RSS

Cherif prend le relai de Lla Cherifa Par : Abdennour Abdesselam

31 août 2012

Abdennour Abdesselam

Cherif prend le relai de Lla Cherifa  Par : Abdennour Abdesselam dans Abdennour Abdesselam chérifa-300x300Mardi, 21 Août 2012 09:50

REFLET CULTUREL

Lla Cherifa ! Voila un nom qui incarne une grande dame de la chanson algérienne de Kabylie encore en vie et ressuscitée de son vivant même. Doyenne du domaine, tout comme l’a été chikha Rimiti dans son genre, Cherifa a porté les voix de toutes ces femmes brisées par un destin qui les a mises injustement au ban de la société. Ainsi muselées et étouffée par une tradition souvent farouche ces femmes bâillonnées n’avaient comme seule consolation et comme seul report que l’écoute de Lla Cherifa qui, sur les ondes de la Radio nationale deux, disait et criait haut et fort leurs complaintes refoulées. Du coup un genre est né. Celui de la contestation sociale féminine. Appuyée sur des fonds musicaux du folklore kabyle, Lla Cherifa a su s’imposer comme une voix autorisée s’en allant soutenir la délivrance de cet être relégué. Alors que l’on croyait son genre figé dans un temps qui laisse de plus en plus de place à plus de reconnaissance à la femme, même relativement, un jeune surgi comme ça du lot de cette jeunesse délaissée, abandonnée, subissant l’insupportable indifférence pour ressusciter la doyenne. Il porte un nom d’artiste dont l’étymologie donne le même sens au féminin comme au masculin. Il s’appelle (ou se fait appeler) Cherif. En effet les noms Cherifa et Cherif désignent en commun le même titre de noblesse. Mais Cherif insatisfait fait accompagner son nom d’artiste par un complément très significatif. Il se nomme aussi mmis n Chrifa (le fils de Cherifa). Le jeune repreneur de son idole ne s’approprie nullement le genre créé par Lla Cherifa. Il l’assume et assume la reprise d’un genre qu’il ne veut pas laisser tomber en désuétude. Plus que vouloir perpétuer un souvenir, Cherif mmis n Chrifa travaille à maintenir en vie une œuvre artistique patrimoine. Il la nourrie. Comme pour se rapprocher encore un peu plus d’elle, il porte un accoutrement à mi-chemin des deux genres. Ce n’est là qu’un détail insignifiant car la textuelle, la rythmique, les jeux de voix rehaussées par les folles zig-zig du bendir que sait faire parler le talentueux Moussa Ladjemil vous envoute à l’enchantement. Cherif mmis n Chrifa est devenu presque indispensable pour animer les longues soirées fêtâtes. Il vient de produire un album de huit chants chez Belart éditions et dont les paroles et la musique sont directement légués par Lla Cherifa elle-même.


A. A.
kocilnour@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...