problème, c’est que, en bons moutons, nous ne prendrons jamais cette décision !    Et les éleveurs de prix le savent. Bonjour la «cholèrestérol». Moutons-tous ! Et le verbe «mouter» conjugué à tous les temps, entrera dans le dictionnaire de la langue d’agneau à l’aïe…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...