RSS

Ferhat Abbas

3 août 2012

FERHAT ABBES

Quelques grands noms de la guerre d’algérie

Quelques grands noms de la guerre d’algérie
Ferhat Abbas naquit le 24 octobre 1899 à Taher (Jijel) au sein d’une famille rurale. Il effectua ses études primaires à Taher, ses études secondaires à Jijel et Skikda puis se rendit à Alger afin de poursuivre ses études universitaires qu’il acheva avec un diplôme supérieur en pharmacie. En 1932, il ouvrit une pharmacie à Sétif.
Il est considéré comme faisant partie de l’élite intellectuelle occidentalisée et pour cela fut l’un des tenants de la politique de l’assimilation. En 1924, il créa l’Association des étudiants musulmans de l’université d’Alger qu’il présida jusqu’en 1932 et fut également élu président de l’Association des étudiants musulmans d’Afrique du Nord de 1927 à 1931.
Il rejoignit la Fédération des députés musulmans algériens fondée par le Docteur Ben Jelloul en 1930. Son objectif était de faire de l’Algérie une circonscription française, chose qu’il exprima clairement en 1936 lorsqu’il déclara : « Si j’avais découvert une nation algérienne, je serai nationaliste et je n’aurai pas honte de mon crime; Mais je ne mourrai pas pour la nation algérienne car cette nation n’existe pas; je l’ai cherchée à travers l’Histoire sans la trouver; j’ai interrogé les vivants et les morts et j’ai visité les cimetières mais en vain… »Durant la deuxième guerre mondiale, il se porta volontaire pour le service militaire.
Le 22 décembre 1942, Ferhat Abbas rédigea une lettre adressée aux autorités françaises et aux alliés leur demandant d’introduire des réformes radicales dans la situation générale vécue par le peuple algérien. Il demanda la tenue d’un congrès regroupant toutes les organisations pour l’élaboration d’une nouvelle constitution algérienne au sein d’une union française. Mais n’ayant pas reçu de réponse à ses revendications, Ferhat Abbas publia en février 1943 le Manifeste du Peuple Algérien qu’il présenta au Gouverneur Général et dans lequel il dénonçait le Code de l’indigénat.
En mars 1944, il créa « Les Amis du Manifeste et de la Liberté » qui avait pour objectif de faire la propagande pour le concept de Nation Algérienne.Après les massacres du 8 mai 1945, son parti fut dissous et il fut arrêté. Il ne fut libéré qu’en 1946 après la proclamation de la loi d’amnistie générale des prisonniers politiques.
Après cela, il créa le Parti de l’Union Démocratique pour le Manifeste et publia un appel dans lequel il dénonçait violemment les massacres horribles commis par les Français le 8 mai 1945 et exprimait les principes de son parti qu’il résumait comme suit: « Constitution d’un état algérien indépendant au sein de l’union française »
En Avril 1956, Ferhat Abbas prononça la dissolution de son parti et rejoignit les rangs du Front de Libération Nationale au Caire. Après le Congrès de la Soummam, il fut désigné membre du Conseil National de la Révolution Algérienne. Il dirigea la délégation algérienne au Congrès de Tanger qui s’est tenu du 27 au 30 avril 1958 et fut ensuite désigné Président du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (19 septembre 1958 – août 1961). En 1960, il effectua une visite à Pékin et Moscou.
Il mourut le 23 décembre 1985.
La Rédaction
Vendredi 23 Septembre 2011
Arrêt Sur Mémoire

 

Source :
http://www.reflexiondz.net

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...