RSS

Clan-destin par El-Guellil

15 août 2012

El-Guellil

« De l’aube de l’histoire au Moyen Âge, il a existé entre le Maghreb et l’Espagne une sorte de parallélisme de destin». Ainsi, le Maghreb et l’Espagne, connaissant une même civilisation, paraissent inséparables depuis l’homme du Cro-Magnon qui laissa son testament préhistorique gravé ou peint dans les grottes d’Altamira, jusqu’aux Ibères que l’on croit être de souche nord-africaine, venus s’installer 3.000 ans avant J.C. au sud et à l’est de la péninsule à laquelle ils donnèrent leur nom. En 2000 et des poussières, des milliers de candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés au large des côtes du centre et de l’ouest du pays, indique un communiqué du commandement des forces navales.

A 60 miles nautiques des côtes de Matifou-Tamentfoust, ce sont vingt-deux candidats à l’émigration qui ont été sauvés in extremis, par un bateau de voyageurs, le «Tarik Ibn Ziad». Selon le communiqué, les harraga, qui se trouvaient à bord d’une embarcation de plaisance de 8 mètres, luttaient contre la mort au moment où ils furent repérés par le navire qui croisait dans les environs. Aussitôt alertés, les responsables du Centre national des opérations de recherche et de sauvetage ont dépêché des unités vers la zone d’interception. Des instructions ont été données au commandement du «Tarik Ibn Ziad» pour l’embarquement des harraga et leur acheminement vers le port d’Alger.

A en croire des chroniqueurs chrétiens, en 710, Achila monta sur le trône d’Espagne; toutefois, un candidat du puissant clan de la noblesse wisigothe lui disputa cette souveraineté. Dès lors, les partisans d’Achila appelèrent à leur secours leurs voisins berbères ! Ces derniers, s’empressant de porter aide et assistance aux Espagnols, débarquèrent sur les côtes de la péninsule ! A leur tête, se trouvait un général prestigieux, natif de la Tafna, Tarik Ibn Ziad !

Pourquoi donc mettre en prison les harraga qui veulent suivre les traces de leurs ancêtres. Faire comme eux. Envahir l’Europe. Au fait, Tarik n’était-il pas le premier harrag ?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...