RSS

Suzanne au pays des merveilles : Voleuses ou volleyeuses, il faut choisir

28 juillet 2012

Suzanne Amokrane

Suzanne au pays des merveilles : Voleuses ou volleyeuses, il faut choisir dans Suzanne Amokrane metiers-voleur-1

PUBLIE LE : 28-07-2012 | 00:00 | PAR Suzanne Amokrane

Les JO de Londres n’avaient pas encore commencé que des athlètes algériens se sont déjà illustrés… Deux d’entre ceux qui devaient montrer leurs muscles les ont plutôt cramés par des histoires de dopage, compromettant la suite de leur carrière. Plus aucune chance d’être crédible, malheureusement. Comment peut-on encore leur faire confiance dans deux ou trois ans, sachant qu’elles ont été étiquetés «tricheurs internationaux». Je sais, la présomption d’innocence existe et ces deux athlètes peuvent bien avoir été «empoisonnés» comme ils le clament. Mais quand on se prépare à un évènement aussi important que les Jeux olympiques, on n’a pas le droit d’être aussi naïf et gober n’importe quoi de n’importe qui. On peut me faire avaler ce qu’on veut, sauf des excuses à la noix. Non, je serai sans pitié avec eux en ne leur accordant aucun coefficient de doute sentimental, même si je sais que je dois respecter les efforts qu’ils ont consentis depuis quelques années à se préparer pour ces Jeux. Le dopage est tellement dégoûtant que celui qui se fait prendre «le poison dans le sang» doit se couper lui-même les pieds et les… mains. A ce propos, heureusement que les volleyeuses algériennes n’ont pas été se préparer en Arabie Saoudite. Elles ne joueraient même plus au beach-volley avec leurs enfants. Heureusement qu’elles se trouvaient en terre chrétienne, à Caen. Je me demande bien comment elles vont faire pour affronter le regard de leurs proches qui attendaient plutôt de les revoir à la télé et non pas à la maison. Qu’est-ce qu’elles diront surtout à leurs enfants ? «J’ai été écarté des JO de Londres pour avoir volé un short à Décathlon» ? Il y a certes, un léger silence complice de la part des médias qui préfèrent ne pas trop enfoncer ces deux athlètes sous prétexte que ce n’est «qu’une» erreur de jeunesse. Mais la honte qu’elles se tapent et dont elles nous badigeonnent la face est vieille comme nos sales habitudes d’Algériens. Hacha les honnêtes…
suzanneamokrane@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...