RSS

AUTEURS ALGÉRIENS DE LANGUE FRANÇAISE DE LA PÉRIODE COLONIALE (1833-1962) DE ABDELLALI MERDACI De A à Z

7 août 2012

LITTERATURE

Culture : En librairie

Cet ouvrage est extraordinaire. Il est à mettre entre toutes les mains et dans toutes les bibliothèques familiales. C’est une sorte de dictionnaire hyper-détaillé. Une rétrospective de la liste des auteurs algériens de langue française, qui ont été publiés durant la période coloniale, plus précisément entre 1833 et 1962. 
Par ordre alphabétique, le lecteur découvre la biographie d’une pléthore d’écrivains algériens dont beaucoup ne sont plus de ce monde. Même ceux qui ne sont pas très connus figurent dans ce récapitulatif. Abdellali Merdaci souligne par ailleurs que certains auteurs manquent à l’appel, faute de documents de leur cru : «Malgré notre volonté d’aller vers une recension systématique et principalement pour les toutes premières productions, il peut y avoir des auteurs non reportés dans ce dictionnaire pour des raisons strictement techniques. A titre d’exemple, Athman Ben Sala — guide et ami d’André Gide, cité par Louis Lecoq —écrivait des poèmes en 1896. Les a-t-il publiés ? On n’en a pas trouvé de traces… Une dizaine d’auteurs pour le XIXe siècle et une cinquantaine pour le XXe siècle sont dans ce cas.» P9 Les femmes écrivains ne sont pas en reste. En lisant ce livre, vous en saurez davantage sur le parcours de Fadhma Aït Mansour Amrouche, Djamila Amrane, Nadia Gendouz, Malika O’lahsen, Zhor Zerari, Annie Steiner, Djamila Debêche et tant d’autres. Linguiste à l’université Mentouri de Constantine, Abdellali Merdaci a publié de nombreux ouvrages, études et articles de presse sur la littérature algérienne, particulièrement celle qui couvre la période coloniale.
Sabrinal
Auteurs algériens de langue française de la période coloniale, Abdellali Merdaci, Chihab Editions, 2010, 311 P.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/08/07/article.php?sid=137632&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...