RSS

International, mondial et universel ne signifient pas la même chose Par : Abdennour Abdesselam

27 septembre 2012

Abdennour Abdesselam

Mardi, 25 Septembre 2012 09:50

REFLET CULTUREL

On peut être l’un et les autres mais aussi l’un sans les autres. La corrélative proximité de sens entre les trois concepts mérite probablement une simple dissection. International est un mot composé du préfix “inter” et du radical “national”. Il annonce ce qui se passe entre des nations en matière de pactes, de traités, d’accords, d’engagements, de rencontres diverses etc. Les nations sont plus ou moins libres dans leurs actions. Elles négocient leurs participations avec plus ou moins de force. Elles peuvent, pour ainsi dire, avoir, même relativement, leur “mot” à dire. Mondial est une notion relativement récente plutôt, qui a rebondit par ses effets de pressions qui s’exercent sur des pays. En effet la mondialisation impose ses lois, particulièrement en matière d’ordre et de services économiques. Universel annonce, dit-on, ce qui est commun ou partagé au niveau planétaire ou presque. Ce peut être une valeur humaine ou culturelle, une pensée, une mesure, une règle, une norme etc. Les trois vocables ne signifient donc pas la même chose. Dans l’universel on y entre à la condition d’accepter et de consentir même à ce qui peut paraître étrange pour une nation donnée. Le terme lui-même est forgé par le préfixe “uni”, qui installe le doute et qui suggère, d’emblée, une tendance à l’uniformité. Quels sont donc les critères qui définissent la nature universelle d’une valeur et qui les conçoivent et les pensent ? Le concept d’universalité est apparu durant l’ère de la colonisation. Il a été surtout utilisé pour justifier les agressions multiformes dont ont été victimes les peuples colonisés. Avec le concept d’universalité on prétendait que la “civilisation” devait remplacer la “sauvagerie” sans pour autant que la frontière entre l’une et l’autre n’ait été définie. Peut-elle l’être jamais un jour ? Aujourd’hui, et de part le monde, grâce à l’action de la société civile, la représentation qui est faite de l’universel tend à plus de raison, de rationalité, de bonne intention et d’humanisme d’autant que le concept n’est formellement sous aucune autorité ni aucune institution internationale établie, à l’exemple de l’ONU, l’Unesco, l’Alesco, etc. qui jugerait que telle valeur est ou n’est pas universelle. Le concept se libère de plus en plus et reste une idée libre. Mais qu’on ne vienne pas nous dire que le mariage homosexuel et les dogmes, entre autres faits contre nature ou de déraison, sont des valeurs universelles.


A. A.
kocilnour@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...