RSS

« Le Roi prédateur, main basse sur le Maroc » : un livre choc

15 septembre 2012

LITTERATURE

« Le Roi prédateur, main basse sur le Maroc » est une enquête fouillée dans les arcanes de la mécanique du Makhzen pour le contrôle de l’économie marocaine.

La jaquette du livre.

Catherine Graciet et Eric Laurent ont signé un livre choc sur la mainmise quasi absolue de Mohammed VI sur les richesses du Maroc. Car finalement y a-t-il un secteur qui échappe au pouvoir tentaculaire du roi Mohammed VI ? Aucun, si l’on en croit ce livre édité par le Seuil. Selon ces deux journalistes, le Roi est une pompe à fric. « Notre livre décrit une prédation royale. Depuis son accession au pouvoir, Mohammed VI a pris le contrôle de l’économie du Maroc dans l’arbitraire le plus absolu« . Voilà le décor planté.

Fortune

Selon le magazine américain Forbes, la fortune du roi du Maroc est évaluée en juillet 2009, à 2,5 milliards de dollars. Il devance même le roi du Qatar, précise les journalistes. Hassan II «aimait le luxe, les dépenses somptuaires, et pourtant jamais il n’apparut dans le classement des plus grandes fortunes», observent les auteurs de ce livre. Mais alors comment ce jeune roi, présenté par une certaine presse, comme moderne et ouvert, a acquis toute cette richesse dans un pays réputé pour ne pas être un des plus riches au monde ? « Si son fils en moins de dix ans de règne a accompli ce bon quantitatif c’est parce qu’il s’est livré à une sorte de hold-up à l’encontre de l’économie de son pays« .

Les richesses

Catherine Graciet et Eric Laurent estime dans ce livre que le roi vit au crochet de son peuple. En vertu des lois, « Mohammed VI se voit verser chaque mois 40 000 dollars, un salaire royal dans tous les sens du terme (…) Les pensions et salaires royaux, d’un montant de 2,5 millions de d’euros englobent les émoluments versés au frère du roi ainsi qu’à ses sœurs et aux princes proches« . Des largesses financières qui tranche avec la pauvreté dans laquelle vivote l’écrasante majorité de la population. Au-delà de ces pensions, il y a les douze palais et la trentaine de résidences dans lesquels travaillent plus de 1200 personnes. Tous pris en charge par le Trésor marocain, indiquent les deux journalistes. Soit un million de dollars par jour, précisent-ils. Mieux encore, il y a des palais qui n’ont jamais reçu la visite du roi. Les caprices vestimentaires de Mohammed VI s’élèvent à 2 millions d’euros par an, pris en charge aussi par le budget de l’Etat. Sans s’attarder bien sûr sur son parc auto dont le renouvellement est estimé à 6 millions d’euros. En fait, le Makhzen est entièrement financé par l’Etat, analysent Catherine Graciet et Eric Laurent.

La méthode

La puissance royale est assise sur l’allégeance totale au roi. « Celui qui m’obéit obéit à Dieu« , avait lancé Hassan II en 1994. Car sa monarchie est de droit divin, comme il n’a cessé de le répéter. Aussi, rien ni personne ne résiste à la main mise royale. « La monarchie marocaine a paisiblement prospéré à l’ombre de l’omerta française. Les responsables politiques qui se sont tous succédé ont fait preuve, qu’ils soient de droite ou de gauche, d’une tolérance coupable« . L’un des Franco-Marocain qui symbolise cette proximité est André Azoulay. Avant sa disgrâce, « il s’était autant distingué par un affairisme notoire que par la qualité de ses relations dans l’univers des médias français« . Mais il n’est pas un seul ministre, député et même présidents de la république ont souvent table ouverte au Maroc grâce à leurs entrées royales. Chirac comme Sarkozy ont l’habitude de faire des séjours régulièrement dans les riads ou palaces du royaume. A ce titre, l’ex-président français Nicolas Sarkozy a été accueilli par Mohammed VI aux lendemains de la fin de la présidentielle française.

Jusqu’à l’arrivée de M6, « les hommes d’affaires français considéraient le Maroc comme un marché définitivement acquis (…) Dans un monde où les intérêts français étaient de plus en plus fréquemment chahutés et contestés, le Maroc demeurait un havre de paix. Un calme trompeur« , écrivent les journalistes qui ajoutent quelques chapitres plus loin que « la préoccupation principale de l’ambassadeur à Rabat, l’ancien Monsieur Afrique de Nicolas Sarkozy, Bruno Joubert, est de vendre du nucléaire aux Marocains« . Ceci après le fameux TGV Casablanca-Tanger financé à hauteur de 220 millions d’euros par l’Agence française de développement sur instruction du président Sarkozy. Mais pas seulement, en réalité, la France finance 50 % de l’enveloppe totale du projet. « Au total le caprice de Mohammed VI aura coûté un milliard pour le contribuable français« .

Mohammed VI a ses proches serviteurs. Des fidèles. Il y a d’abord l’ancien ministre de l’intérieur Fouad Ali El Himma, ami d’enfance du roi. Un autre, « tout aussi impopulaire que Fouad Al El Himma est précédé de surcroit d’une vilaine réputation d’homme sans scrupules, Mounir Majidi, le secrétaire particulier de Mohammed VI, gère l’immense fortune du monarque« . Ces deux personnages jouent un rôle clé dans l’entourage du roi. Le premier s’occupe du politique et le second des affaires économiques. Un troisième, Hassan Bouhamou, complète le trio. « Personne ne soupçonne le rôle prépondérant qu’Hassan Benhamou va jouer dans la vaste entreprise de prédation de Mohammed VI« , rappellent les deux auteurs dans leur livre. Le Roi prédateur, main basse du le Maroc détaille les méthodes utilisées, les pressions multiples pour prendre le contrôle des entreprises, des terres les plus fertiles, le détournement des crédits destinés aux logements sociaux.

L’ouvrage des deux journalistes français, jugé diffamatoire pour la personne du roi, est interdit par les autorités marocaines.

Kassia G.-A

Source

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

8 Réponses à “« Le Roi prédateur, main basse sur le Maroc » : un livre choc”

  1. Mstfa Yazid Dit :

    L’attitude de Ali Mansouri releve de la psychiatrie : dés que le mot Maroc est prononcé ou écrit , il entre en transe et commence à egrener ses insultes à ne pas en finir .
    Ces cas de deviances psychiques trouvent rarement des remedes dans la psychiatrie moderne, c’est pour cela que je lui recommande de venir au Maroc et de sejourner un mois ou deux à Bouya Omar , celebre centre de soins traditionnels pour dements incurables .

  2. Ray Lami Dit :

    Bonjour à tous,
    Pour les barrages d’eau, la stabilité,et surtout notre Sahara Marocain jusqu’à la fin des temps Merci feu Hassan 2.Pour la modernisation de notre très grand pays,la démocratisation et toutes les évolutions dans tous les domaines Bravo et Merci SM Mohamed 6.Je n’ai pour richesse que 300 dirhams que je vais immédiatement jouer à l’euromillion et les milliards d’euros que je vais gagner seront immédiatement versées aux oeuvres sociales du Royaume!

    Vive l’amitié entre les peuples et à bas la haine et les haineux.
    Marocain né à quelques mètres de la frontière maroco algérienne en plein guerre d’indépendance du très grand pays frère (Algérie) et face au barrage (morice/challe) tenu par la demi brigade des fusiliers marins 3ème bataillon .Je n’avais que 6 ans et parait il je faisais énormément rire les braves de l ‘A.L.N……

  3. Hamou Djoumi Dit :

    Il faut parler des fortunes de nos dirigeants, nous sommes une république et le Maroc est un royaume.

  4. Khalida Targui Dit :

    Moi ce roi j’en rêve un de kif kif chez nous. Sans pétrole, ce petit pays de rien du tout nous surpasse en tout. C’est curieux que des journalistes français s’acharnent sur le roi du Maroc et jamais sur nos roitelets avec tout notre passé en commun, franchement je comprend rien walou

  5. MAJOR ORO Dit :

    Les Français sont par nature des républicains depuis plus de 200 ans. Ils ont fait leur Révolution Française ; exceptionnel mais pas unique mouvement politique en Europe mais qui a été suivi partout dans le monde. Ils n’admettent pas qu’un individu peut s’ériger en roi, émir, sultan despote ou pas. Cela leur rappelle leur propre Ancien Régime et autre droit divin, etc. Par contre, les algériens qui ont appris les rudiments de la république en cotoyant ces francais, n’ont jamais su la pratiquer (cette satanée république) surtout par ceux éduqués ailleurs comme BB et Boukharouba. Ils n’ont pas (je me hasarde ici et vous me pardonnerez) lu Voltaire, Rousseau, ni Montesquieu au vu des résultats aujourd’hui. Les F. Abbas, B. Benkheda, etc. eux sont de purs et honorables produits franco-algériens, pas du type DAF. Donc dans le système établi par les 2 personnages du début de l’indépendance, on découvre la république en allant. Rien n’est pensé ni ordonné ; tout est improvisation et jusqu’à aujourd’hui. Fâcheusement à cette vitesse, cela prendra beaucoup de temps, d’efforts et de vies humaines. On n’a pas trop bien commencé avec ces derniers 50 ans, n’est-ce-pas et l’apprentissage est bien pénible.
    Mis à part tout ce qui est dit ici, la grande différence entre le Maroc et l’Algérie à part les apparentes différences de structures est que dans un royaume, le sultan seul à la prérogative à la prédation. Nul autre, alors qu’en république, c’est le perpétuel carnaval fi dechra.
    Ma théorie si je me permets de divaguer un peu, parce qu’ayant trop vécu dans les pays du golfe, en tant qu’algérien avec ma famille qui en est originaire, je trouve que la meilleure forme de gouvernance est celle d’un (dictateur bénévole comme vu par ces français) Emir. On est en situation noté un peu plus haut et tout le monde est content. Je suis absolument convaincu que si on nous avait laissé notre Emir AEK dont sa descendance serait aux reines de la nation, notre situation serait bien autre, en mieux, je parie 1000 contre 1. Pour commencer, on aurait pu dépenser toutes ces énergies non pas a lutter, s’opposer au système mais a le soutenir et développer nos vies et par la même, le pays. Mais l’histoire étant impitoyable, on est rendu là et notre avenir est désespéramment sans issue. On en reparlera dans une autres 50 années.

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Nazim A
    @MAJOR ORO, j’ai toujours pensé comme vous que les Algériens aspiraient plus à avoir un Émir plutôt qu’un Président. D’ailleurs dans les faits, «Président» ou« Émir » c’est kif-kif la même chose, la différence n’est qu’une question de sémantique. Nos Présidents se sont toujours naturellement comporté comme des Émirs, et cela avec l’assentiment du peuple. Ce peuple qui a voté massivement pour un Émirat l’unique fois (1991) où il a eu l’occasion de le faire. Tout le peuple ? Non, seulement ceux comme vous qui baignent dans la culture du «Golfe», car à ce jour, il existe encore une contrée atypique (qui va au moins de Aokas à Tipaza) où les gens pensent que la démocratie ce n’est pas pire…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    Ali Mansouri 22/05/2012 13:59:47
    Sans pétrole fakou, ce roitelet vole toutes les richesses du Sahara Occidental (le poissson, le phosphate) il vole aussi tout les richesses du Maroc qui est le premier producteur de phosphate au monde, cette rapine des richesse par un seul gros crapaud qui a les yeux plus gros que le vendre, fait du Maroc un pays classé par les Nations Unies dernier de classe au même niveau que le Zinbawe sur le plan du développement humain..

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  8. Artisans de l'ombre Dit :

    Nazim A 22/05/2012 01:53:32
    Voilà un «livre» bourré de révélations aussi scandaleuses les unes que les autres : ainsi donc au Royaume du Maroc, il y a un roitelet dont la fortune serait évaluée à 2,5 milliards de dollars, un petit roi de «droit divin» qui profiterait sans gène de « largesses financières qui tranche avec la pauvreté dans laquelle vivote l’écrasante majorité de la population» et qui ferait affaire avec des «notables» français.
    Du coup, je me suis pris à m’interroger sur le nombre de «monarques» de «droit du plus fort» nous avons chez nous. À combien pourrait-on évaluer la fortune de chacun, sachant qu’ils brassent tous des dizaines de milliards de dollars et… aussi d’Euros, qu’ils profitent sans gène de « largesses financières qui tranchent avec la pauvreté dans laquelle vivote l’écrasante majorité de la population» et qu’ils font affaire avec tous les «plus offrants» de la planète?
    Je me dis alors qu’un chameau, ça devrait aussi parfois regarder sa bosse.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...