RSS

DE POMARIA AU JARDIN DE FRANCEDE MERAD BOUDIA KHEIR EDDINE Passé andalou

23 septembre 2012

1.LECTURE

Culture : EN LIBRAIRIE

De Pomaria au Jardin de France. Autrement dit, de Tlemcen à Tours. Tout au long de ce témoignage, l’auteur nous fait voyager entre sa ville natale, Tlemcen, et la ville qui l’accueillît pour ses études de médecine à la fin des années 60,Tours, en France. 
Il nous raconte son enfance dans les années 40 à Tlemcen, la spoliation des terres que possédaient ses parents par l’administration coloniale. Une page d’histoire de l’Algérie mais pas seulement. Le lecteur découvre le mode de vie des Tlemcéniens résidant dans le quartier de R’hiba, là où habitait l’écrivain et sa famille. «Ce quartier s’est fait une réputation de bastion hostile à l’occupation coloniale. Les habitants ont gardé intégralement les coutumes et traditions de leurs ancêtres… Dans ce quartier se dégageait un air d’Andalousie et surtout un ensemble hostile à l’occupant.» Tlemcen, son histoire, son architecture, ses traditions, ses us et coutumes, ses saints, celle que l’on surnomme la perle du Maghreb, se décline sous toutes ses coutures à travers la plume de Mourad Boudia Kheir Eddine. Il évoque également les années de guerre. «A Tlemcen, c’est durant l’année 1958 et surtout au 3e trimestre que la résistance va connaître ses plus grosses pertes et verra ses forces s’affaiblir notamment après la construction et l’électrification du barrage installé à la frontière algéro-marocaine. Ce barrage va être une véritable hécatombe pour beaucoup de nos jeunes, qui mourront sur les barbelés, et un obstacle presque infranchissable pour l’acheminement des armes et des munitions. » (P. 212). C’est en France que l’auteur poursuivra ses études secondaires puis universitaires (médecine, spécialité cardiologie). Comme bon nombre d’Algériens, il militera pour le FLN. «…On me sollicitait pour rédiger des rapports ou acheminer du courrier à d’autres responsables de la région parisienne. Mon aspect chérubin, disaient-ils, n’attirera pas les soupçons des policiers sur ma personne. » (P. 216). De Pomaria au Jardin de France, un livre ou récit personnel et témoignages historiques sont étroitement mêlés.
Sabrinal
De Pomaria au Jardin de France,Merad Boudia Kheir Eddine, Thala Edition 2012, 278 P.

Source de cet article :

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...