RSS

L’avance en marche arrière Par Kader Bakou

21 août 2012

Kader Bakou

Culture : Le coup de bill’art du Soir

Reprochant au conducteur du train de ne pas aller assez vite vers la destination «Progrès», des voyageurs lui ordonnent : «Dégage !»
Il leur répond qu’étant le plus expérimenté dans ce domaine, il est le plus indiqué pour conduire le train à la bonne cadence, vers la bonne destination. Les contestataires organisent un rassemblement dans un wagon et déclarent qu’ils ne partiront pas avant le départ du conducteur. Celui-ci leur explique qu’il n’est pas l’unique responsable de la bonne marche du train et que ce sont peut-être les mécaniciens, le service de manutention ou même des voyageurs inciviques qui sont responsables des dégradations, pannes et retards constatés de temps en temps. Certains passagers essayent d’expliquer aux protestataires qu’il est dangereux pour tous de bloquer le train surtout avec les bandes de brigands qui rôdent dans les environs. D’autres font remarquer que le retard qui résultera d’un arrêt prolongé sera difficile à rattraper plus tard. Rien à faire, les protestataires ne veulent rien entendre. Ne voulant pas perdre la face, le conducteur propose un calendrier pour son départ à la retraite et son remplacement par un autre conducteur en vain. Ça y est, le conducteur est parti. Les contestataires jubilent. Les autres voyageurs qui n’avaient pas pris part au mouvement de protestation en font de même. Tout le monde fête la «victoire » mais personne ne pense à remettre le train en marche. Après une courte période de jubilation, les voyageurs, à part quelques rares exceptions, furent comme pris par un vent de folie. Tous revendiquent quelque chose. Des divergences incroyables apparaissent concernant la destination finale du train et sur de tas d’autres choses plus ou moins futiles vu la gravité de la situation, comme la couleur de la locomotive et des wagons. Tout occupés à se disputer et à se chamailler, les voyageurs n’ont pas vu que d’étranges individus ont pris le train en marche. Après s’être bien installés dans le wagon de tête, ils ont démarré le train… en marche arrière !
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/08/21/article.php?sid=138110&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...