RSS

Un passeport pour l’immunité par Moncef Wafi

8 septembre 2012

Moncef Wafi

Un décret octroie des passeports diplomatiques aux cadres de l’Etat, à leur famille et qui garantit à son porteur l’immunité notamment à l’étranger. L’Algérie a décidé qu’il n’y aura plus une autre affaire Nezzar. Le pays qui a échoué à trouver une solution à ses problèmes économiques, sociaux, environnementaux et de corruption a fini par trouver la parade pour ne plus être inquiété une fois en dehors de ses murs. Les officiels algériens, en poste à l’étranger, ou à la retraite, partis dans une capitale occidentale se faire soigner, relever les loyers, boire un coup sur une terrasse parisienne ou pour inscrire leurs rejetons dans des écoles pour oligarques riches, ne seront plus poursuivis par une justice indépendante, comme cela a été le cas pour le général Nezzar avec la justice suisse ou du diplomate Hasseni arrêté, en 2008, en France. Les exemples de ces officiels algériens inquiétés, une fois en dehors du territoire, sont nombreux, à l’image de l’ancien ministre et patron du MSP, Soltani. Des cas qui mettent un peu plus au supplice la réputation d’un pouvoir qui défend férocement les siens. Avec ce décret, le pouvoir creuse une autre pelletée dans le fossé déjà profond entre l’Algérie d’en haut et les statistiques d’en bas. Alors que le commun des mortels se retrouve en liste d’attente prolongée pour avoir son passeport biométrique, se lève à 6 heures pour faire la queue et s’inscrire sur les registres des rendez-vous annuels, la caste des privilégiés s’enrichit d’un autre crédit. Celui de l’immunité. Avec ce passeport, les officiels algériens gravitant dans les cercles proches de la République ou abonnés aux antichambres du pouvoir, sont libres de faire ce que bon leur semble sans se soucier d’éventuelles poursuites. Que l’on soit ancien président de la République ou officiers supérieurs de l’armée, cela se comprend mais que l’on distribue ces passeports aux épouses, fils et filles, parents, soeurs et frères du gars alors là il y a de quoi se poser des questions. Cette démarche a de quoi choquer le reste du troupeau qui a beau encaisser des coups d’en haut sans broncher mais parfois la pilule est trop grosse pour passer même avec du coca local. L’impression est palpable d’un pays qui se divise de plus en plus entre eux et nous, leurs postes et nos ANEM, leurs familles et nos problèmes de rentrée scolaire, leurs avantages et nos fiches de paie. Mais plus qu’une impression générale, c’est une réalité qui va renforcer les acquis et les abus. Citoyens de première zone intouchables, immuables, au-dessus de la mêlée et de la justice. Le reste s’installe dans le temps et l’ennui, regarde devant lui l’horizon bouché et attend qu’on lui fixe une date dans l’histoire pour un passeport qu’il n’est même pas certain de recevoir.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...