RSS

Suzanne au pays des merveilles : Messi et les danseuses du ventre

30 juillet 2012

Suzanne Amokrane

Suzanne au pays des merveilles : Messi et les danseuses du ventre dans Suzanne Amokrane lionel_messi--225x300

PUBLIE LE : 30-07-2012 | 00:00 | PAR suzanneamokrane@yahoo.fr

A la fin du match RAJA-Barça, j’avais envie d’en rire et d’en pleurer à la fois… D’un côté, la défaite des Marocains par 8-0 ressemblait à une série de huit Ippon dignes des grands judokas. Les Rajaouis ne savaient pas quel pied poser en premier pour se relever. Quelle idée de débourser autant de milliards pour «s’auto-démoraliser» face au Barça ! Une énorme désillusion.  Il y avait aussi ce commentateur de Médi Sat qui, en début de match, bombait le torse en disant : «D’un côté, il y a le Barça, champion d’Espagne, meilleure équipe de son pays et d’un autre, il y a aussi le RAJA, champion du Maroc à plusieurs reprises et qui n’a aucun complexe à se faire chez lui, devant son public, surtout après avoir renversé un géant nommé Athlétic Bilbao par 3 à 1. Non, le RAJA n’a peur de personne, même pas du Barça et Messi… » Blablabla… Vous connaissez la suite. Du pur chauvinisme irréaliste, propre aux Arabes. Un seul exploit en match amical et les voilà qui commencent à penser que leur place est dans la Liga, aux côtés du Barça et du Real. Et pourtant, c’est cette même équipe du RAJA qui va perdre ses matchs cette saison contre des équipes de bas niveau de la Botola marocaine. Mais dès qu’on s’apprête à affronter un ogre comme le Barça, on pense qu’on a atteint le haut niveau. A la fin du match, le même commentateur se faisait tout petit bien évidemment, en affirmant que «ceci est une bonne leçon de football qui dénote du faussé qui sépare le football marocain et celui d’Espagne». Plus raisonnable, donc plus aimable… D’un autre côté, j’ai eu un pincement au cœur en voyant toute cette ambiance qui a régné au stade de Tanger, pour une soirée de pur bonheur made in Morocco. Ah comme je souhaite que de tels évènements se produisent aussi en Algérie ! A croire que nous n’avons aucun homme, aucune instance dans ce pays pour nous faire rêver les yeux ouverts comme nos frères marocains.  Hélas, pour l’instant, l’Algérie ne peut inviter que des danseuses du ventre …

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

11 Réponses à “Suzanne au pays des merveilles : Messi et les danseuses du ventre”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Lionel Andrés Messi, aussi appelé Leo Messi3, né le 24 juin 1987 à Rosario en Argentine, est un footballeur international argentin. Évoluant comme milieu offensif ou attaquant au FC Barcelone, il est considéré comme le meilleur joueur du monde actuellement et l’un des meilleurs de l’histoire du football.
    Sujet à une maladie hormonale, Messi est recruté dès ses 13 ans par le club espagnol du FC Barcelone, qui l’intègre à son centre de formation, La Masia. Il débute en équipe première en octobre 2004, à 17 ans, et se révèle aux yeux du grand public dès la saison 2005-2006, alors que le Barça remporte le doublé championnat d’Espagne-Ligue des champions. La saison suivante, il remporte le prix Don Balón du meilleur joueur étranger du championnat d’Espagne, à 20 ans à peine.
    En 2009, Messi remporte avec le FC Barcelone les six compétitions dans lesquelles le club est engagé, un exploit inédit dans l’histoire du football. Ses performances sont récompensées par des distinctions individuelles majeures : il est élu notamment meilleur footballeur de l’année UEFA et FIFA et remporte le Ballon d’or avec un nombre de suffrages record. La saison suivante, il est pour la première fois Pichichi (meilleur buteur du championnat d’Espagne) et soulier d’or européen. En fin d’année, il remporte un second Ballon d’or malgré l’échec de sa sélection en Coupe du monde. Un an plus tard, alors qu’il a de nouveau mené son club à la victoire en championnat d’Espagne et en Ligue des champions, il remporte son troisième Ballon d’or consécutif.
    En 2011-2012, Messi devient le meilleur buteur de l’histoire du football mondial en une seule saison avec 73 réalisations, devançant Archie Stark (1924-1925) et Gerd Müller (1972-1973)4,5. Auteur de 50 buts en championnat d’Espagne, un record, il est de nouveau soulier d’or européen6. Il égale également le record de buts de José Altafini (14 buts) en une saison de Ligue des champions.
    En 2012, Lionel Messi compte à son palmarès dix-neuf titres majeurs avec le FC Barcelone, dont trois Ligues des champions, cinq Championnats d’Espagne, deux Coupes du Roi et deux Coupes du monde des clubs.
    Sélectionné en équipe nationale argentine depuis 2005, suite à son triomphe lors du mondial des moins de vingt ans, il dispute la Coupe du monde en 2006 et 2010, sans plus de succès que des quarts de finale, et la Copa América en 2007 et 2011. En 2006, il est le plus jeune joueur et buteur de l’histoire de son pays en phase finale de Coupe du monde, et son plus jeune capitaine lors de l’édition suivante en 2010. Avec la sélection olympique, il remporte cependant les Jeux de Pékin en 2008. Lionel Messi est le 4e meilleur buteur de l’histoire de l’Albiceleste

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Formé par le FC Barcelone
    Lionel Messi naît le 24 juin 1987 à Rosario, dans la province de Santa Fe. Il est le fils de Jorge Horacio Messi et Celia Maria Cuccittini. Un grand-père de Horacio, Angelo Messi, est originaire de la ville d’Ancône en Italie, d’où il émigre pour l’Argentine en 18837 alors qu’un autre grand-père est originaire de la province de Lleida en Catalogne. Léo Messi est d’ailleurs cousin à la quatrième génération de Bojan Krkić lui aussi originaire de Lleida8.
    À l’âge de 5 ans, il intègre le club local de Grandoli, où son père est entraîneur. Son talent rare est vite remarqué, du Newell’s Old Boys, un grand club de la ville, qu’il rejoint en 1995. À 10 ans, alors qu’il mesure 1,11 mètre, le docteur Schwarzstein lui décèle une maladie hormonale qui nuit à une croissance normale9. De fait, une carrière est chimérique. « Sans hormones de croissance, Lionel aurait atteint, au mieux, 1,50 mètre à l’âge adulte », déclare son père, Jorge, dans L’Équipe magazine. À l’époque, aucun club argentin ne veut s’engager à payer son traitement à cause de la crise économique qui commence à ravager le pays. La famille Messi ne peut acheter le traitement qui coûte 900 euros par mois, qui consiste à s’injecter 75 microgrammes de Lévothyroxine pendant trente mois9. De nombreux clubs en Argentine, dont River Plate, sont intéressés par le joueur mais répugnent à prendre en charge financièrement le traitement.
    Jorge, le père de Lionel, se rend à Barcelone où il le présente en test au FC Barcelone en juillet 2000. Lors d’un ultime rendez-vous après un mois de test et malgré les réticences du club, le responsable du centre de formation Carles Rexach décide de faire prendre en charge le traitement par le club et fait signer au père de Messi un contrat « symbolique » pour la venue du joueur. La Masía, le centre de formation barcelonais, accueille l’Argentin, dont les frais médicaux et la formation sont pris en charge et qui s’installe en Catalogne avec sa famille.
    Lors de son deuxième match avec l’Infantil B (l’équipe de jeunes du Barça), il se fracture le péroné qui l’éloigne du terrain pour trois mois. En 2001, c’est un litige avec son ancien club Newell’s Old Boys qui l’éloigne des terrains de février à juin10. Messi poursuit cependant sa formation et brûle très vite les étapes des équipes de jeunes. À 16 ans et 145 jours, le 16 novembre 2003, il participe à son premier match avec l’équipe première du FC Barcelone en amical face au FC Porto pour l’inauguration du Stade du Dragon (défaite 2-0).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    2004-2006 : les débuts dans la Dream Team de Rijkaard
    Le 16 octobre 2004, Lionel Messi fait sa première apparition officielle face à l’Espanyol Barcelone en Liga, en remplaçant Deco. Il participe dans la foulée à plusieurs autres rencontres, dont un premier match en Ligue des champions contre le Shakhtar Donetsk au Stade Chakhtar le 7 décembre 2004. Il marque son premier but en Liga le 1er mai 2005 contre Albacete Balompié, battu 2-0, d’un ballon piqué suite à une combinaison avec Ronaldinho. Il devient alors à 17 ans et 310 jours le plus jeune buteur de l’histoire du club.
    Sélectionné en équipe d’Argentine des moins de 20 ans pour la Coupe du monde en 2005, Messi, qui débute la compétition en tant que remplaçant, s’impose en tant que titulaire, mène son équipe à la victoire, et termine meilleur joueur et meilleur buteur avec 6 réalisations.
    À l’inter-saison, le club renouvelle son contrat jusqu’en 2010 puis 2014, avec une clause libératoire fixée à 150 millions d’euros. À son retour, Messi est intégré à l’équipe première mais le manque d’un passeport extra-communautaire l’empêche de jouer jusqu’en octobre 2005, date à laquelle il acquiert la double nationalité argentine et espagnole11. Il remporte la Supercoupe d’Espagne 2005 contre le Bétis Séville et participe le 24 août 2005 au Trophée Joan Gamper, perdu aux tirs aux buts face à la Juventus Turin, champion d’Italie en titre, contre qui il réalise un match remarqué avec une passe décisive pour Andrés Iniesta.

    Messi à l’entraînement en 2006.
    L’entraîneur Frank Rijkaard accorde à Lionel Messi de plus en plus de de temps de jeu en Liga, aux dépens de l’ailier droit français Ludovic Giuly. Le 2 novembre 2005, Léo Messi est auteur d’un premier but et d’une première passe décisive en Ligue des champions contre le Panathinaïkos, battu 5-0 au Camp Nou. Le 19 novembre 2005, pour le Clásico contre le Real Madrid CF au Santiago Bernabéu en Liga, il contribue à la victoire 3-0 en offrant une passe décisive à Eto’o. Le 26 novembre 2005, il marque un nouveau but contre le Racing Santander en Liga à domicile, suite à quoi un journaliste argentin lui donne le surnom de La Pulga ((en français : « la puce »)).
    En décembre 2005, à 18 ans, Lionel Messi est élu « joueur argentin de l’année » (Olimpia de Plata)12 et remporte le trophée Golden Boy du meilleur joueur d’Europe de moins de 21 ans décerné par le journal italien Tuttosport, devant le duo de Manchester United Cristiano Ronaldo et Wayne Rooney.
    En février 2006, lors du huitième de finale de la Ligue des champions contre Chelsea, il est ainsi titularisé aux côtés de Eto’o et Ronaldinho. Inconnu du grand public, sa prestation remarquée laisse entrevoir le potentiel d’un immense joueur. Victime d’une blessure lors du match retour, il manquera la fin de la saison pendant laquelle le Barça remporte la Liga et la Ligue des champions contre les Anglais d’Arsenal (2-1). Pour la finale il fait partie du groupe des 22 joueurs mais regarde le match depuis les tribunes du Stade de France.
    Redevenu complètement opérationnel pour disputer avec l’Argentine la Coupe du monde 2006 en Allemagne, il n’est pas titulaire car le sélectionneur José Pekerman lui préfère Saviola. Mais il parvient à inscrire un but (son seul à ce jour) en phase de groupe contre la Serbie-Montenegro, devenant le cinquième plus jeune buteur de l’histoire de la compétition. Il assiste depuis le banc des remplaçants à l’élimination de son équipe en quart de finale aux tirs aux buts face au pays hôte.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    2006-2008 : explosion dans une équipe en fin de cycle
    Au début de la saison 2006-2007, Messi relègue pour de bon Ludovic Giuly sur le banc. Le trio offensif Ronaldinho – Samuel Eto’o – Messi (« REM » ) fait des merveilles, bien qu’il soit rarement aligné à cause des blessures du buteur Eto’o et de Messi lui-même. Le club remporte la Supercoupe d’Espagne. Blessé en novembre, Messi est indisponible trois mois et manque la Coupe du monde des clubs 2006, perdue en finale face à l’Internacional de Porto Alegre (1-0).
    Il revient pour la confrontation face au Liverpool FC en huitième de finale de la Ligue des champions, mais ne peut empêcher l’élimination des Barcelonais le 7 mars 2007. Trois jours plus tard, lors du Clásico, Messi inscrit un coup du chapeau qui permet au Barça, à 10 contre 11, d’obtenir le match nul (3-3). Messi est le plus jeune joueur de l’histoire à inscrire un triplé lors d’un Clasico. Un mois plus tard, le 18 avril, lors de la demi-finale aller de la Coupe d’Espagne face à Getafe CF, il marque un but identique à celui de Diego Maradona lors du quart de finale de la Coupe du monde de 1986 contre l’Angleterre13. La comparaison entre Leo Messi et Diego Maradona ne fait qu’augmenter, d’autant que le 9 juin il marque cette fois de la main face à l’Espanyol Barcelone, comme Maradona lors du fameux quart de finale.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Un but Maradonien

    Leo Messi en mars 2007.
    Le Barça perd finalement le titre à la différence de buts particulière face au Real Madrid, est éliminé par Getafe en demi-finale de la Coupe du Roi (un match que Messi, ménagé, ne dispute pas) et quitte la Ligue des champions en huitièmes de finale, battu par Liverpool FC. C’est une saison 2006-2007 sans titre pour le FC Barcelone et Messi, auteur de 17 buts en 36 apparitions.
    Durant la Copa América 2007 au Venezuela, Messi et l’Argentine réalisent un parcours parfait jusqu’en finale, où ils sont battus 3 à 0 par le Brésil.
    Au début de la saison 2007-2008, Messi s’affirme à 20 ans comme le leader technique de l’équipe, d’autant que ses coéquipiers d’attaque Ronaldinho, Samuel Eto’o et Thierry Henry, nouvellement recruté, vont réaliser une saison irrégulière : il réalise un automne de toute beauté et marque très régulièrement. En décembre, il est l’un des candidats au Ballon d’or 2007 dont il est classé troisième, devancé par Kakà et Cristiano Ronaldo ; il est également deuxième au classement du meilleur footballeur de l’année FIFA, derrière le même Kakà.
    L’année 2008 démarre sur les mêmes auspices : il réalise une performance saluée le 20 février en huitième de finale de Ligue des Champions contre le Celtic Glasgow au Celtic Park, qui permet aux Barcelonais de l’emporter 3-2. Une semaine plus tard il devient le plus jeune joueur Blaugrana à atteindre les 100 matchs officiels avec Barcelone à 20 ans, 8 mois et 3 jours ; le record est une nouvelle fois battu par Bojan Kkric en 2009 (à l’âge de 19 ans) qui s’il est peu titulaire, rentre souvent en cours de jeu. Mais le 4 mars, lors du match retour face au Celtic, Messi se blesse de nouveau alors qu’il est le meilleur buteur de la compétition avec 6 buts. La blessure, comme en 2006, le prive d’une série de matchs importants : en son absence, le niveau de jeu du FC Barcelone déçoit. À son retour, le Barça est seulement troisième de la Liga et s’est fait éliminer de la Coupe du Roi par le FC Valence. En demi-finale de Ligue des Champions contre Manchester United, bien que de retour de blessure, Messi est titularisé. Il se montre dangereux mais est le seul Barcelonais à la hauteur de l’événement[réf. nécessaire]. Manchester United s’impose 1-0 au match retour et élimine le Barça. Pour la deuxième saison d’affilée, le Barça ne remporte pas de titre.
    Après de nombreuses tractations entre le Barça et la fédération argentine de football, Messi participe aux Jeux Olympiques de Pékin 2008 avec l’équipe des moins de 23 ans argentine. Meilleur joueur et meilleur passeur de la compétition, il mène son équipe à la médaille d’or.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    2008-2012 : le joyau de l’équipe de Guardiola
    2008-2009 : le triplé Liga – Copa – Ligue des champions
    Josep Guardiola, entraîneur du Barça B et ancien capitaine historique du Dream team de Johan Cruijff, est promu à la tête de l’équipe première pour la saison 2008-2009. Guardiola décide de changer de cycle et se sépare de Ronaldinho, Deco et Zambrotta qui sont les principaux départs. Gerard Piqué (un défenseur formé au club), Seydou Keita et Daniel Alves sont les principales recrues.

    Messi porte le n°10 au Barça
    Messi a 21 ans, il quitte le numéro 19 et reçoit le 10 précédemment porté par Ronaldinho, symbole de la nouvelle dimension que prend Messi dès cette saison. Dès le début de saison, Messi s’impose encore comme le joueur clé de l’équipe. Il obtient la seconde place au Ballon d’or 2008 derrière Cristiano Ronaldo15. La saison exceptionnelle du Portugais, ainsi que le palmarès inexistant du Barça depuis deux ans – auquel le jury accorde une importance décisive – et les fréquentes blessures de l’Argentin expliquent qu’il n’ait pas remporté le prestigieux trophée.
    À la mi-saison, le FC Barcelone compte 50 points en championnat sur 57 possibles après 19 matchs (16 victoires, 2 nuls, une défaite) et une différence de buts positive de 46 (avec une moyenne de buts supérieure à 3 par matchs avec 59 buts marqués et 13 encaissés). En Coupe du Roi, le Barça progresse tranquillement, tout comme en phase de poule de Ligue des champions où Messi est en tête du classement des buteurs (5 buts en 5 apparitions). A la mi-saison, Messi a marqué 22 buts en 24 apparitions toutes compétitions confondues.

    Messi face à Michael Carrick en finale de la Ligue des Champions 2009 face à Manchester United.
    Le 1er février 2009, alors que le Barça est mené 1 but à 0 par le Racing Santander à l’extérieur, Messi entre en jeu à la 58e minute et réalise un doublé qui permet au Barça de remporter la victoire. Il inscrit par la même occasion le 5000e but de l’histoire du FC Barcelone en Liga16. Le 11 mars, Messi contribue à la qualification du Barça pour les quarts de finale 5-2 face à l’Olympique lyonnais en marquant le troisième but lors du huitième de finale retour après un une-deux avec Eto’o16. Le 8 avril, il marque un doublé et est à l’origine des deux autres buts lors de la victoire 4-0 face au Bayern Munich en quarts de finale aller de la Ligue des Champions16.
    Le 2 mai 2009, le Barça écrase le Real Madrid à Bernabéu sur le score historique de 6 à 2 avec deux buts et une passe décisive de Messi placé en position d’avant centre17. Le 6 mai a lieu le match retour de la demi-finale de Ligue des champions face Chelsea à Stamford Bridge. Après le match nul 0-0 de l’aller, les Anglais prennent l’avantage rapidement et se replient en défense, d’autant que le Barça se trouve réduit à 10 suite à l’expulsion d’Éric Abidal. À la 93e minute, Messi délivre une passe décisive pour Iniesta qui permet au Barça de se qualifier pour la finale face à Manchester United sur leur seule frappe cadrée du match18,19.
    Le 13 mai a lieu la finale de la Copa del Rey face à l’Athletic Bilbao à Valence. Après une ouverture du score de l’Athletic Bilbao, le Barça inscrit quatre buts dont un de Messi (et une passe décisive) et remporte son premier trophée de la saison16. Quelques jours plus tard, le club s’assure définitivement le titre en Liga et remporte son deuxième titre. Le 27 mai, en finale de la Ligue des champions face au tenant du titre Manchester United, le FC Barcelone s’impose 2-0 et réalise un triplé historique. Eto’o ouvre le score rapidement en première période à la suite d’une percée d’Iniesta, avant que Messi, qui évolue une nouvelle fois en avant-centre, inscrive un second but de la tête sur un centre de Xavi20. C’est son 38e et dernier but de la saison et le 9e dans la Ligue des Champions 2008-2009, dont il termine meilleur buteur et meilleur joueur.
    C’est l’année de la consécration pour Messi avec 38 buts en 51 apparitions pour sa première saison sans blessure. Messi avait connu de nombreuses blessures durant les premières années de sa carrière. La presse espagnole a parfois lié ces blessures aux effets possibles du traitement de croissance que Messi a reçu durant son adolescence. Messi et son entourage ont réfuté ces suppositions. Depuis la nomination de Pep Guardiola au poste d’entraîneur du FC Barcelone en mai 2008, Messi est suivi par un préparateur physique personnel, Juanjo Brau, qui l’accompagne partout et avec lequel il n’a plus connu de blessure musculaire importante. Pep Guardiola a également incité Lionel Messi à modifier ses habitudes alimentaires lui conseillant notamment de manger davantage de poisson[réf. nécessaire].

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    2009-2010 : sextuplé et Ballon d’or
    L’intersaison 2009 du FC Barcelone est marquée par le départ du buteur Samuel Eto’o, échangé contre le Suédois de l’Inter Milan Zlatan Ibrahimović. Le jeune Pedro fait son apparition en provenance de la réserve et s’impose progressivement comme le troisième attaquant du FC Barcelone. Du côté du Real Madrid, le rival historique, le retour de Florentino Pérez en tant que président est synonyme de lourds investissements en transferts (plus de 250 millions d’euros pour recruter entre autres Cristiano Ronaldo, Kakà, Benzema et Xabi Alonso) dans le but de retrouver sa domination sur ce FC Barcelone composé en majorité de joueurs formés au club.
    Le 23 août, le FC Barcelone l’emporte facilement sur l’Athletic Bilbao en Supercoupe d’Espagne, grâce notamment à un doublé de Messi21. Cinq jours plus tard, le FC Barcelone remporte la Supercoupe de l’UEFA face au Shakhtar Donetsk grâce à un but de Pedro sur une passe décisive de Messi : Le Barça remporte ainsi déjà son deuxième titre de la saison et le cinquième de l’année 200922.
    Le 18 septembre 2009, Lionel Messi signe un nouveau contrat qui le lie au FC Barcelone jusqu’en 2016 avec une clause libératoire de 250 millions d’euros, au lieu de 150 millions précédemment23. Messi touchera désormais entre 10 et 12,5 millions d’euros par année, ce qui en fait le joueur le mieux payé du Barça, et l’un des mieux payés dans le monde24. Il démarre la Liga comme les saisons précédentes : en fanfare, avec 5 buts en 3 matchs. Il connaît cependant une fin d’année 2009 plus difficile, où il marque moins. Il est victime d’une légère blessure aux adducteurs en novembre et revient juste à temps pour participer à la victoire sur le Real Madrid au Camp Nou (1-0)25.
    Messi remporte très logiquement le Ballon d’or 2009 le 1er décembre 2009, avec une avance record de 240 points sur le second Cristiano Ronaldo et 98,5 % des votes possibles. Il est le premier Argentin à remporter ce trophée26. Il est également le troisième plus jeune lauréat de l’histoire, le sixième Blaugrana sacré27 mais le premier formé au club. Considéré par beaucoup comme le meilleur footballeur du monde depuis deux ans28, le triplé réalisé avec le FC Barcelone et ses performances individuelles expliquent ce plébiscite16,29.

    Messi pendant les entrainement du FC Barcelone.
    Il fête son Ballon d’or en inscrivant un doublé contre le Deportivo la Corogne puis donne la victoire et la première place du groupe en Ligue des champions à son équipe dans les dernières minutes du match à Kiev contre le Dynamo, sur coup-franc (1-2)30. Légèrement blessé, Messi fait son retour face aux Mexicains du CF Atlante, champions de CONCACAF, pour la demi-finale de la Coupe du monde des clubs 2009 à Abu Dhabi. Alors que le score est de 1-1, Messi entre en jeu en début de seconde période et inscrit le second but des Catalans sur son premier ballon, et permet au FC Barcelone d’accéder à la finale (score final 3-1)31.La finale voit le FC Barcelone affronter le club argentin d’Estudiantes de La Plata. Mené 1-0, le Barça égalise à la 89e minute et Messi lui donne l’avantage définitif en reprenant un centre d’Alves à la 110e minute. Ce nouveau but permet au FC Barcelone d’être champion du monde des clubs pour la première fois et d’être le premier club de l’histoire à remporter les six compétitions les plus prestigieuses la même année32.
    Le 21 décembre, le trophée de Meilleur joueur FIFA de l’année vient s’ajouter aux nombreuses récompenses déjà obtenues par le jeune Argentin pour son année 2009. Comme pour le Ballon d’or, Messi obtient un nombre record de votes33.
    Ce début d’année marque une évolution importante dans le positionnement de Messi. Généralement cantonné sur son aile droite depuis plusieurs saisons dans le traditionnel 4-3-3 du Barca, l’Argentin profite que Guardiola décide de modifier son système de jeu pour lui permettre d’exploiter au maximum son potentiel. Désormais placé en milieu offensif libre derrière l’avant-centre au sein d’un 4-2-3-1, Messi franchit un nouveau palier. Situé au cœur du jeu, il est plus présent, plus déstabilisant et imprévisible pour les adversaires. Plus efficace et spectaculaire que jamais, Messi réalise une seconde partie de saison extraordinaire.
    Le 9 janvier, Messi inscrit avec un nouveau triplé ses 97, 98 et 99èmes buts sous les couleurs du FC Barcelone face à Tenerife34, mais il ne peut éviter quelques jours plus tard l’élimination de son équipe en Copa del Rey par le FC Séville. Les Barcelonais se vengent lors d’une victoire 4-0 en championnat contre le même club ; auteur d’un doublé, Messi devient à 22 ans le plus jeune joueur de l’histoire du FC Barcelone à atteindre les 100 buts en matchs officiels35,36. A mi-saison, Messi est en tête du classement des buteurs et des passeurs (15 buts et 7 passes décisives) et le Barça est leader invaincu pour la première fois de son histoire (15 victoires et 4 nuls en 19 matchs).
    Messi poursuit sa superbe saison en inscrivant un deuxième coup du chapeau en 27 minutes contre Valence (3-0) en Liga37. Après un huitième de finale aller de Ligue des Champions difficile à Stuttgart (1-1), Messi inscrit un doublé lors au retour au Camp Nou lors de la démonstration des Catalans face aux Allemands (4-0)38,39.

    Lionel Messi lors du match contre Arsenal en Ligue des champions
    Quatre jours plus tard, Messi, incertain à cause d’un abcès dentaire, réalise un nouveau coup du chapeau et provoque un pénalty lors de la victoire 4-2 du Barça à Saragosse40. Il est le premier Blaugrana à inscrire deux coups du chapeau consécutifs en Liga.
    Cette incroyable série de grandes prestations lui vaut les éloges incessants de ses coéquipiers, entraineurs, adversaires et de la presse du monde entier41,42,43. Couvert de titres en club, sacré Ballon d’Or, Lionel Messi continue d’enflammer la planète football. L’Argentin n’en finit plus d’impressionner, à tel point qu’en Catalogne, certains en font l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, si ce n’est le meilleur44.
    Le 24 mars, Messi dispute son 200e match barcelonais face à Osasuna en Liga. Le 6 avril, le Barça, tenu en échec à l’aller (2-2), est mené 0-1 par Arsenal lors du quart de finale retour de la Ligue des champions, avant que Messi n’inscrive un quadruplé qui qualifie son équipe pour les demi-finales45,46,47,48. Le journal L’Équipe lui décernera la note de 10 sur 10 à l’occasion de ce match49. Ce quadruplé est le quatrième de l’histoire inscrit dans le tableau final de la compétition depuis sa création en 1955 (après Di Stefano, Puskas et Kocsis) mais le premier inscrit dans la phase à élimination directe de la Ligue des champions moderne réformée en 199250. Messi rejoint également Rivaldo et devient déja le meilleur buteur de l’histoire du FC Barcelone en Ligue des champions avec 25 buts en 42 matchs.
    Le 10 avril a lieu le Clásico décisif pour le titre de champion : les deux rivaux historiques leaders avec le record de 77 points et 21 points d’avance sur Valence, le poursuivant le plus proche. Alors que Madrid a remporté ses quinze derniers matchs de Liga à Santiago Bernabéu, le Barça l’emporte 2-0 – Messi, en pointe, inscrivant son 40e de la saison par la même occasion. Les Barcelonais emportent ainsi leur quatrième Clásico de suite, du jamais vu51,52.
    Il s’ensuit une période de 5 matchs sans buts inscrits pour Messi, pendant laquelle le FC Barcelone est éliminé par l’Inter Milan de José Mourinho et Samuel Eto’o en demi-finale de la Ligue des champions : battu 3-1 à Meazza, le Barca ne l’emporte que 1-0 au Camp Nou53,54. L’Inter s’imposera en finale face au Bayern Munich à Bernabéu sur un doublé de Diego Milito.
    Alors qu’il ne reste plus que quatre matchs de Liga, le Barca ne dispose que d’un seul point d’avance sur le Real Madrid. Pour son 50e match de la saison, la Pulga retrouve le chemin des filets par deux fois à Villareal (1-4) et reprend son rythme effréné dans le sprint final, avec cinq nouveaux buts face à Ténérife55, Seville56 et Valladolid57 lors des trois derniers matchs de la saison. Le FC Barcelone empoche ainsi son vingtième titre de champion d’Espagne (le quatrième pour Messi) avec un total inédit en Europe de 99 points (contre 96 au Real Madrid son dauphin) sur 114 possibles58. Le Barca n’a concédé qu’une seule défaite en Liga contre l’Atlético Madrid et un seul match nul à domicile face à Villarreal CF.
    Individuellement, la saison de Messi est encore plus réussit que la saison d’avant où il a été sacré Ballon d’or, puisqu’il remporte pour la première fois et très largement les trophées de Pichichi et de Soulier d’or européen59 avec 34 buts en championnat. Malgré l’élimination du Barça par l’Internazionale en demi-finale, il termine une seconde saison consécutive meilleur buteur de la Ligue des champions avec 8 buts et deuxième buteur européen de la saison toutes compétitions confondues avec 47 buts. Messi ainsi égale les records de buts inscrits par un Barcelonais en une seule saison (Ronaldo en 1996-1997, dans une Liga à 22 clubs).
    Messi participe à la Coupe du monde avec sa sélection, mais il n’y inscrit aucun but. C’est une nouvelle déception pour le numéro 10 avec son équipe nationale, écrasée 4-0 en quarts de finale par l’Allemagne, d’autant que ses coéquipiers espagnols (Victor Valdès, Gerard Piqué, Carles Puyol, Xavi Hernández, Andrés Iniesta, Pedro Rodriguez, Sergio Busquets ainsi que David Villa, qui vient d’être recruté) remportent le titre suprême.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  8. Artisans de l'ombre Dit :

    2010-2011 : troisième Ligue des champions

    Messi en 2011 lors de la Coupe du monde des clubs de la FIFA
    L’intersaison du FC Barcelone est marquée par le départ de Zlatan Ibrahimović remplacé par David Villa, buteur de la sélection espagnole, et l’arrivée de Javier Mascherano, capitaine de sa sélection, qui quitte Liverpool. La nouvelle saison du Barça et de Messi démarre contre le FC Séville (vainqueur de la Copa del Rey), dans le cadre de la Supercoupe d’Espagne. Privé de ses huit champions du monde et avec Messi remplaçant, Guardiola voit son équipe remaniée s’incliner 3-1 à Séville60. Lors du match retour une semaine plus tard, un Barça plus compétitif écrase son adversaire 4-0 grâce au septième triplé de Messi sous les couleurs blaugrana61. Messi à 23 ans atteint la barre des 130 buts officiels et égale ainsi les totaux de Rivaldo et Samuel Eto’o au FC Barcelone62.
    Le 14 septembre, il réalise son premier doublé de l’année en Ligue des Champions à domicile face au Panathinaïkos (5-1). Victime d’une déchirure des ligaments interne et externe de la cheville suite à une violente semelle du joueur de l’Atlético Madrid Tomáš Ujfaluši63, Messi manque deux matchs de Liga et revient dans le groupe pour affronter le Rubin Kazan fin septembre. Il retrouve un rythme de buteur époustouflant dès la mi-octobre, inscrivant quinze buts en neuf matchs de Liga, Copa et Ligue des champions ; il dépasse ainsi le mythique Paulino Alcántara et devient le cinquième meilleur buteur de l’histoire du Barça en matchs officiels avec 150 réalisations.
    À la veille du Clasico face au Real Madrid, Messi a déjà inscrit 23 buts en seulement 18 matchs. Le 29 novembre, le FC Barcelone humilie les Madrilènes de José Mourinho sur le score de 5-0. Messi ne marque pas mais offre deux passes décisives à David Villa64,65.
    Lionel Messi reçoit le Ballon d’or 2010 le 10 janvier 2011 en devançant ses coéquipiers du Barça Andrés Iniesta et Xavi Hernández, pourtant champions du monde avec l’Espagne, et le néerlandais Wesley Sneijder, vainqueur de la Ligue des champions avec l’Inter et finaliste de la Coupe du monde. Messi est le premier joueur à obtenir le Ballon d’or deux fois d’affilée depuis Marco van Basten en 198966 et à 23 ans devient le plus jeune joueur de l’histoire à gagner un deuxième Ballon d’or67. Le trophée lui est remis à Zurich par son entraîneur Josep Guardiola.

    Messi en mars 2011.
    En s’imposant face à l’Atletico Madrid le 5 février 2011, grâce à un Messi toujours aussi habile et opportuniste, auteur d’un triplé, le FC Barcelone de Pep Guardiola inscrit une nouvelle fois son nom dans les annales du football espagnol : c’est la plus longue série de victoires jamais établie en Liga depuis les 15 succès de rang du Real Madrid d’Alfredo Di Stéfano au cours de la saison 1960-196168.. Le 8 mars 2011, le FC Barcelone élimine Arsenal en huitièmes de finales de la Ligue des champions, Messi inscrivant un nouveau doublé au Camp Nou (3-1)69.
    Le 12 avril 2011, il inscrit sur la pelouse de Donetsk, en quart de finale retour de la Ligue des champions, son 48e but de la saison, établissant un nouveau record de buts inscrits sous le maillot du FC Barcelone toutes compétitions confondues dans une seule et même saison. Le précédent record établi par le Brésilien Ronaldo durant la saison 1996-1997 est effacé des tablettes. Le 49e but est inscrit cinq jours plus tard à Santiago Bernabéu, dans une ambiance délétère, face au Real Madrid (1-1), égalant ainsi le total de Ferenc Puskas datant de 1959-1960. Le 23 avril face à Osasuna, Messi devient le second joueur après Isidro Lángara en Espagne à atteindre la barre de 50 buts en une saison. Le 27, il marque à Santiago Bernabéu, en demi-finale aller de la Ligue des Champions contre le Real Madrid, ses 51e et 52e buts de la saison, ce dernier après un slalom d’anthologie dans la défense madrilène70.
    Le 3 mai 2011, le Barça se qualifie pour la finale européenne en obtenant le match nul (1-1). Quelques jours plus tard, les Barcelonais remportent le 21e titre de champion d’Espagne de l’histoire du club, le cinquième pour Messi. Le 28 mai 2011 à Wembley, Messi, promis à un troisième titre consécutif de meilleur buteur de la coupe d’Europe (exploit que seul Gerd Müller a réalisé, entre 1973 et 1975, sous les couleurs du Bayern Munich), remporte la Ligue des champions face à Manchester United, en marquant le second des trois buts de son équipe (3-1). À l’issue de cette finale de très haut niveau, il est élu homme du match pour sa prestation éblouissante, marquée notamment par des gestes techniques de grande classe et ses incroyables raids dans la défense mancunienne71. Ce but lui permet d’égaler le record du nombre de buts marqués lors d’une édition de la Ligue des champions moderne (depuis 1992) avec douze réalisations.
    Lionel Messi peut alors se concentrer sur son dernier objectif de la saison 2010-2011: remporter la Copa América 2011 avec l’équipe nationale d’Argentine, pays hôte. Tenus en échec lors du match d’ouverture par la Bolivie (1-1), puis par la Colombie (0-0), les Argentins parviennent à se qualifier en battant le Costa Rica lors du troisième et dernier match (3-0), grâce notamment à un grand match de Messi, élu homme du match72. Mais la joie est de courte durée puisque l’Argentine est éliminée en quart de finale par l’Uruguay aux tirs aux buts (1-1) : c’est une énième désillusion pour l’argentin et son pays qui n’a rien remporté depuis 1993.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  9. Artisans de l'ombre Dit :

    2011-2012 : troisième Ballon d’or consécutif et records de buts
    Du fait de la Copa America, Messi arrive à Barcelone le 8 août, en compagnie d’Adriano Correia et Javier Mascherano, pour une période d’entraînement intensive avec l’objectif d’être prêt pour le duel avec le Real Madrid en Supercoupe d’Espagne. Le 14 août, lors du match aller à Santiago Bernabéu, le Barça est dominé mais Messi parvient à marquer son premier but et à donner sa première passe décisive de la saison à David Villa, pour un match nul heureux (2-2)73. Au match retour le 17 août, l’Argentin est auteur d’un doublé (dont un 200e but en compétition) et d’une passe décisive à Andrés Iniesta, pour une victoire (3-2) synonyme de victoire en « Supercopa de Espana »74.

    Messi face à Al Sadd Doha lors de la coupe du monde des clubs, le 15 décembre 2011.
    Le 25 août, Messi est élu « Meilleur footballeur de l’année UEFA », loin devant son coéquipier Xavi Hernández et son grand rival Cristiano Ronaldo75.Le lendemain en Supercoupe de l’UEFA, il ouvre le score face au FC Porto et cède une passe décisive à la recrue Francesc Fàbregas pour le but du KO. Barcelone gagne (2-0) et remporte le titre76. Messi a marqué à présent à chaque compétition majeure avec Barcelone (Championnat d’Espagne, Coupe du Roi, Ligue des champions, Supercoupe d’Espagne, Coupe du monde des clubs, Supercoupe de l’UEFA). Le 29 août, le FC Barcelone humilie Villarreal CF pour l’ouverture de la Liga (5-0), Messi étant l’auteur d’un énième doublé (dont un 100e but au Camp Nou) et d’une passe décisive pour Fàbregas77. En Liga, le 17 septembre, il est auteur d’un coup du chapeau et de deux passes décisives face à Osasuna Pampelune78, anéanti 8-0 ; la semaine suivante, il inscrit un nouveau triplé face à l’Atlético Madrid (5-0)79, puis un doublé contre le FC BATE Borisov (5-0) quelques jours plus tard80. Le 15 octobre, grâce à deux réalisations contre le Racing Santander (3-0)81, il dépasse le nombre de buts de László Kubala et devient le second meilleur buteur de l’histoire du club avec 196 buts.
    Pourtant, muet pendant trois matchs, il devient immédiatement l’objet des critiques des journaux non catalans. Au cœur d’une équipe qui peine à suivre le rythme imposé par le rival madrilène82, Messi parvient à retrouver le chemin des filets et inscrit deux coups du chapeau en l’espace de trois matchs : le premier contre le RCD Majorque en Liga le 29 octobre83, et le deuxième contre les Tchèques de Viktoria Plzen (5-0) en Ligue des champions le 1er novembre84. Le 6 novembre, il arrache à la 93e minute le point du match nul au San Mamés de Bilbao (2-2) en Liga85. Mené à cause d’un but de Benzema, les Barcelonais remportent le 10 décembre le Clasico à Santiago Bernabéu (3-1), grâce notamment à un grand match de leur n°1086.
    Le 18 décembre, le FC Barcelone remporte la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2011, au Japon, grâce à un doublé de Lionel Messi, grand artisan de la victoire finale face au Santos FC de Neymar (4-0)87. Le 9 janvier 2012 il remporte son troisième ballon d’or d’affilé, égalant le record de Michel Platini88,89,90.

    Messi au Bernabeu lors du 1/4 de finale aller de la Coupe du Roi
    Le 18 janvier 2012, Lionel Messi joue son 300e match au FC Barcelone, et donne une passe décisive pour le but de la victoire marqué par Abidal (victoire 2-1 des blau-granas au Stade Santiago Bernabéu en quart de finale de Coupe du Roi)91. Le 19 février, pour son 200e match de championnat avec le Barça, Lionel Messi est auteur d’un quadruplé pour une victoire finale 5-1 face au FC Valence92. Le 7 mars, en 1/8 de finale retour de la Ligue des champions, Barcelone écrase le Bayer Leverkusen 7-1 au Nou Camp. Ce soir-là, Messi réussit le premier quintuplé de sa carrière et devient le premier joueur de l’histoire à le réaliser en Ligue des champions93,94.
    Le 20 mars 2012, lors de la 29e journée de Liga face à Grenade CF, il devient le meilleur buteur en matchs officiels de l’histoire du FC Barcelone en inscrivant son 233e but. Il bat ainsi l’ancien record de César Rodríguez (232 buts)95.
    Le 24 mars 2012,lors de la 30e journée de Liga face à RCD Majorque, il devient le meilleur buteur du FC Barcelone en une saison de Liga (avec 35 buts inscrits). Il bat ainsi l’ancien record de Ronaldo (34 buts en 1996-97)96
    En inscrivant son 14e but contre l’AC Milan, il devient le 3 avril, 2012 le meilleur buteur de l’histoire en Ligue des champions sur une saison97.
    Le 11 avril 2012, Messi inscrit contre Getafe le 91e but de sa saison et devient le meilleur buteur de l’histoire du football espagnol sur une saison. Le record était détenu par Isidro Lángara depuis la saison 1933-34 (60 buts)98.
    Le 2 mai 2012, en inscrivant son 68e but de la saison contre Málaga CF, Messi bat le record de Gerd Müller datant de 1973 et devient le meilleur buteur de l’histoire du football européen sur une saison99. Le même jour il porte le brassard de capitaine pendant quelques minutes pour la première fois en match officiel après que Carles Puyol a quitté le terrain de jeu.
    Le 5 mai 2012, en inscrivant un quadruplé face à l’Espanyol de Barcelone, Lionel Messi devient le meilleur buteur de l’histoire du football mondial sur une seule saison avec 72 buts, il bat le record d’Archibald Stark (70 buts inscrits en 1924-1925). Lors de ce même match, il devient également le meilleur buteur dans un championnat européen sur une saison depuis la création du soulier d’or en 1968, avec 50 buts inscrits en Liga. Messi bat ainsi le record de Dudu Georgescu (47 buts inscrits dans le championnat roumain lors de la saison 1976-1977) et remporte le Soulier d’or pour la deuxième fois100, il est cependant toujours devancé par Dixie Dean (60 buts en 39 matchs en 1927-1928)101.
    À l’issue de la finale de la Ligue des champions, Lionel Messi devient le seul joueur de l’histoire à être meilleur buteur de la competition pour la quatrième fois consécutivement102.
    Pour le dernier match de Josep Guardiola, après quatre ans à la tête du FC Barcelone, il remporte la Coupe du Roi en inscrivant le 2ème but de la rencontre. Il finit la saison avec le FC Barcelone avec 73 buts toutes compétitions confondues103,104. Sous ses ordres Lionel Messi aura inscrit 211 buts en 219 match et remporté 14 titres,de plus le prodige argentin a marqué 13 fois lors de ces 14 finales105.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  10. Artisans de l'ombre Dit :

    Équipe nationale argentine
    Au cours de l’année 2004, des délégués de la Fédération espagnole de football lui proposent de représenter son pays d’adoption dans la catégorie junior mais il décline cette proposition dans l’espoir d’intégrer les Albicelestes106.
    Équipe argentine des moins de 20 ans
    En juin 2004, Messi revêt pour la première fois un maillot de l’Argentine avec les moins de 20 ans, lors d’un match amical contre le Paraguay. Il participe activement à la qualification pour la Coupe du monde de football des moins de 20 ans 2005, avec cinq buts lors du championnat sud-américain des moins de 20 ans dont l’Argentine termine troisième et invaincue.
    Débutant la compétition en tant que remplaçant, Messi, qui porte le n°18, s’impose dès le second match comme titulaire et survole la compétition par ses courses folles et insaisissables depuis le milieu du terrain ; son équipe bat successivement la Colombie, l’Espagne, le Brésil et le Nigéria en finale, Messi inscrivant au moins un but à chaque fois. Meilleur buteur de la compétition avec six buts, il en est sacré logiquement meilleur joueur.
    Débuts en équipe nationale
    Ses performances lors du mondial des moins de 20 ans lui valent d’être convoqué pour la première fois à tout juste 18 ans par José Pekerman avec la sélection A. Le 17 août 2005, il fait ses débuts en amical contre la Hongrie en rentrant à la 63e minute mais est expulsé après seulement 47 secondes par Markus Merk pour un léger coup de bras au visage sur Vilmos Vanczák, qui lui accrochait le maillot avec insistance. Ce carton rouge très contesté est le seul récolté par Messi depuis le début de sa carrière.
    Messi retrouve la sélection le 3 septembre 2005 lors d’un match de qualification pour la Coupe du monde 2006 contre le Paraguay et débute titulaire pour la première fois contre le Pérou. Après le match, Pekerman décrit alors Messi comme un « joyau ». Messi marque son premier but en sélection le 1er mars 2006 lors d’un match amical perdu 3-2 contre la Croatie.
    Coupe du monde 2006
    Pour la Coupe du monde 2006, le sélectionneur argentin José Pekerman décide de ne pas faire du jeune Messi, de retour de blessure avec le FC Barcelone, un titulaire au départ de cette Coupe du monde. L’attaque titulaire est composée de Crespo et Saviola, Messi n’ayant que peu de temps de jeu.
    Faisant trois apparitions, Messi marque son premier but en Coupe du monde lors de la victoire 6-0 contre la Serbie-Monténégro en phase de poules. Il devient alors grâce à ce but le cinquième plus jeune buteur de l’histoire de la Coupe du monde. L’Argentine, après de belles prestations dans son groupe dont elle sort première, est éliminée aux tirs au buts en quarts de finale par l’Allemagne, pays organisateur de la compétition. Messi assistera depuis le banc à l’élimination de son pays.
    Copa América 2007
    Pour la Copa América 2007, le coach argentin est Coco Basile. Il décide de convoquer le célèbre capitaine de l’Inter Milan et de l’Argentine Javier Zanetti, écarté de la Coupe du monde 2006.
    L’Argentine et Messi, à présent titulaire au côté de Riquelme et Crespo, bat chaque rival un à un pour arriver en finale : au premier tour, l’équipe argentine termine première du groupe C avec 3 victoire en 3 match contre les États-Unis (4-1), la Colombie (4-1) et le Paraguay (1-0). En quart de finale, l’Argentine humilie le Pérou 4-0, grâce à un but et une passe décisive de Lionel Messi puis le Mexique 3-0 en demi-finale.
    Favori en finale face aux Brésiliens, l’Argentine sombre et perd sèchement 3-0. Messi est élu « meilleur jeune joueur » du tournoi après de belles prestations.
    Jeux olympiques 2008

    Messi et l’Argentine éliminent le Brésil 3-0 en demi-finale des Jeux olympiques.
    Retenu par le FC Barcelone qui souhaite le conserver pour le préserver pour la saison à venir, Messi obtient l’autorisation de son nouvel entraineur Pep Guardiola de participer aux Jeux olympiques de Pékin avec la sélection albiceleste.
    Lors du premier tour, l’Argentine domine son groupe avec trois victoires en trois matchs sur la Côte d’Ivoire (2-1), l’Australie (1-0) et la Serbie (2-0). Contre la Côte d’Ivoire, il ouvre le score sur une passe de Riquelme et offre le second but à Acosta. Contre l’Australie, l’Argentine marque à dix minutes de la fin sur une action collective entre Juan Roman Riquelme, Messi et Di Maria conclut par Lavezzi. Contre la Serbie, Messi est mis au repos et l’Argentine s’impose grâce à des buts de Lavezzi sur pénalty et Buonanotte.
    Qualifié et premier du groupe, l’Argentine bat les Pays-Bas (2-1) en quart de finale en prolongation grâce à un but et une passe décisive de Messi pour Di Maria. En demi-finale, les Argentins éliminent le Brésil de Ronaldinho sur le score de 3-0 avec un doublé d’Agüero et un pénalty inscrit par le capitaine Riquelme.
    La finale a lieu dans le « Nid d’Oiseau » et l’Argentine l’emporte 1-0 face aux Nigérians pour une revanche de la finale des JO d’Atlanta 1996. Le but est inscrit en contre grâce une récupération de Riquelme pour Messi qui lance Angel Di Maria. Ce dernier lobe le gardien et l’Argentine conserve son titre acquis à Athènes en 2004. Messi, auteur de deux buts et quatre passes décisives est élu meilleur joueur du tournoi olympique.
    Coupe du monde 2010
    Après des éliminatoires très compliqués, l’Argentine de Messi et Maradona compte sur la Coupe du monde 2010 et son stage de préparation pour repartir de zéro et enfin éblouir le monde.
    Lors de l’unique match de préparation face au Canada, Messi légèrement blessé ne prend pas de risque et ne participe pas à la large victoire de l’Albiceleste 5-0 au Monumental de Buenos Aires107. L’Argentine aborde cette Coupe du monde avec une confiance retrouvée.
    Lors du premier match de son groupe C face à un Nigeria qui attend en défendant, l’Argentine s’impose 1-0 grâce à une tête de Heinze sur un corner de Juan Sebastián Verón. Messi illumine la partie en se créant de nombreuses occasions toutes repoussées par un grand Enyeama.
    Lors du second match, Messi est une nouvelle fois excellent dans un rôle de meneur de jeu plus reculé qu’à Barcelone et l’Argentine écrase la Corée du Sud 4-1. Malgré un « plan anti-Messi » des Sud-Coréens, le numéro 10 argentin est le grand artisan de la victoire en étant impliqué dans les 4 buts argentins et permet à Higuain de réaliser le coup du chapeau.
    Lors du dernier match de groupe face à la Grèce, Maradona fait à moitié tourner son effectif et décide de confier le brassard de capitaine à Messi. Deux jours avant ses 23 ans, Messi devient alors le plus jeune capitaine de l’histoire de la sélection argentine. Les Grecs décident eux aussi de défendre et d’opérer en contre et tentent comme la Corée du Sud un marquage strict sur Messi. L’Argentine ouvre le score assez rapidement grâce à Demichelis puis double la mise en fin de match grâce à Palermo qui profite lui aussi d’une nouvelle action individuelle de Messi qui est enfin élu homme du match après trois grandes prestations lors de cette première phase. Excellent dans le jeu, Messi est malchanceux dans la finition, il est le joueur qui a le plus tiré et cadré au but lors du premier tour. Il fait taire les critiques en étant incontestablement le leader technique d’une équipe d’argentine qui se qualifie facilement pour les huitièmes de finale.
    Lors du huitième de finale, l’Argentine et Messi retrouvent comme en 2006 le Mexique, deuxième du groupe A derrière l’Uruguay. Messi débloque la situation et délivre une passe décisive sur l’ouverture du score de Tévez qui est hors-jeu. Suite à ce moment tendu, Higuain, à la suite d’un léger pressing avec Messi profite d’une grossière erreur d’Osorio pour doubler la mise face à un Mexique déboussolé.
    En seconde période, l’Argentine laisse la maitrise du jeu au Mexique et l’emporte 3-1 grâce à une splendide frappe de Tévez. L’Argentine moins brillante qu’au premier tour a profité des erreurs adverses et de ses attaquants ultra-efficaces pour l’emporter facilement et retrouver comme quatre ans auparavant l’Allemagne (vainqueur 4-1 de l’Angleterre) en quart de finale. Ce match voit une large domination de l’équipe allemande, qui marque dès la 3e minute sur coup franc. En seconde période, les Argentins sont étouffés par le milieu de la Mannschaft et dépassés par le jeu collectif mis en place par Joachim Low. Le score final (4-0 en faveur de l’Allemagne) et l’élimination des Argentins marque une nouvelle désilusion pour Messi. Quelques semaines plus tard, l’AFA annonce que Diego Maradona est remplacé par Sergio Batista à la tête de la sélection albiceleste.
    Malgré cette élimination sévère en quart de finale, Messi fait partie de la liste des dix nommés tout comme ses coéquipiers du FC Barcelone, Iniesta et Xavi pour le Ballon d’Or du meilleur joueur de la Coupe du monde 2010 alors qu’il n’a pas marqué le moindre but lors du tournoi mondial.
    Copa América 2011

    Messi lors de la Copa América 2011.
    Lors du match d’ouverture de la Copa América 2011, Messi et ses coéquipiers sont tenus en échec par la Bolivie sur le score de 1-1 malgré un très bon match de celui-ci108. Le second match du groupe A voit l’Argentine et la Colombie faire match nul 0-0109. Durant toute la partie les coéquipiers de Messi tentèrent en vain de percer la solide défense colombienne. Après ce match très décevant, Messi et ses coéquipiers sont conspués par les supporters110, il eut même une altercation avec Nicolas Burdisso qui l’insulta111. Après deux rencontres dans cette Copa América 2011, disputée à domicile, l’Argentine affronte le Costa Rica lors du troisième et dernier match. Messi et consorts s’imposent largement 3-0 grâce à deux passes décisives du prodige, élu Homme du match. L’Argentine est donc qualifiée pour les quarts de finales de la compétition avec un Messi étincelant qui renoue avec son public qui l’ovationne du début à la fin.
    Néanmoins l’Argentine perd ensuite « sa » Copa America (car à domicile) face à l’Uruguay en quart de finale112. Messi fait une passe décisive à Gonzalo Higuaín qui leur permet de revenir a 1 partout, mais l’Uruguay l’emporte aux tirs aux buts. C’est une énorme déception pour le peuple argentin dont la sélection n’a plus rien remporté depuis 1993113.
    Coupe du monde 2014
    L’Argentine dispute ensuite les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 et débute par une victoire 4 buts à 1 contre le Chili. Messi en profite pour inscrire un but114.
    Le 9 juin 2012, Lionel Messi marque trois buts lors de la victoire 4 à 3 de l’Argentine face au Brésil en match amical disputé au New Jersey. Aucun joueur depuis l’Italien Paolo Rossi en 1982 n’avait réussi à inscrire trois buts face au Brésil115.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  11. Artisans de l'ombre Dit :

    Style de jeu

    Lionel Messi balle au pied sous le maillot de l’Argentine le 9 février 2011.
    Lionel Messi est connu pour sa vitesse balle au pied et son efficacité devant le but. Évoluant dans l’un des plus grands clubs mondiaux et en sélection argentine, il est capable de jouer à différents postes de l’attaque, côté droit, libre derrière un attaquant ou en pointe116. Gaucher, Messi aime utiliser l’extérieur de son pied gauche avec lequel il dribble, élimine, remise117. Il utilise l’intérieur de ce même pied pour tirer les coups de pied arrêtés ou encore enrouler sa frappe117. Leo Messi n’utilise le pied droit que lorsque la situation l’y oblige ou pour surprendre l’adversaire117.
    Excellent dribbleur, son centre de gravité très bas et son toucher de balle lui permettent de prendre des appuis successifs et variés, lui permettant de toucher très régulièrement la balle qui reste collée à son pied même à haute vitesse. Il peut ainsi éliminer ses adversaires qui pensent toujours pouvoir intervenir au dernier moment mais qui sont presque toujours pris par la vitesse et le timing du dribble et doivent soit le laisser passer, soit faire faute pour l’arrêter.
    Messi, auteur de percées spectaculaires dans les défenses adverses, est réputé pour ses actions individuelles souvent conclues en finesse et à l’intérieur de la surface de réparation.Il est le maître incontesté du lob mais est tout aussi capable de marquer en force,que ce soit à l’intérieur ou hors de la surface de réparation. Messi possède également une vision de jeu et une qualité de passe rare qui lui permettent d’offrir un grand nombre de ballons décisifs à ses coéquipiers117.
    Son fair-play et sa générosité sur le terrain font de lui un joueur respecté et apprécié[réf. nécessaire].

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...