RSS

Sadaqa par El-Guellil

8 septembre 2012

El-Guellil

On ne sait pas combien de milliers de cartables vont être distribués pour les enfants scolarisés démunis. On ne sait pas comment ces 3.000 dinars vont être alloués aux élèves nécessiteux. Ce qu’on sait et dont on est sûr, c’est que c’est une bonne action. Elle est tellement bonne qu’on l’amplifie à coup de communiqués dans les journaux durant les jours qui suivent. 

On présente cette opération, comme si un bienfaiteur distribuait son argent le jour de Achoura. Sauf qu’on aimerait bien savoir quel est ou quels sont les heureux fournisseurs qui ont décroché le marché des cartables. Cartes sur table.     L’argent on sait d’où il vient. C’est l’argent du contribuable. Et ceux ne seront pas tous les contribuables qui auront droit à l’allocation de 3.000 dinars.        Des conditions, il y en aura tellement qu’en priorité : profiteront ceux qui sont dans le ched-med. L’informel. Ni registre. Ni impôt. Ni doux-mine. Ni charges sociales. Ni case-noces. Ni rien. Ceux-là officiellement n’ont pas de travail. Il sont au chaud-mage. Les autres qui sont affiliés à la caisse sociale. Ceux qui ont une fiche de paie qui dépasse le prix du kilo de pomme de terre par jour, ils n’en auront pas droit. Ceux qui payent leur impots et qui ont un magasin et travaillent avec facture sont éliminés aussi. A se demander comment réfléchissent ces cons de socialistes français qui distribuent des primes de scolarité à tout-venant. Ils sont sûrement débiles.

Qui se rappelle de l’année passée. La dernière rentrée scolaire et tout le tapage qu’on a fait sur les cantines. A la fin de l’année, ni cantine ni casse croûte. Chaque famille se débrouillait comme elle pouvait. Le ministère des coulige a-t-il tiré les enseignements de la cacophonie qui a régné dans le temps ? Pas à notre connaissance. Mais cette rentrée, il est certain qu’il y a eu changement. Lequel ? voyons faut pas être de mauvaise foi, on a bien changé le ministre…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...