RSS

Les timbrés de la poste par El-Guellil

16 septembre 2012

El-Guellil

La Grande poste d’Oran, au-delà de son rôle de service public, est un haut lieu de l’histoire. Pour l’histoire, l’on saura que la Grande Poste a été le théâtre d’une attaque orchestrée par un groupe de militants nationalistes sous la conduite de quelques héros (on ne s’avance pas trop sur les noms tant que les historiens ne nous en informent pas précisément).Les timbrés de la poste par El-Guellil dans El-Guellil transCe qui a permis la récupération de fonds pour l’achat des armes pour préparer le déclenchement de la lutte armée de Novembre 54. Nul ne peut le nier. C’est aussi une belle architecture, quoi que l’on dise. Mais tout le monde n’est pas du même avis. La pierre qui constitue sa façade a été l’objet de beaucoup de fassède. Peinte tantôt. Sablée retantôt. Et après, le plus intelligent l’a recouverte de marbre. Ce qui lui donna, tantôt, l’air d’une jabia de hammam, tantôt un support d’affichage pour tous les candidats aux différentes élections. Mais voilà qu’en 2010, des travaux d’aménagement de la façade de la Grande poste ont été entamés en prévision de prises de séquences à Oran du film sur Zabana. Ce n’était pas une mince affaire. C’est grâce au soutien, tant du département de Madame Khalida Toumi que celui de Monsieur Mohamed Chérif Abbès et du Centre des études et des recherches dépendant des moudjahidine, que l’argent pour la production de ce long métrage a été débloqué. Le résultat est là. Le film a vu le jour. C’est un bon produit, disent ceux qui l’ont vu. Mais ceux qui voient quotidiennement la façade de la Grande poste toujours teintée de gris restent de marbre. La Grande poste d’Oran a été proposée auparavant à la rénovation en tant que «Poste Musée». Mais la proposition fait partie de «khabar kaana».

Faut-il maintenant attendre que les producteurs du film Zabana remettent en l’état la façade ? Où est-ce une séquence qui n’était pas prévue dans le budget de production. Les voisins de Zabana prennent cela pour un dédain. C’est un film d’horreur qui s’impose à leur regard quotidiennement. Coupez ! Vous nous avez roulés ! Votre amour de la ville n’est que fiction. Pourtant, les responsables de notre bochta ne sont pas des timbrés à notre connaissance.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...