RSS

Cas de la Kabylie (ZORELI Mohamed Amokrane) L’histoire d’un cas de réussite :

30 juillet 2012

ZORELI Mohamed Amokrane

Cas de la Kabylie (ZORELI Mohamed Amokrane)  L'histoire d'un cas de réussite : dans ZORELI Mohamed Amokrane 7d3f4680c24ff67fe7912b9e01f0f3e8

Durant les premières années post-indépendance, le chef de la famille acheta une petite boutique où il a réalisé un commerce d’articles de confection.  

Le jeune fils commença d’abord par assister le père dans son commerce; mais l’affaire n’étant pas suffisamment rentable, il décida de partir en France où il travailla en tant qu’élément d’une chaîne de production.

Vers la moitié des années 1970, il rentra de France, avec un véhicule commercial, en vue d’exercer dans le pays le commerce ambulant de produits de confection.  

Au début des années 1980, il réalisa un investissement dans une entreprise de fabrication d’articles accessoires pour la confection d’où il s’approvisionnait pour les commerces de la famille; et, quelque temps après, il lança des travaux de construction au village natal.

Vers la fin des années 1980, ces travaux étant achevés, Cet entrepreneur se désengagea de l’association industrielle où il trouvait des freins à ses élans afin de pouvoir réaliser au village une unité de production spécialisée* dans le même domaine d’activité.  

À partir de cette date et jusqu’aujourd’hui, l’entreprise a réalisé une extension à double reprise, qui s’est concrétisée par un taux de croissance du nombre d’employés de près de 300%.

Venant juste d’achever un projet de construction dans le chef-lieu de la commune, le propriétaire-dirigeant serait en phase de préparation d’une nouvelle unité de production à ce niveau.  

* L’entreprise en question est 1oca1isée au niveau d’un village de la commune de Tizi-Gbeniff, Wilaya de Tizi-Ouzou.

 

L’historiquement construit au niveau local et dynamique de développement :

Cas de la Kabylie

ZORELI Mohamed Amokrane

Éditions Le Savoir

2006  

Tizi-Ouzou

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...