RSS

SOUS LE CIEL D’AÏN-SEFRA, DE BOUTKHIL BEGHDADI Mémoire

3 octobre 2012

Histoire

Culture : 

Ce qui s’est passé sous le ciel de Aïn- Sefra durant et avant la guerre de Libération, personne ne l’ignore, car, dira l’auteur, «je la raconte parce que les leçons de l’histoire n’ont toujours pas été tirées, et il y va des souffrances de toute une population, à l’histoire d’une ville toute entière ‘’martyre’’, voire toute une région».
L’auteur Boutkhil Beghdadi, dans ses trois nouvelles ( Le coup de l’abattoir ; Le gendarme et l’âne ; L’autre torture) composant son ouvrage, présente au lecteur une panoplie de récits pour faire revivre ces tristes moments qu’a connus cette contrée du sud-ouest du pays ; des nouvelles qui se sont produites réellement pour illustrer les pratiques de ce bourreau et relater les aspects de la torture : ses adeptes, ses méthodes, sa cruauté, ses atrocités, ses folies, ses lieux et ses aberrations. Ce livre doit beaucoup aux témoignages des torturés de la Dzira et de la caserne de Aïn-Sefra. II n’aurait peut-être jamais vu le jour si ceux qui ont souffert de la question, ceux qui sont encore vivants ne se sont pas replongés dans les tourments de ces moments pour livrer ce qu’ils ont vu, vécu et subi pendant la sombre période de la guerre. Pour l’écrivain, c’est aussi le drame de cet enfant (l’auteur lui-même, alors âgé d’à peine une dizaine d’années) à la recherche d’un père tombé sous les griffes du bureau de renseignements, le fameux 2e bureau, mort torturé dans un bassin d’eau et sous les décharges électriques, et enfoui sous les dunes de sable quelques mètres plus loin, avec ses habits, turban, lunettes, et chapelet. Et ce n’est qu’en ce début de mois d’octobre, qu’il a été repéré par un paysan grâce au chapelet qui a réapparu sur le sol après les souffles du vent. Cet ouvrage fait pleurer mais aussi rire, fait voir des vertes et des pas mûres, tantôt d’angoisse, tantôt d’humour. Celui qui a vécu cette époque versera des larmes quelquefois de tendresse et parfois de tristesse. II se surprendra aussi à rire du cocasse des situations et de l’ironie du sort bien servi par la finesse, l’humour et la plume amusée de notre auteur. Notons qu’une vente-dédicace a été organisée par l’auteur au Sila, pavillon de Dar-el-gharb.
B. Henine 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/10/03/article.php?sid=139871&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “SOUS LE CIEL D’AÏN-SEFRA, DE BOUTKHIL BEGHDADI Mémoire”

  1. benyahia Y Dit :

    j’ai déjà lu cet ouvrage et je peux dire que c’est un vrais témoin de l’humanité, un témoin qui raconte son histoire avec tous ses hauts et ses bas, l’Histoire qui portait le voile pendant des lustres aujourd’hui vient tout nu pour montrer son corps plein de blessures et pour nous conseiller d’exploiter la blessure. Merci

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...