RSS

LES MARTYRS HEROS DE LA REVOLUTION ALGERIENNE : Chahid Si Abdelkrim de la zone V (Sidi Bel-Abbès)

Nous observons une halte à l’occasion de ce 49 ème anniversaire, en pensant a tous les martyrs de la glorieuse révolution de novembre 1954, et parmi eux, le lieutenant Si Abdelkrim, tombé au champ d’honneur le 21 avril 1962..et comme on le constate plus d’un mois après la proclamation du cessez-le-feu…

LES MARTYRS HEROS DE LA REVOLUTION ALGERIENNE :  Chahid Si Abdelkrim de la zone V (Sidi Bel-Abbès)
En cette période, une situation toute particulière a prévalu où il n’y a pas eu que l’action menée par l’OAS sous le crédo d’Algérie française pour faire de plusieurs villes à densité européenne «un sanctuaire».. il y eut, nous dit-on, beaucoup de non-dits..Les Bel-Abbessiens durent s’organiser tous seuls sous l’égide des commissaires politiques du FLN..Face aux atrocités de la soldatesque coloniale et son fer de lance l’O.A.S et des ultras, les Bel-Abbessiens, résidant dans la partie sud de la ville, ont rejoint la «ville arabe» où ils étaient bien accueillis et logés malgré le cantonnement qui leur était imposé, et dans l’ambiance sévissante, se multiplièrent assassinats, attentats, lynchage et massacres collectifs..Plasticages et autres actes de sabotage d’infrastructures. Ainsi, dans ce combat de la survie pour aboutir la dernière grande bataille celle du référendum fixé au 1er juillet 62..l’Algérie perdit de grands hommes dont feu Si Abdelkrim, de son vrai nom Bentayeb Mohamed, né en 1926 dans la région de Moulay Slissen.Homme simple et courageux selon notre source, il avait gagné la confiance de ses chefs, l’estime des populations de toute la zone V. Grand meneur d’hommes durant le combat contre l’occupant qui mit tous les efforts en le recherchant très activant.L’encerclant à plusieurs reprises, il s’en est sorti des filets ennemis sain et sauf, indique-t-on.Ce grand combattant de l’ALN était père de cinq filles en bas âge quand il a regagné le maquis à Sidi Bel-Abbès, les djebels de la région s’en souviendront de ce héros de la révolution qui tomba héroïquement au douar autochtone Hnaichia de la tribu des Amarna, c’était un 21 avril 1962.Les jeunes de l’UNJA dans les années 80 étaient les premiers à lui réserver un hommage.L’Algérie indépendante baptisa le quartier Abbou par Si Abdelkrim, mais toutefois, les conditions de sa mort ont laissé beaucoup de supputations .
la rédaction
Mardi 6 Septembre 2011
Arrêt Sur Mémoire

 

Source :
http://www.reflexiondz.net

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...