RSS

Hommage à mon enseignant du primaire

8 octobre 2012

Non classé

Voxpopuli : CHRONIQUE DE MAÂTKAS

Agouni Bouffelo est un très joli village à Maâtkas. Agouni signifie une plaine. Une plaine entourée de très belles collines constellées de villages voisins. Au milieu du village se trouve notre petite école primaire «Hedjer-Saïd». 
Tout le monde est passé par là. Quand je suis rentrée dans cette école, j’ai eu la chance d’être parmi les élèves de M. Si Ziani. Comment pourrai-je oublier ce jour, j’étais tellement joyeuse ! Cher enseignant, on te doit aujourd’hui beaucoup, avec toi on a découvert la classe, les cahiers, les stylos, on a appris à écrire et à lire ; aujourd’hui, la majorité des élèves de cette classe ont fait des études supérieures, mais dans tout ça, on n’a pas oublié les récitations qu’on a apprises par cœur avec toi (madrassati hana arrahil, ami nasour ennajar…) malheureusement tu devais changer d’école au bout de 4 ans : tes adieux étaient sous forme de conseils. Tu as dit à chacun de nous ses qualités et ses défauts, j’étais la dernière à qui tu parlais, j’étais la première de la classe, tu me disais : «Fatima, tu es excellente dans toutes les matières, raisonnable, calme et sérieuse, le seul conseil que j’ai à te donner est que tu restes toi-même ; ne change jamais !» Aujourd’hui, je tiens à te dire à travers ces lignes, que certes j’ai grandi, mais l’éducation que j’ai reçue m’accompagnera là où j’irai. Combien de femmes et d’hommes à qui tu as enseigné les bases du savoir ! En leurs noms à tous, je te dis qu’on est reconnaissants envers toi, que les années d’école primaire étaient les plus belles avec toi ! je salue aussi tous les camarades, Yassine, Mustapha, Djamila, Ouiza et tous les autres. Que Dieu te bénisse notre cher enseignant, on avait, on a et on aura toujours beaucoup de respect pour toi.
M. F. – étudiante 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/10/08/article.php?sid=140024&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...