RSS

Elli ma tag itallag par El-Guellil

4 septembre 2012

El-Guellil

Quand décision est prise, elle est prise la décision. Et pour l’amplifier on convoque la radio, les médias et tous les baffles officiels afin que l’ébruitement de la moubadara soit national et arrive « l’infaux vraie » en haut lieu. Là où se font et se défont les nominations. C’est ainsi qu’à grand tapage journaloustique on nous informe que pas moins de deux cents immeubles du centre-ville d’Oran seront rénovés. La bonne nouvelle. Le boulevard Maata Mohammed El Habib méritera son nom. La rue Mohamed Khemisti nous dévoilera sa beauté pour mieux cacher le mystère de sa mort. Larbi Ben M’hidi ainsi restaurée nous rappellera la phrase d’un général français à propos de notre héros national «Si j’avais 10 hommes de sa trempe dans mes troupes, j’aurais conquis le monde ». Eh oui, c’est que le monde se conquiert avec des hommes et non avec de l’argent. Quoi qu’en pensent nos argentiers-rentiers. L’homme patrimoine est négligé, on débloque du fric pour ravaler les immeubles.

Des Espagnols sont appelés à la rescousse. Des bureaux d’études sont payés. Des équipes sont affectées. Les échafaudages sont là. De la main-d’œuvre algérienne est recrutée. Les travaux commencent au grand bonheur des occupants d’immeubles. Maaliche les désagréments. Pourvu que… mais… (juin, juillet « out » septembre)… ne voilà-t-il pas que s’arrête l’opération. Kifèche ? Aalèche ? Galou belli c’est à cause de l’Aïd Séghir, galou le pont et les vacances. «Galoup elmakla». Les habitants attendent. L’OPGI est aux abonnés absents. Ni sbagnoul, ni zoufria locaux. Rien. A se demander si ce n’était qu’un bloffage destiné aux prochaines électionnages. L’essentiel tout est à l’arrêt. Les habitants des immeubles concernés se posent des questions. Ils ne trouvent pas de réponses. Galou belli ils vont arrêter ce souffrage à la veille des suffrages. Galou belli les parties communes des immeubles, cour d’intérieur, hall d’entrée, cages d’escaliers, terrasses, canaux principaux, murs et parois internes, vont peut être faire un sit-in devant le siège où siègent ceux qui gèrent leurs sièges. Le slogan serait « elli ma tag itallag ».

Sinon il faut allumer un cierge à la mémoire des décisions des décideurs qui décident de ne pas se décider à relancer les travaux.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...