RSS

Touchez pas à mon Prophète Par : Amimour Mahieddine

27 septembre 2012

Religion

Mercredi, 26 Septembre 2012 09:50

Étant beaucoup plus jeunes, nous avons appris par cœur la troisième loi énoncée par Issac Newton en 1687, dans le premier volume de son Philosophiae Naturalis Principia Mathematica, selon lequel à toute action correspond une réaction d’intensité égale mais de sens opposé. Certains oublient que cette loi de physique s’applique strictement sur la matière, elle ne peut pas s’appliquer automatiquement aux hommes et aux situations de la vie. Des personnes de nature douteuse et d’arrière-pensées tordues ont fait un film concernant l’Islam, qualifié par l’honorable Madame Clinton, MAE des États Unis d’Amérique, d’être dégoûtant. Le film a été réalisé par un inconnu, utilisant le pseudonyme de Sam Bassily, et financé par le lobby israélien. L’actrice Sindy Lee Garcia déclare qu’elle a été dupée, croyant au départ qu’elle participait à un film anodin ayant pour titre “Le combattant de désert”. Elle n’a pas su que le but était malsain qu’après avoir constaté un doublage d’un son qui lui est étranger, qui la fait prononcer des propos qu’elle entendait pour la première fois. Appliquant la loi de Newton, un certain nombre de musulmans pouvaient faire un film qui traite Moise de tous les noms, rappelant qu’il était le seul prophète qui a tué un citoyen. On peut ajouter un arsenal de ragots concernant Jésus, sa naissance et sa sexualité, ça sera donnant-donnant.  C’est aussi malsain que le film en question. En effet, deux éléments sont pris en considération. Primo : un musulman, pratiquant ou non, est instruit par des textes coraniques stricts de vénérer tout les prophètes, respecter leur divinité et reconnaître leur message, inspiré par l’Eternel, même si les testaments, ancien et nouveau, ont été rédigés des siècles après la disparition des personnages sacrés. Secundo : L’être humain n’est pas une nature morte. La nature humaine intervient pour remodeler les réactions, en les accentuant à des proportions qui peuvent dépasser largement l’action elle-même. Un simple sourire matinal d’une beauté peut atténuer le froid glacial d’une journée de janvier. Un cafard minuscule peut gâcher un repas copieux de Chez Maxime. La réaction humaine suit, en nature et intensité, plusieurs facteurs que compose la personnalité de l’être humain, entre autres âge, sexe, niveau d’instruction et même des changements de tempérament ou de climat. C’est très logique d’entendre des “Oulémas” invitant les musulmans à mesurer les réactions contre l’acte criminel du pseudo cinéaste. C’était normal d’écouter des déclarations équilibrées des hommes politiques. Mais c’est aussi légitime d’attendre des réactions virulentes de la foule, animée à la fois par le niveau des manifestants mais aussi par un jumelage de la gravité de “l’action” et le phénomène de la psychose de masses. Face à une “action désagréable” le comportement d’un diplomate, d’un médecin ou d’un homme d’État est différent du comportement d’un illettré. La réaction d’un homme mûr n’est pas celle d’un jeune. Mais 200 diplomates regroupés, médecins ou des hommes d’un certain âge, auront presque la même réaction que celle de 200 manœuvriers regroupés, 200 supporteurs d’un club de campagne suite à un match perdu. Malheureusement, certains essayent, par des déclarations parfois bien hypocrites, de créer chez nous un complexe de culpabilité parce que des manifestants ont brûlé une ambassade ou ont créé une situation qui a amené à l’asphyxie d’un ambassadeur. Ce sont bien évidemment des actes à dénoncer énergiquement et à condamner rigoureusement, mais sans transformer notre pays en un mur de lamentations. L’Islam nous ordonne, par des “hadiths” du Prophète, de respecter la vie d’un émissaire, mais le premier responsable de la réaction violente de la foule musulmane a été une action stupide et vulgaire, favorisée par une conception idiote de la liberté d’expression.
Il est inconcevable que les Occidentaux nous demandent de tolérer leur manque de respect envers nos divinités et leur dénigrement méthodiques de nos principes sacrés, mais ils incriminent et condamnent le simple doute émis sur le nombre de victime du fameux holocauste.
Bien que je n’approuve pas toujours les manifestations violentes, mais je dois avouer que c’est grâce à certains excès que beaucoup commencent à nous respecter. Ils seront dans l’obligation de réfléchir deux fois avant de nous marcher sur le pied. Donc, laissant aux diplomates de faire le travail pour lequel ils sont payés, laissant aux  “Oulémas” de faire l’éloge mérité de la générosité, la tolérance et la grâce de l’Islam, mais ne pas essayer, SVP, de nous culpabilisé chaque fois où la loi de Newton n’a pas été respectée à la lettre, parce que l’action était criminelle et insupportable.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...