RSS

Les Éditions Barzakh D’histoire et de littérature Par : Imène Amokrane

27 septembre 2012

LITTERATURE

Mercredi, 26 Septembre 2012 09:50

Cette année, les Éditions Barzakh font leur rentrée au Salon international du livre (Sila) avec plusieurs ouvrages intéressants qui ont trait à l’histoire. La maison édite, d’abord, des essais, notamment “Histoire de l’Algérie à la période coloniale”, en coédition avec les Éditions La Découverte (Paris). “Ouvrage collectif destiné à un large public sur l’histoire de l’Algérie à la période coloniale (1830-1962)”, comme annoncé sur la quatrième de couverture du livre.
Ce recueil collectif a été postfacé par Gilbert Meynier et Tahar Khalfoune, sous la direction de Abderrahmane Bouchène, Jean-Pierre Peyroulou, professeur agrégé et docteur en histoire (Paris), Ouanassa Siari Tengour, chercheur au CRASC (Oran), Sylvie Thénault, directrice de recherche au CNRS (Paris). à ce propos de ce livre, les éditions Barzakh ont indiqué qu’il est jusqu’à présent “un succès au Sila où les lecteurs se sont montrés curieux et sont venus en nombre le consulter, s’informer, l’acquérir…
Souvent après avoir consulté la presse française qui s’est montrée particulièrement enthousiaste, et le livre connaît déjà un succès public indéniable (3000 exemplaires vendus en 3 semaines à peine selon La Découverte, un retirage en cours, ce qui est un exploit pour un ouvrage de ce volume et surtout en pleine rentrée littéraire)”. L’ouvrage, qui rassemble au fil des 720 pages, 83 auteurs, marque “pour la plupart des critiques spécialisés un tournant dans la bibliographie concernant la colonisation française en Algérie”.
Les Éditions Barzakh publient également les essais de Gilbert Meynier, notamment “l’Algérie au cœur du Maghreb classique”, où ce professeur d’histoire expose “l’histoire de la société et du territoire de la future Algérie entre ces deux dates, période passionnante d’un Maghreb classique, où les États régionaux se construisent, se renforcent, se sophistiquent. L’auteur étudie comment la société connaît alors un achèvement inédit en termes d’organisation étatique, d’économie et de civilisation”.
D’un autre côté, la maison d’édition présentera une série de romans, dont “Au commencement était la mer” de Maïssa Bey, “le Remonteur d’horloge” de Habib Ayyoub, “le Dernier juif de Tamentit” d’Amin Zaoui, “les Voies de l’errance”, une remarquable traduction signée Lotfi Nia, du roman de Abdelwahab Benmansour, paru initialement en arabe chez ce même éditeur.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...