RSS

Le chahid Touil Mohamed, mort à la fleur de l’âge

L’histoire de la lutte de libération nationale , est très riche de par sa diversité qui réunit en son sein hommes, femmes et jeunes et leur sang a arrosé les montagnes , les vallées , les villes et villages , les douars et les vastes plaines du pays,du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest.

Le chahid Touil Mohamed, mort à la fleur de l’âge
Aux yeux du peuple ils sont la pépinière qui a été la semence de l’avenir et de la liberté et tous autant qu’ils sont ont donné à ce pays ce qu’il y a de plus cher, ils ont été l’essence même de l’espoir et de cette étincelle qui les a illuminé au milieu de ce joug colonial et qui les a poussé à lutter pour la libération du peuple de l’humiliation qui aura duré plus d’un siècle. Des milliers de martyrs sont tombés au champ d’honneur, mais pour nombreux d’entre eux oubliés par l’histoire. A l’occasion de ce 57ème anniversaire du 1er novembre 1954, il y a lieu d’évoquer cette jeunesse qui a préféré se sacrifier au nom de la dignité et de la liberté au lieu de vivre dans l’avilissement et l’humiliation. Le jeune Touil Mohamed âgé à peine de 23 ans a préféré sacrifié sa jeunesse et sa vie pour une cause des plus nobles allant ainsi à la rencontre de son destin dans les montagnes de cette Algérie profonde, qu’il aimait tant. Il aura rendez-vous avec la « Chahada » dans les montagnes de Médéa wilaya 4 Zone 2. Le chahid Touil Mohamed (alias El-Ouahrani) était un jeune formé militairement, et qui rejoindra l’ALN en janvier 1959 dans la wilaya 4, rejoignant ses frères Moudjahidine de toutes les contrées pour contribuer à libérer le pays. Touil Mohamed, natif de Kheir Eddine (ex-Tounin) est né le 28.11.1938, issu de la fraction des « chourfa » a vécu une jeunesse mouvementée au milieu des colons Français, exploité par ces envahisseurs venus d’outre mer , il ne put accepter d’être humilié et c’est ce qui a poussé le jeune Mohamed à se révolter du fait de l’injustice coloniale. Après la mort de son père charef en 1954, suite à une longue maladie contractée en France où il travaillait, et la mort de sa grand mère Zaaf Kheira également en 1954. Touil Mohamed se sentant orphelin de père, il prit en charge ses 4 petits frères en très bas age, devenant ainsi le soutien de famille à l’âge de 15 ans. Sa famille résidait à Tigditt, et leur domicile était mitoyen à la maison du défunt Cheikh Hamada, la vie de Mohamed est devenue difficile à Mostaganem, aussi décide-t-il à 16 ans de partir en France travailler en cette année de 1955, il sera embauché comme manœuvre. Touil Mohamed, une fois en France cotoya d’autres travailleurs nationalistes qui lui inculquèrent le patriotisme et l’amour de la patrie. En 1957 il sera recherché pour être incorporé au service militaire Français, arrêté en France par les gendarmes, il sera enrôlé et fera 6 mois d’instruction militaire au camp de Mulhouse, transféré en Algérie en Octobre 1957 aux environs de Médéa (Titeri), il prendra contact avec les maquisards de la région et fournira à ces derniers des renseignements, des munitions, tout en se préparant à rejoindre le maquis(ALN). Touil Mohamed sentant que l’heure était arrivée pour rejoindre ses frères rendra une dernière visite à sa mère et à ses 4 petits frères orphelins, lors d’une permission de 15 jours pour dire adieu à sa mère indirectement lui demandant de ne pas lui écrire à la caserne, car lui dit-il « je vais changer de caserne, attends de mes nouvelles avant de m’écrire L’histoire du chahid Touil Mohamed, tombé au champ d’honneur loin de sa région natale, constitue un moment de joie et de tristesse : la joie, pour les siens parce qu’il s’est sacrifié et qu’il est mort en chahid à la fleur de l’âge avec ses frères . Mais pour sa mère et les siens, c’est d’être mort loin d’eux et personne ne sait où se trouve sa tombe. Le chahid Touil Mohamed, est mort lors d’un accrochage de deux jours, le destin a voulu qu’il meurt chahid en décembre 1961, à 3 mois du cessez-le feu. Dans cet acrochage avec les forces de l’armée française d’autres frères tomberont au champ d’honeur avec lui. Selon certains témoins il serait enterré avec d’autres chahid au cimetière des Chouhada à El-omaria Wilaya de Média.Le chahid Touil Mohamed (Alias El ouahrani) a rejoint le maquis ALN, en janvier 1959, emportant avec lui des armes et munitions, après avoir tuer des militaires français, selon le témoignage de l’officier commandant de compagnie , dans une lettre adressée à sa mère , lui disant que son fils était un lâche parce qu’il avait déserté de l’armée et tué des soldats français de sa compagnie, dont nous détenons une copie. Après cette nouvelle sa mère ,sera harcelée nuits et jours par les policiers français et les militaires du 2ème Bureau. L’on rapporte qu’il était courageux et brave, c’était aussi un tireur d’élite qui couvrait ses frères combattants afin d’être sauf. Le chahid Mohamed Touil a démontré son courage, son nationalisme, son patriotisme, et a mis sa jeunesse au service de son pays, il est tombé au champ d’honneur l’arme à la main. L’histoire du chahid Touil Mohamed, mort loin de ses proches est émouvante de par la grandeur de son geste pour son pays voila un exemple mémorable, Aussi il est du devoir de chacun de se le remémorer et de le faire connaitre aux générations à l’occasion de ce 57ème anniversaire de la révolution, il est essentiel de se le remémorer du fait de sa jeunesse et ce à chaque instant et avoir une pensée noble pour lui et pour les siens. Il y a lieu de se rappeler les milliers de jeunes comme Touil Mohamed qui ont donné leur vie pour l’Algérie, mais qui ont été oubliés. Aussi méritent-ils tous les honneurs, avec tous les frères chahid de la zone 2,3,4, qui étaient avec lui et qui sont tombés sous les balles assassines de l’armée coloniale .
Benyahia Aek
Mercredi 26 Octobre 2011
Arrêt Sur Mémoire

 

Source :
http://www.reflexiondz.net

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...