RSS

Dénonciation de l’immigration et partis d’extrême droite européens par Michel Fourriques **

4 octobre 2012

Contributions

On voit monter depuis des années, essentiellement dans le nord de Europe, des mouvements populaires (Populisme, la pente fatale, Plon, Paris, 2011), xénophobes et anti-islam ; un front du refus en quelque sorte. 

Ces partis essentiellement d’extrême droite ont un point commun : la dénonciation de l’immigration musulmane et l’invasion du continent

LA MONTEE DES MOUVEMENTS POPULAIRES, XENOPHOBES ET ANTI-ISLAM

Nous assistons, en effet, à une tendance lourde : la montée de mouvements minoritaires contestant l’ordre établi par les partis traditionnels. Ainsi, En France18% des électeurs, au premier tour de l’élection présidentielle, ont exprimé leur rejet de l’Europe et de l’immigration en votant pour Marine Le Pen. L’extrême droite nouvelle s’est donnée pour mission de défendre l’identité du Vieux Continent contre le multiculturalisme et les musulmans. Pour eux, il existe un nouveau totalitarisme : celui du multiculturalisme qui conduirait les sociétés européennes à la soumission intellectuelle à un islam en passe de conquérir le Vieux Continent (P. Delwitt et Ph Poirier (sous la direct. de), Extrême droite et pouvoir en Europe, éd. De l’Université de Bruxelles, Bruxelles, 2007). Il s’agit d’une «nouvelle droite radicalisée».

Le plus radical est Geert Wilders (16% des voix aux législatives de 2010 au Pays-Bas) qui considère l’islam non comme une religion mais comme une «idéologie fasciste», homophobe, profondément sexiste.

En Norvège, Cal Hagen, dirigeant du Parti du progrès déclarait en 2005 : «Les musulmans ont, de la même manière qu’Hitler, depuis longtemps dit les choses clairement. Sur le long terme, leur but est d’islamiser le monde (…). Ils sont maintenant en Europe.»

Il y également d’autres partis qui incarnent cette tendance : les populistes scandinaves, la Ligue du Nord italienne et le Parti de la liberté du Néerlandais Geert Wilders, le Parti du peuple danois, le parti du progrès norvégien.

L’islam est devenu l’ennemi principal de cette droite extrême qui ne jure plus que par le choc des civilisations (Le choc des civilisations, Samuel Huntington, O. Jacob, 1997) et du concept d’Eurabia.

LE CHOC DES CIVILISATIONS

Selon Huntington, le monde ne va pas vers une extension des démocraties libérales, mais vers un affrontement généralisé entre grandes civilisations. L’avenir du monde est menacé par des conflits d’ordre identitaire et culturel.

LE CONCEPT D’EURABIA

L’enquête du journaliste norvégien Oyvind Strommen, La Toile Brunr (Actes Sud), montre bien l’obsession qui s’est emparée depuis le début des années 2000 d’une partie significative des droites radicales xénophobes. Il s’agit de la peur d’Eurabia, néologisme forgé en 2006 par l’essayiste Bat Ye’Or, désignant un continent et une culture européens soumis de pleins gré à l’islam et à son corpus de lois normatives, la charia, ayant renié leurs racines «judéo-chrétiennes» et de surcroît en voie d’être démographiquement submergés par les musulmans, au point que les européens de «souche» deviendraient bientôt minoritaires

LA RESURGENCE DES PARTIS NAZIS

En Grèce, le 6 mai dernier, 7% des électeurs ont envoyé au parlement 21 députés du parti néonazi «Aube dorée» dont le programme prévoit, entre autres, de miner la frontière avec la Turquie pour bloquer l’immigration. Ce parti promet d’expulser les immigrés hors de Grèce. Ce parti s’inscrit dans la filiation directe du Parti national socialiste allemand qui plongea l’Europe et le monde dans le chaos. Le seul parti qui assume son idéologie fasciste est «l’association Casapound» en Italie, ou le Jobbik hongrois.

En Autriche, il y a aussi le FPO et en Hongrie, La garde hongroises, partis d’extrêmes droites qui vivent dans la nostalgie du III Reich. Ces partis, à l’instar du Parti pour la liberté de Geert Wilders en Hollande au début des années 2000, masquent le discours sur l’inégalité des races derrière celui sur la lutte contre l’islamisation de l’Europe.

LA CRISE SUBLIME LA RECHERCHE DE BOUCS EMISSAIRES

La crise est-elle seule responsable de la montée des extrêmes, le paupérisme mène t’-il systématiquement au populisme.

La crise favorise la recherche de bouc-émissaires et renforce la crainte du déclin, pourtant inévitable, du vieux continent. En réalité c’est un prétexte pour chasser le musulman hors d’Europe.

En tout état de cause, l’arrêt de l’immigration et le renversement des flux migratoires sont justifiés par la crise et par la récession, la crainte du déclassement social et le sentiment de délitement des repères culturels suscités par la mondialisation libérale.

** Enseignant chercheur associé au CHERPA Sciences Po Aix (France) Professeur à l’ESAA (Algérie)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...