RSS

PUBLICATION Iqbayliyen, un roman sur la perte de l’identité

21 août 2012

LITTERATURE

Culture : En librairie

«Amputés de leur culture écrite, ils oublièrent leur culture orale. Leur soif naturelle de réussite sociale désaltéra leur condition matérielle mais sécha peu à peu leur âme amazighe.

Ils se métamorphosèrent en personnages hybrides à cheval entre leurs origines et leurs sociétés d’adoption.» Voici résumé la tonalité d’un récit dont la trame repose sur le destin croisé, le cheminement émotionnel et existentiel des protagonistes. Poussés à l’exil par les aléas de l’existence, Akli, Idir, Mokrane, Mourad, Yehya, Tamara, Ryma ou encore Tassadit et Youcef sont des Amazighes originaires d’un village de Kabylie et qui se retrouvent, au contact des autres, à Alger ou en France, à la croisée des chemins, écartelés entre désir d’enracinement, de l’affirmation de soi et l’assimilation. Les pages et les chapitres abondent en points de vue sur le délitement des valeurs et la perte de soi. Ce processus de déconstruction-reconstruction identitaire qui se réalise au gré des influences et des changements dans la vie et la personnalité de l’ensemble des protagonistes nous est donné à voir dans ce récit qui renvoie, a contrario, de la Kabylie une image de carte postale où tout (ses sites, ses rites, ses valeurs, ses femmes…) est magnifique. C’est, à l’évidence, la Kabylie rêvée de ce primo romancier. Malgré ses quelques défauts, l’ouvrage nous invite à réfléchir sur le sort des cultures minoritaires, orales et non savantes devant les assauts de la mondialisation.
S. A. M.
Iqbayliyen (Mes frères Kabyles), roman, Hamid Kessaci, Editions Le Savoir, Tizi-Ouzou, Juillet 2012.


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/08/21/article.php?sid=138111&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...