RSS

Mohamed Seddik Benyahia

Quelques grands noms de la guerre d’Algérie

Quelques grands  noms de la guerre d’algérie
Mohamed Seddik Benyahia (30 janvier 1932 – 3 mai 1982), était un homme politique algérien. Militant nationaliste durant la guerre d’Algérie, il devient à l’indépendance de son pays successivement ministre de l’Information (1966-1970), de l’Enseignement supérieur (1970-1977), des Finances (1977-1979), et des Affaires étrangères (1979 à sa mort). 
Originaire de Jijel, tout en étant jeune avocat, il prit une part active dans la lutte pour l’indépendance de son pays durant la guerre d’Algérie.Il fut secrétaire général de la présidence du gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) [réf. nécessaire] et membre de la délégation algérienne ayant négociée avec le gouvernement français pour aboutir à la signature des Accords d’Évian en 1962. Il fit partie de la délégation algérienne aux pourparlers de Melun en 1960 avec Ahmed Boumendjel. Il fut chargé de présider la réunion du CNRA à Tripoli (Libye) en 1962. Après l’indépendance de son pays, il occupa le poste d’ambassadeur à Moscou et à Londres.Il fut ensuite :
•Ministre de l’Information du 22 octobre 1966 au 21 juillet 1970, dans le gouvernement Boumediène II. C’est lui qui organisa le premier Festival panafricain en 1968.
•Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du 21 juillet 1970 au 23 avril 1977, dans le gouvernement Boumediène III.
•Ministre des Finances du 23 avril 1977 au 8 mars 1979, dans le gouvernement Boumediène IV.
•Ministre des Affaires Étrangères du 8 mars 1979 à sa mort, dans le gouvernement Abdelghani 1-2 et 3
Lors de la crise iranienne des otages, Mohammed Benyahia a été l’artisan de la libération en janvier 1981 des otages américains détenus en Iran après la révolution iranienne en 1979.
En 1981, il a été victime, au Mali, d’un grave accident d’avion qui lui a causé d’importantes blessures et l’a obligé à un repos de plusieurs mois. Il était accompagné de son collaborateur Abdelwahab Abada, directeur des affaires africaines au Ministère des affaires étrangères (MAE), sorti vivant lui aussi de l’accident.Mais, il ne survivra pas à une autre destruction d’avion qui surviendra moins d’un an plus tard. Menant une mission de paix entre l’Iran et l’Irak alors en guerre, Mohammed Seddik Benyahia mourra au-dessus de la frontière entre l’Iran et la Turquie le 3 mai 1982 et avec lui une délégation du MAE composée de 15 cadres : son avion sera abattu par un tir de missile. L’Iran accusa l’Irak, qui nia toute responsabilité1.

La Rédaction
Mardi 13 Septembre 2011
Arrêt Sur Mémoire

 

Source :
http://www.reflexiondz.net

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Mohamed Seddik Benyahia”

  1. BAGHDADI Dit :

    celui qui ne connait pas l’algerie et ses algeriens pour moi c’est un con et un ignorant un non cultivé,comme vous le savez mohamed seddik benyahia à été liquidé comme tous les algeriens bien avant lui et ils veulent collé ça sur le dos de l’iran ou bien la turquie eux ils ont rien à voir avec ça,qui à liquidé mohamed boudiaf,mohamed khider,krim belkacem,abane ramdane,amirouche,lotfi,abdelkader chabou,tahar sbiri,ils sont pire que la mafia,la cosanostras,le jour ou kasdi merbah à démasqué leurs manège ils l’ont tout simplement supprimé comme bien d’autres algeriens avant eux et avant lui,tout les pays arabes ont bougé et ses algeriens je ne sait pas ce qu’ils attendent de ses gens là qui gouvernent l’algerie vous savez ce que à dit ce chien de ouyahia ne donné pas à mangé à votre chien comme ça il vous suivra partout et vous obéira au doigt vous avez pu voir les nouveaux recrutements de militaires,gendarmes,poliers,et en dernier la police militaire vous bouger vous serez tous éxécuté ça été déja dit par khaled nezzar il à bien précisé qu’il tueras 25 million d’algeriens s’il le faut pour sauver la vache des généraux et des militaires et les voleurs d’algerie le couffin du mois sacré ramadhan c’est pas aux pauvres qu’ils vont le donné mais à eux hna fi hna je mange,tu manges,ses mauvais gens mérite qu’on leurs largue une bombe atomique pour finir avec et leurs enfants ça c’est une race maudite algeriens algerienne bougé votre cul depuis 1962 ils sont au pouvoir c’est trop c’en est trop quand est-ce vous allez enfin bougé comme vos voisins et pourtant les gens disaient que l’algerien est un guerrier,le marocain un berger,le tunisien une femmelette alors que c’est l’inverse le tunisien est un vrai guerrier et un vrai homme,et l’algerien est devenu une femmelette bouger vous ne vous laissez pas commandé par ses vanus-pieds et cette vermine…?

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...