RSS

Retour vers l’âge de la pierre Par Kader Bakou

18 août 2012

Kader Bakou

Culture : Le coup de bill’art du Soir
Retour vers l’âge de la pierre

Par Kader Bakou
Lors d’une conférence à Alger en 2006, Georges Corm avait exprimé ses craintes d’une «troisième guerre mondiale» opposant, d’un côté, la Russie, la Chine et l’Iran et de l’autre, les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux.
A l’époque, tous avait trouvé exagérées les craintes de l’homme politique, historien, consultant économique et juriste libanais, auteur notamment des livres Le nouveau désordre économique mondial (La Découverte, 1993) et Le Proche-Orient éclaté (1956- 2007) paru chez Gallimard/Histoire. Sept années sont passées. De nouveaux conflits et zones de tensions sont apparus un peu partout dans le monde. La Syrie divise les superpuissances économiques et militaires. La Syrie est l’allié de l’Iran tout proche. Les appréhensions de Georges Corm ne paraissent plus exagérées. Dans le roman le Riche et le Pauvre d’Erwin Shaw, le héros de l’histoire parlait de vieux militaires qui adressaient les pires menaces à d’autres vieux militaires de l’autre côté du rideau de fer. En 1948, on avait posé à Albert Einstein une question sur l’armement qui sera employé dans une éventuelle troisième guerre mondiale «Je ne sais pas, mais je peux vous dire ce dont ils se serviront pour la quatrième : ils se jetteront des pierres», avait répondu l’illustre physicien théoricien. Ces fous qui gouvernement le monde vont-ils retrouver la raison ?
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/08/18/article.php?sid=138063&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

5 Réponses à “Retour vers l’âge de la pierre Par Kader Bakou”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Le Néolithique est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance basé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l’outillage en pierre polie et de la poterie en céramique. Ces mutations sont telles que certains auteurs considèrent le Néolithique comme le début de la Protohistoire1.
    Dans certaines régions, ces importantes mutations sont relativement rapides et certains auteurs ont pu parler de « révolution néolithique » (cf. infra). La néolithisation est toutefois un phénomène progressif, survenu à des dates différentes selon les régions. Au Proche-Orient, le Néolithique débute vers 9 000 ans av. J.-C. Il prend fin avec la généralisation de la métallurgie et l’invention de l’écriture, vers 3 300 ans av. J.-C.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Apparition du concept et définition

    Hache polie en diorite – Environs de Reims, France – Collection d’Alexis Damour – Muséum de Toulouse
    Le mot « Néolithique » (du grec νέος, néos, nouveau, et λίθος, líthos, pierre) désigne littéralement le « nouvel âge de la pierre ». Ce terme a été proposé en 1865 par le préhistorien John Lubbock2.
    Le Néolithique a également été souvent qualifié d’« âge de la pierre polie » puisqu’il est marqué par la systématisation du polissage de certains outils de pierre. Il convient toutefois de souligner que le polissage est déjà connu au Paléolithique supérieur même s’il est très rare. Par ailleurs, les outils polis ne sont pas les seuls utilisés au Néolithique et le polissage suit toujours une phase de façonnage par percussionN 1.
    La définition initiale, fondée sur une innovation technique, a progressivement cédé la place à une définition socio-économique : au Néolithique, les groupes humains n’exploitent plus exclusivement les ressources naturellement disponibles mais commencent à en produire une partie. La chasse et la cueillette continuent à fournir une part substantielle des ressources alimentaires mais l’agriculture et l’élevage jouent un rôle de plus en plus important. L’agriculture implique le plus souvent l’adoption d’un habitat sédentaire et l’abandon du nomadisme des groupes de chasseurs-cueilleurs paléolithiques et mésolithiques.
    Cette mutation a souvent été présentée comme un affranchissement vis-à-vis des contraintes environnementales : les groupes humains contrôleraient l’environnement et seraient à l’abri des disettes liées aux aléas climatiques. La néolithisation conduirait à une véritable explosion démographique. Les travaux d’ethnologues tels que Marshall Sahlins incitent à relativiser ces points de vue : une économie basée sur l’agriculture implique souvent un surcroît de travail et l’abondance des récoltes reste dépendante des conditions climatiques3, d’où la continuation des pratiques de chasse, pêche et cueillette pour pallier d’éventuels manques de nourriture lié à de mauvaises récoltes, ainsi que pour varier les goûts d’un régime alimentaire peut-être trop homogène. La forte croissance démographique liée à l’adoption de l’agriculture reste avant tout théorique et difficilement démontrable scientifiquement.
    Le concept de « neolithic package » (paquet néolithique) correspond aux innovations techniques, espèces domestiquées (mouton, chèvre, bœuf) et culture matérielle (en) caractéristiques de la période néolithique en Europe et Asie de l’Ouest4.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    La « révolution néolithique  »

    Article détaillé : révolution néolithique.
    L’expression « révolution néolithique » a été introduite par l’archéologue australien Vere Gordon Childe5,6,7. Elle fait référence à un changement radical et rapide, marqué par le passage d’une économie de prédation (chasse, cueillette) à une économie de production (agriculture, élevage)8.
    Cette hypothèse d’un changement rapide, si elle est encore largement discutée par les préhistoriens, s’oppose aujourd’hui à la théorie d’une évolution plus progressive9,10. En effet, l’adoption de l’agriculture ne s’avère pas aussi rapide qu’on pouvait le croire durant la première moitié du xxe siècle. De plus, elle n’est ni synchrone à l’échelle des différents continents, ni universelle. Les premiers agriculteurs exploitaient encore les ressources naturelles et certains groupes ont conservé une économie de chasseur-cueilleur jusqu’à nos jours. Il existe également des exemples de groupes de pasteurs nomades. L’adoption d’une économie de production semble être un phénomène progressif, initié selon certains auteurs dès le début du Mésolithique11.
    Si la néolithisation est une des étapes majeures de l’aventure humaine, au même titre que la domestication du feu ou la révolution industrielle, le fait de la qualifier de révolution a été critiqué dans la mesure où l’adoption des innovations qui la caractérisent n’est ni brutale, ni simultanée8.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Chronologie

    Chèvre domestique
    La chronologie du Néolithique est particulièrement délicate à établir puisqu’elle diffère en fonction des régions du monde et en fonction des critères de définition que l’on retient. Plutôt qu’une époque, le Néolithique est considéré par certains auteurs comme un stade culturel défini par un ensemble de traits techniques, économiques et sociaux8.
    Il existe toutefois un consensus assez large pour reconnaître qu’un des foyers de néolithisation les plus anciens se situe dans le croissant fertile, au Moyen-Orient. Vers la fin du IXe millénaire av. J.-C., les groupes humains, déjà en partie sédentaires, commencent à y domestiquer les animaux (mouton, chèvre) et les plantes (blé, orge suivis de légumineuses) dans un but alimentaire. Au début du VIIe millénaire av. J.-C. : fabrication de poteries et pratique du tissage.
    Les nouvelles connaissances et les nouvelles pratiques qui caractérisent le Néolithique du Proche-Orient vont progressivement gagner l’Europe de l’Ouest et le pourtour de la Méditerranée à partir de 6 500 av. J.-C. Elles suivent différentes voies et différents moyens de propagation, qu’il s’agisse de diffusion des pratiques ou de migrations de populations. Certains chercheurs évoquent néanmoins une néolithisation de certaines régions du monde de manière tout à fait indépendante, car sans mise en relation avec des populations déjà néolithisées ou connaissant les techniques permettant le passage d’une société de chasseurs-cueilleurs à une société d’agriculteurs-éleveurs. C’est le cas notamment des régions éloignées du Croissant fertile et du Moyen-Orient comme l’asie de l’est et du sud-est, l’océanie et le continent américain.
    D’autres foyers de domestication des plantes et des animaux :
    Indus (buffle, volaille) ;
    Extrême-Orient (riz, millet) vers 6 000 av. J.-C. ;
    Mexique (maïs, cucurbitacées) vers 5 000 à 4 000 av. J.-C. ;
    Pérou (maïs, haricot, pomme de terre, camélidés) vers 5 000 à 3 000 av. J.-C. ;
    Afrique subsaharienne (mil, sorgho, igname) entre 5 000 av. J.-C. et 2 000 av. J.-C. (selon la céréale et le lieu).
    En Europe la diffusion de l’agriculture à partir de la Mésopotamie se déroule de 7 000 av. J.-C. à 2 500 av. J.-C.

    Variétés péruviennes de maïs
    La datation de la fin du Néolithique est également problématique. Si l’on ne considère que la période chronologique, elle prend fin avec le développement de l’utilisation technique des métaux et le début de l’âge du bronze, soit vers 2 100 av. J.-C. en Europe occidentale. Le Chalcolithique est une période intermédiaire marquée par l’émergence du travail de certains métaux (cuivre, or, argent) mais encore rattachée au Néolithique par de nombreux aspects (industrie lithique et osseuse, céramique, mégalithisme).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Le Néolithique dans le monde

    Néolithique du Proche-Orient
    Natoufien (Épipaléolithique avec début de sédentarisation)
    Khiamien : El Khiam
    PPNA : Jéricho, Shanidar, Ganj-i Dareh, Göbekli Tepe
    PPNB : Jéricho, Jarmo, Çatal Hüyük, Göbekli Tepe
    Néolithique : Çatal Hüyük
    Chalcolithique
    Europe
    Cardial
    Rubané (danubien)
    Chasséen
    Culture de la céramique cordée
    Campaniforme
    Culture du lac de Mondsee
    Chalcolithique
    Article détaillé : Groupes du Néolithique en France.
    Asie
    Jōmon (Japon)
    Yangshao (Chine) : Banpo
    Afrique
    Peintures rupestres du Sahara
    Gravures rupestres de la région de Figuig (Maroc)
    Gravures rupestres du Tassili (Algérie)
    Gravures rupestres du Sud-oranais (Algérie)
    Gravures rupestres de la région d’Ain Sefra (Algérie)
    Gravures rupestres de la région d’El-Bayadh (Algérie)
    Gravures rupestres de la région d’Aflou (Algérie)
    Gravures rupestres de la région de Tiaret (Algérie)
    Gravures rupestres de la région de Bou Saâda (Algérie)
    Gravures rupestres de la région de Djelfa (Algérie)
    Gravures rupestres du Constantinois (Algérie)
    gravures rupestres de la région de Taghit (Algérie)
    Gravures rupestres du Tassili (Algérie)
    Gravures rupestres du Fezzan (Libye)
    Amériques
    Mexique préhispanique

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...