RSS

LES MARTYRS DE LA REVOLUTION ALGERIENNE : Ahmed Zahana

3 août 2012

Ahmed Zabana

Les héros sont souvent des gens simples. Ni mythes ni légendes. Avant tout, des hommes et des femmes. Zighoud Youcef, Larbi Benmhidi, Benboulaid , Benyahia Belkacem,Amirouche,Didouche ,Hassiba Benbouali, et plusieurs d’autres sont des principaux dirigeants de la guerre d’indépendance.

LES MARTYRS DE LA REVOLUTION ALGERIENNE : Ahmed Zahana
Le martyr Ahmed Zahana, appelé durant la Révolution Ahmed Zabana naquit en 1926 à El Kasd, Zahana actuellement. De là, il déménagea avec sa famille à Oran dans le quartier d’El Hamri.Le martyr Ahmed Zahana, appelé durant la Révolution Ahmed Zabana naquit en 1926 à El Kasd, Zahana actuellement. De là, il déménagea avec sa famille à Oran dans le quartier d’El Hamri. Il grandit au sein d’une famille constituée de huit enfants dont il était le quatrième. Il effectua des études primaires jusqu’à obtention du certificat d’études primaires en langue française. Mais comme il n’était pas permis aux Algériens de dépasser ce niveau scolaire, il fut renvoyé de l’école. Suite à quoi, il rejoignit le centre de formation professionnelle où il apprit le métier de plombier.

Son activité politique avant la Révolution

L’adhésion de Ahmed Zabana aux Scouts Musulmans joua un rôle déterminant dans le développement d’un sens patriotique sincère chez lui, d’autant plus qu’il avait pris conscience de l’oppression, de l’injustice et du mépris subis par ses compatriotes. L’ensemble de ces facteurs amena Zabana à rejoindre les rangs du mouvement national en 1941 et il se porta volontaire pour propager les principes du mouvement, approfondir ses idées dans le milieu des jeunes et dénoncer les crimes du colonialisme français.Ayant démontré ses capacités dans le domaine opérationnel et prouvé l’étendue de son courage et de son endurance, l’Organisation Secrète (-aile militaire-) le choisit pour être l’un de ses membres. Grâce à son expérience, il parvint à former des cellules de l’Organisation dans les zones qu’il contrôlait. Le martyr participa également à l’opération de la poste d’Oran en 1950.L’intensification de l’activité politique du martyr et de ses déplacements finirent par attirer l’attention des autorités coloniales qui ne tardèrent pas à l’arrêter, le juger et le condamner à trois ans de prison et à l’interdiction de séjour dans la ville pour une période supplémentaire de trois ans qu’il passa entre Mascara, Mostaganem et El Ksar.

Son rôle dans la préparation de la Révolution

Après la dissolution du Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action le 5/07/1954, le martyr fut désigné par le martyr Larbi Ben M’hidi en tant que responsable de la zone de Zahana, chargé de préparer la Révolution avec tout le nécessaire en munitions et hommes.
En application des ordres reçus, il organisa la réunion de Zahana à laquelle assista le martyr Abdelmalek Ramdane et à l’issue de laquelle Zabana se vit attribuer les missions suivantes: Structuration et entraînement des groupes, choix des éléments adéquats aptes au commandement des hommes et inspection des positions stratégiques en vue de choisir les endroits susceptibles de constituer des bases pour la Révolution.Zabana réussit ainsi à constituer des groupes à Zahana, Oran, Témouchent, Hammam Bouhadjar, Hassi el Ghalla, Chaabet elham et Sig. Il chargea ces groupes de collecter les cotisations pour l’acquisition d’armes et de munitions. Avec le martyr Abdelmalek Ramdane, il dirigea les opérations d’entraînement militaire ainsi que les techniques pour tendre des embuscades, lancer des incursions et fabriquer des bombes.Au cours de la réunion présidée par le martyr Larbi Ben M’hidi le 30 octobre 1954, la date du déclenchement de la Révolution fut arrêtée avec précision et les objectifs à attaquer la veille du premier novembre furent définis. Le 30 octobre 1954, le martyr tint une réunion avec ses groupes au cours de laquelle furent réparties les missions et définis les objectifs ainsi que le point de ralliement à Djebel el Kaada. Après avoir mené les attaques contre les objectifs français préalablement arrêtés, le martyr tint une réunion avec les chefs et les membres des groupes chargés de l’exécution des opérations afin de procéder à leur évaluation et planifier la suite des opérations pour les étapes suivantes. Parmi les opérations réussies, il y eut celles qui furent dirigées par le martyr : l’opération Lamardo le 4/11/1954 et la bataille de Ghar Boudjelida le 8/11/54 au cours de laquelle Ahmed Zabana fut arrêté après avoir été atteint de deux balles.

la rédaction
Mercredi 24 Août 2011
Arrêt Sur Mémoire

 

Source :
http://www.reflexiondz.net

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...