RSS

Ghaya ou pas ? par El-Guellil

6 août 2012

El-Guellil

Il ne sait plus sur quel pied danser. A peine venu au monde, l’homme est géré par ce «bon ou pas bon pour la santé». Ghaya ou pas ? par El-Guellil dans El-Guellil trans
Quand bébé hurle, il déchire ses cordes vocales. Dit son papa. Mais la grand-mère, elle, s’inquiète quand il est trop silencieux. Erriya, ses poumons ne se développent pas. Il suce sa tétine, c’est mauvais. S’il la refuse, c’est mauvais également. Son pouce ? Pousse pas trop loin, sa mâchoire en prendra un coup. Trop de froid, il grandit mal. Trop de chaleur, il sue et faiblit. Plus âgé, c’est d’autres machakil. Il est nuisible de trop et de ne pas assez manger. De se mouvoir et de rester couché. De trop dormir et de veiller. De se surmener et de ne rien faire. Quand il était drari, on lui disait : «Dire du soccor dans ton lait, ta cabessa travaillera mieux. Aujourd’hui, le sucre c’est la mort blanche. Ah le sel ! il faut surtout éviter. Il est à l’origine de toutes les maladies. Donc, pas de sucré ni de salé ! Vous appelez ça une vie ! Paumés, on grandit dans un environnement qui fait de nous des paumés.

Kanou igoulou qu’être nerveux était nuisible. Une autre littérature estime que la tranquillité c’était pire. Essayons donc d’aimer. L’émotion, les nuits blanches, tekhmam, el mauvais sang. Une tuile encore ! La moitié des maladies viennent de l’amour, l’autre de la haine. C’est que le cœur aussi n’est pas si simple que ça. Soit que la «pompe de vie» n’a pas résisté à de nobles souffrances, soit que le sacré cœur a cédé à d’ignobles desseins. Amala, choisissons l’indifférence ! Là aussi, il y a problème. Celui qui est indifférent à l’égard de ses proches, des femmes et des hommes, de son travail, n’est pas indifférent envers lui-même. Il s’aime passionnément, tendrement, frénétiquement. Mais ça aussi, c’est extrêmement nuisible. C’est dire que chercher la vie idéale est nuisible pour la santé.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...