RSS

Suzanne au pays des merveilles : Gerets, de roi à bouffon

28 septembre 2012

Suzanne Amokrane

PUBLIE LE : 28-09-2012 | 00:00 | PAR SUZANNE AMOKRANE

En foot, nos amis marocains sont souvent en avance sur nous.

En foot, nos amis marocains sont souvent en avance sur nous. Ils ont été les premiers à aller au Mondial, à gagner la CAN et le Ballon d’Or africain. Ce n’est qu’en raclée qu’on les a eus en premiers… C’était en 1979, avant la revanche de Marrakech… Ils sont un peu au-dessus de nous. Par exemple, c’est plus difficile de ramener un bon joueur ou un entraîneur marocain en Algérie que l’inverse. Mais on arrive souvent à les rattraper et même à les devancer, par moments… Ceci, parce qu’ils ont aussi l’art de vouloir toujours regarder dans le rétroviseur. Ils sont tellement nostalgiques du «bon vieux temps», qu’ils remettent en cause leurs convictions du moment, à la moindre petite défaite. Le dernier exemple vient de l’appel généralisé de confier la sélection nationale à un entraîneur local, après avoir été, deux ans plus tôt, à 2000% pour l’étranger. Franchement, j’ai du mal à croire que c’est ce même Lion de Rekem« dont on entendait les rugissements dans tout le royaume qui est en train de miauler chez lui aujourd’hui, comme un pauvre chat… botté violemment au derrière. «Gerets… dégage !» ont crié les «révolutionnaires» à défaut de le faire dans d’autres directions… Comment croire que c’est adressé à ce même Gerets qui nous a humiliés à Marrakech ? En l’espace de 15 mois, il est passé du statut de roi à celui de bouffon. Il pesait 250 000 euros/mois et aujourd’hui, il ne vaut pas un dirham au Maroc. Même le CS Ouarzazate n’en voudrait pas ! Maintenant, c’est leur problème après tout de virer celui qu’ils nous présentaient comme l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Ce qui me chagrine aujourd’hui, c’est de me dire que, comme les Marocains ont toujours un peu d’avance par rapport à nous, Halilhodzic pourrait également subir le même sort, si le vent venait à souffler dans le mauvais sens. C’est un défaut de fabrication dans la girouette maghrébine…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...