RSS

Doucement par El-Guellil

29 septembre 2012

El-Guellil

Ouine teskoune ? La réponse elle est simple : J’habite à 30 km de la ville.

C’est loin là où tu travailles?

Non, entre mon domicile et le bureau, il y a à peine 500 mètres. On ne dit presque jamais chez nous « je suis à un quart d’heure de la ville, ou à cinq minute de mon boulot ».

C’est que le temps, est une notion qui ne nous paraît pas très importante. Allah ghaleb c’est comme ça.

Dire à Oran, par exemple qu’on est à trois quart d’heure de la capitale, quand on se déplace en avion, et à cinq heures d’Alger si on prend sa voiture, peut être faux. Imaginez que vous aller prendre la tiyara de nos uniques Khototte. Vous vous y prenez assez tôt, le billet, la réservation, une heure avant l’embarquement vous êtes à l’aéroport, vous n’avez pas de bagages, juste un sac à main. OK. Tout va bien. Jusqu’au moment où : «les moussafirine sur le vol N°… de la Compagnie, sont priés de rejoindre la salle d’embarquement. » Les gens sont polis, pas trop de bousculades, vous êtes là donc à attendre l’arrivée du bus qui doit vous transporter vers l’avion. Vous attendez, vous attendez, vous pouvez toujours attendre. Il fait chaud, les gens commencent à s’exciter. Les gens de la compagnie ne savent plus où donner de la tête. Enfin, huit heure après vous êtes dans l’avion, qui ne veut pas décoller parce qu’il attend une chakhsiya qui n’arrive pas. Tant mal que mal, vous arrivez à destination. Ceux de la Compagnie, ils sont vraiment désolés pour le retard. Vous avez tout raté. Vous prenez un taxi qui doit vous accompagner de l’aéroport d’Alger vers le centre ville. Théoriquement vous êtes à un quart d’heure de votre hôtel. Première, deuxième, accélération.       Bouchon. Qu’est ce qui se passe. Accident ? Contrôle ?        Non tout est paralysé because on attend le passage d’un cortège officiel…. Quand ce n’est tout simplement pas un cortège nuptial. On est à quatre cent kilomètre de la capitale et à mille lieu de la modernité. « koul otla khir ».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...