RSS

Convivialité par El-Guellil

11 août 2012

El-Guellil

Clips concoctés de danses frénétiques, corps dévoilés de façon obscène, révélant l’étendue des impuissances. Gestes érotisés, comme s’ils étaient beaux… Décadence ? Non ! Show-biz. Chaudes bises. « Vous avez été époustouflante… Vous passez au Zénith, les… dates s’affichent… et la dernière compilée apparaît en insert sur l’écran familial, demeuré seul dans la salle de séjour désertée par toute la maisonnée. Mais dans la maison, voyez-vous, il y a trois télés. Les trois générations, refusant de voir le spectacle ensemble, s’isolent, chacune dans sa chambre, pour se délecter. Et se retrouver après, comme si de rien n’était. Respect ou hypocrisie?       Code social, interdisant l’étalage de la chair, mais avalant la violence à « plein écran ». Appels à la mort, « mimerie » de la mort, choix de celle-ci, quand la bonté s’est évanouie, et que poésie ou métaphysique paraît incongrue. Guirra, ça tue en vouvoyant, en louvoyant, gros plans sur des dents humaines semblables à celles des grands « chadis », singes sans beaucoup d’humour. Bataille rangée dans une prison, appels au secours. Le sang s’étale et les vengeances sont glorifiées comme des héros. Là, un avertissement au bas de l’écran clignote sans que nul ne bouge. « Va dormir mon enfant ce n’est pas bon pour les gosses ».

- Mais papa, ce n’est que du cinéma.

- Oui, mais il y a trop de sang, trop de violence, ce n’est pas bon pour les petits enfants.

Futé, le gosse change de sujet. Il se met à raconter à ce paternel, l’agression à laquelle il a assisté l’autre jour, alors qu’il sortait de l’école. Comment une vieille dame a été tabassée, parce qu’elle a refusé de se laisser voler son sac à main. Comment au seuil de l’immeuble des jeunes gens armés de sif, de couteaux et de bombes lacrymogènes…

- Arrête de parler de ces trucs, laisse-moi voir le film.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...